Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le miso, un allié pour la santé !
Le miso, un allié pour la santé !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 février 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Emeline, 22 articles (Rédacteur)

Emeline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
22
nombre de commentaires
19
nombre de votes
2

Le miso, un allié pour la santé !

Le miso, un allié pour la santé !

Le miso est un aliment connu surtout au Japon. C’est une pâte fermentée obtenue à partir de fèves de soja, de riz ou d’orge, de sel et d’un ferment, le koji. Beaucoup de japonais commencent leur journée avec une soupe au miso, ce qui n’est pas sans raison : le miso a mille et une vertus pour notre santé. 

Le miso et la santé 

Le miso est riche en protéines complètes, tout en étant peu calorique : une portion, soit 10g, contient seulement 15 calories. 

Le miso est riche en vitamines et minéraux. Il contient notamment de très fortes quantités de vitamines B (B5, B2, B12), de manganèse, zinc, cuivre et phosphore. 

Il contient peu de gras et pas du tout de cholestérol. Il contribuerait même à réguler le taux de cholestérol, et donc à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d'hypertension. 

Il a une teneur élevée en lactobacilles probiotiques et enzymes alimentaires, qui facilitent la digestion, améliorent la flore intestinale, réduisent les problèmes d'intolérances alimentaires (gluten, lactose).

Le miso aiderait également à éliminer les toxines, tels que les métaux lourds. 

Des études ont montré son fort pouvoir anti-oxidant et son action anti-cancéreuse. Il aurait des propriétés anti-tumorales et des composants qui ralentissent la croissance des cellules cancereuses. On a donc observé une action de protection contre le cancer du sein, de la prostate, du système gastro-intestinal, et contre certaines leucémie.

Il a aussi un pouvoir de protection contre les agents pathogènes tels que les salmonelles et le staphylocoque doré. 

 

Le miso dans l'alimentation

Il faut bien s'assurer que l'on achète du miso non-pasteurisé, afin qu'il ait gardé toutes ses propriétés. De plus, il faut éviter de le faire cuire, et donc le rajouter, une fois délayé dans un peu d'eau, en toute fin de cuisson.

Il remplace le bouillon de poulet ou de boeuf dans les soupes et autres préparations. Il peut être consommé en soupe (soupe au miso avec algues wakamé, poireau ou oignon, quelques champignons, un peu de tofu). Il peut remplacer sel et le shoyu (sauce soja) dans toutes les préparations de légumes, riz, de houmous... On peut l'utiliser dans les vinaigrettes, sauces et marinades. 

Le goût en est agréable et un peu d'imagination permet de l'employer quotidiennement très facilement. 

Emeline

SOURCES

  • http://www.lasanteaunaturel.ca/articleDetail.php?id=25
    http://alimentavie.com/fr/voir_archive.php?type=aliment&id=27
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Mots-clés :
Diététique Soja Cancer
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.10.222) le 26 février 2014 a 14H32
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour cet article, je ne connaissais pas le miso...... ça à l’air très bon en tout cas !.