Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le message sanitaire fait fausse route
Le message sanitaire fait fausse route
note des lecteurs
date et réactions
27 juillet 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Fondation Louis Bonduelle, 53 articles (Association)

Fondation Louis Bonduelle

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
53
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le message sanitaire fait fausse route

Le message sanitaire fait fausse route

La grande majorité des Français (68 % en 2007 source CCAF Credoc) connaissent le fameux repère développé par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour ». Mais ce message obligatoire qui accompagne parfois les publicités des produits alimentaires dit « plaisir » (gras, salés ou sucrés) aurait des effets inattendus, voire contreproductifs.

En effet, selon une étude de l’École de Management de Grenoble menée sur 130 personnes, les effets du message seraient de déculpabiliser les patients, plutôt que de les encourager à manger sainement.

L’une des interventions de l’étude a consisté à montrer aléatoirement aux participants une publicité pour un hamburger avec ou sans le message de prévention, puis de leur faire choisir entre un bon pour une glace ou pour un sachet de fruits.

Les résultats ont indiqué que les personnes ayant vu le message de prévention ont fait des choix moins sains que ceux qui ne l’ont pas vu. Les chercheurs expliquent ce paradoxe par le fait que les participants ont perçu le message comme une protection contre la prise de poids : « si je mange 5 fruits et légumes par jour, alors je peux tout me permettre car je suis « immunisé » contre l’obésité ».

Les auteurs de l’étude recommandent de dissocier le repère des messages publicitaires

Les Nutritionnistes de la Fondation Louis Bonduelle Article d'origine sur www.fondation-louisbonduelle.org

POST-SCRIPTUM

  • The boomerang effect of mandatory sanitary messages to prevent obesity

    Carolina O. C. Werle and Caroline Cuny

    Marketing Letters, 2012, Volume 23, Number 3, Pages 883-891


Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par Patricia Pacaut (IP:xxx.xx1.185.80) le 27 juillet 2012 a 12H56
Patricia Pacaut, 10 articles (Rédacteur)

Je suis scandalisée quand je vois tous ces spots publicitaires qui incitent au snacking...

dans un pays qui connait aujourd’hui une épidémie d’obésit,é. C’est de la provoque pure et simple !

En dessous, la mention obligatoire... " Pour votre santé consommez au moins 5 fruits et légumes" ne pèse pas bien lourd... mais de là à avoir un effet inverse sur le comportement alimentaire j’avoue en être très surprise.

Déplacé c’est sûr... ce qui est déplacé c’est surtout de faire tout ce battage médiatique sur des "calories vides"