Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le lait de vache, c’est bon pour les petits veaux
Le lait de vache, c'est bon pour les petits veaux
note des lecteurs
date et réactions
25 mai 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
PLK de Noetique, 38 articles (Blogueuse)

PLK de Noetique

Blogueuse
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
38
nombre de commentaires
0
nombre de votes
62

Le lait de vache, c’est bon pour les petits veaux

Le lait de vache, c'est bon pour les petits veaux

Selon le programme de Nutrition Santé nous devrions consommer 3 à 4 laitages par jour. « C’est beaucoup trop ! »disent les autres. Selon la médecine chinoise et ayurvédique, les vaches doivent être nourries à l’herbe grasse sans pesticides ou métaux lourds.

Les bovins du XXI ème siècle sont engraissés aux farines animales - ne sont donc plus herbivores-exclusif -ou au maïs sous forme d'ensilage, ils sont antibio-hormonothérapiés afin de conserver une lactation importante voire excessive. Dans l'élevage laitier, la lactation est détournée de sa fonction naturelle, qui est d'alimenter les jeunes animaux. Une naissance est nécessaire pour déclencher la lactation, les jeunes veaux étant généralement destinés à la viande de boucherie.
Selon des études , le lait et les laitages seraient incriminés dans l'augmentation des cancers du sein, prostate, ovaires (1).. puberté précoce.. D'autres , au contraire, précisent que les individus qui boiraient 280 ml de lait par jour diminueraient de 15% le risque de cancer colo -rectaux (2)..  

Le procédé UHT est également dénoncé car il transformerait les graisses ce qui serait nocif pour l'organisme de certains. Ils souffriraient de désagréments digestifs, troubles ORL, respiratoires, articulaires...D'autres accusent les process industriels d'être responsables des allergies croisées avec d'autres produits de l'environnement.
Les autres crient au scandale ! Et le calcium ? Et l'ostéoporose ? Les Japonaises ne boivent pas de lait de supervache, ne mangent pas de fromages et pourtant ne souffrent pas du tout de ce fléau qu'est l'ostéoporose, ni de fractures du fémur (3). Les suédois détiennent les records de fractures du col de fémur et aussi celui de consommation de laitages.

La vitamine D active protège de plusieurs maladies comme le cancer. En consommant de grandes quantités de laitages, nous absorbons beaucoup de calcium, ce qui fait baisser le niveau de vitamine D active dans certains organes, comme la prostate, et nous prive d’une protection naturelle. Certains chercheurs pensent que ce mécanisme explique pourquoi les gros consommateurs de laitages ont un risque plus élevé d’être atteint par la forme la plus agressive du cancer de la prostate.

Les fromages font partie des aliments acidifiants, avec un record pour le parmesan, dont l’indice PRAL est de 34. Ces aliments s’accompagnent d’une charge acide nette qui peut perturber la fixation du calcium osseux et induirent une décalcification. Un comble ! Des apports élevés en protéines animales augmentent aussi les pertes calciques. La sédentarité entraîne une fuite du calcium des os . Au contraire, une activité physique régulière fortifie les os en favorisant leur calcification. Vite chaussons nos baskets !

Des chercheurs américains ont même mis en évidence un lien entre acné et la consommation de laitages.

Le calcium végétale est beaucoup mieux absorbé. Les amandes, le sésame, les figues sèches, les pois chiches, les algues, le chou et autres crucifères contiennent beaucoup plus de calcium que la lait de supervache. Les sardines , les crevettes, les moules, les oeufs de poisson (ceux d'esturgeons beluga aussi ) sont de bonnes sources de calcium. L'eau est également un bon vecteur d'apport et très bien absorbés.(4)
Je n'utilise plus de lait de supervache.. et du lait bio pour les inconditionnels de ma famille. Selon le Journal of Science of Food and Agriculture, le lait provenant d'élevages biologiques contient une concentration plus élevée d'acides gras oméga-3 que celui produit de manière conventionnelle (5) .

Pour la cuisine, je suis une adepte des laits végétaux :
- lait de soja : le « lait tout fait » n'est pas très bon mais je suppose que nous recherchons le goût du vrai lait . Or, cela n'a rien à voir, c'est un produits totalement différent, un autre plaisir. Je l'utilise pour les desserts, sauces.. Les yaourts sont très bons, frais mais là aussi, il est nécessaire d'être conscient que ce n'est pas un yaourt au lait de vache.

-Lait issu d'oléagineux : amandes- le plus riche en calcium et en protéines - je le fabrique avec 150 ml d'eau pour une càs de purée d'amandes.. excellent pour les desserts - noisettes : riche en vitamine A, B et en minéraux.

- Lait issu des céréales : avoine (riche en glucides, pauvre en protéines) ; je n'utilise pas à cause de son IG élevé, lait de coco (il a des vertus antibactériennes, riches en graisses saturées) pour certains plats exotiques.
Et pour les bébés ? Rien ne remplace le lait maternel. En cas d'intolérance aux protéines du lait de vache ou au lactose (59% des français peuvent digérer le lait de vache grâce à l'activité de la lactase qui tranforme le lactose en glucose et galactose dans l'intestin grêle , qui peuvent être assimilés ; les Basques se distinguent en étant 92 % ;)), la substitution est délicate car les laits végétaux sont souvent pauvres en protéines hormis le lait de soja et d'amandes qui sont parfois allergisant.. peut être y a t il des avantages -Santé à long terme à donner précocement des aliments à base soja aux enfants (6) ? Là aussi le bon sens prévaut !

 Sources : Lanutrition.fr-" Lait , mensonges et propagande" de T.SOUCCAR- (1) Milk and lactose intakes and ovarian cancer risk in the Swedish Mammography Cohort.Larsson SC, Bergkvist L, Wolk A. Division of Nutritional Epidemiology, The National Institute of Environmental Medicine, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden. (2) Cho E, Smith-Warner SA, Spiegelman D, Beeson WL, et al, Dairy foods, calcium, and colorectal cancer : a pooled analysis of 10 cohort studies, Journal of the National Cancer Institute,7 juillet 2004, Vol.96, No13, 1015-22. (3) Comparison of osteoporosis and calcium intake between Japan and the United States. Fujita T, Fukase M.National Sanatorium Hyogo Chuo Hospital, Japan (4) Absorbability and utility of calcium in mineral waters Robert P Heaney From Creighton University, Omaha, NE(6) Assessing Risks and Benefits of Genistein and Soy Kenneth D.R. Setchell -Children's Hospital-Cincinnati

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Mots-clés :
Nutrition Lait Animaux Vache
Commentaires
0 vote
par GRILLE BERNARD (IP:xxx.xx0.160.125) le 11 août 2011 a 14H05
GRILLE BERNARD (Visiteur)

Pour affirmer ..."Les bovins du XXI ème siècle sont engraissés aux farines animales - ne sont donc plus herbivores-exclusif -ou au maïs sous forme d’ensilage, ils sont antibio-hormonothérapiés afin de conserver une lactation importante voire excessive" ...vous êtes fort mal documenté et vous n’avez jamais fait l’effort de trainer vos galoches dans des fermes. Les farines animales sont interdites depuis la crise de la vache folle . Les traitements hormonaux comme les antibiotiques à des fins non thérapeutiques n’ont jamais été autorisés en Europe. En cas de traitement antibio, un délais d’attente est à respecter et en cas de détection d’antibiotique dans le lait à l’arrivée à la laiterie, c’est la totalité de la citerne qui est réexpédiée à l’éleveur avec pénanités. Croyez moi, le cas est rare !

Il est inbécile de raconter n’importe quoi, meme sur internet.

2 votes
par PLK de Noetique (IP:xxx.xx1.203.84) le 22 août 2011 a 07H30
PLK de Noetique, 38 articles (Blogueuse)

bonjour monsieur, merci pour votre commentaire , certes un peu agressif pour convaincre .. C’est justement parce que je connais un peu le monde l’élevage que je me permets d’écrire cela ;) .