Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le gras nuirait à la qualité du sperme
Le gras nuirait à la qualité du sperme
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 mars 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le gras nuirait à la qualité du sperme

Le gras nuirait à la qualité du sperme

Une étude américaine, réalisée entre décembre 2006 et août 2010, révèle qu’une alimentation trop riche en graisses influerait de façon négative sur la qualité du sperme. Les travaux, conduits par le professeur Jill Attaman, du Dartmouth-Hitchcock Center, ont été publiés dans le journal européen spécialisé Human Reproduction.

Une étude a été publiée le 14 mars dans les colonnes du journal Human Reproduction, Celle-ci, effectuée entre décembre 2006 et août 2010, indique que les hommes mangeant trop de graisses saturées, tels que beurre, huile de palme, viennoiserie, chips, charcuterie et certaines viandes, ont une quantité de spermatozoïdes et une concentration spermique qui sont respectivement de 35% et de 38% inférieures à celle que possèdent les hommes qui en mangent moins. L’étude a été effectuée par le professeur Jill Attaman sur 99 hommes âgés de 36 ans en moyenne. Si ces participants ont tous répondu à un questionnaire portant sur leurs habitudes alimentaires, 23 d’entre eux ont par ailleurs fait l’objet d’une analyse de sperme.

Il ressort en outre de l’étude que les hommes consommant davantage de graisses insaturées (oméga-3) ont un peu plus de spermatozoïdes de forme normale que ceux qui en ingèrent moins. Les travaux suggèrent par conséquent que la consommation d’oméga-3 serait doublement bénéfique, en réduisant les risques de développer une maladie cardio-vasculaire et en optimisant la santé reproductive des hommes. Quoi qu’il en soit, les chercheurs fixent une limite à la portée de leur étude : Il n’est pas démontré formellement que les régimes riches en graisses saturées entraînent une mauvaise qualité du sperme, mais plutôt qu’une association entre les deux a été établie.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx5.239.47) le 15 mars 2012 a 08H03
trape (Visiteur)

Un bémol, pour des conclusions hâtives, apporté par Zatala, en 1998, qui montrait une carence en DHA (omega 3) des membranes des spermatozoïdes des hommes infertiles, jouant sur la mobilité, et qu’une supplémentation, n’améliorait pas malgré une correction de taux plasmatiques en omega 3 (Conquer 1999, 2000). Conquer y voyait un trouble métabolique et pas obligatoirement, un trouble d’apport.