Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Docteur Dukan, bientôt au pain sec et à l’eau ?
Le Docteur Dukan, bientôt au pain sec et à l'eau ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 mars 2012 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Le Docteur Dukan, bientôt au pain sec et à l’eau ?

Le Docteur Dukan, bientôt au pain sec et à l'eau ?

Le Docteur Pierre Dukan, connu auprès du grand public pour ses régimes plus ou moins controversés, fait actuellement l’objet de deux plaintes. L’une émane du Conseil départemental de l’Ordre des médecins de Paris, et l’autre provient du Conseil national de l’Ordre des médecins. Les plaignants reprochent à l’intéressé de commettre des impairs à l’égard du code de déontologie médicale.

Le Docteur Dukan va-t-il devoir subir un « régime financier » pour pouvoir continuer à faire sortir de son chapeau ses recettes « miracle » pour maigrir ? Il n’est plus besoin de présenter cet homme dont les livres se sont vendus à quatre millions d’exemplaires, et qui s’est fendu en janvier dernier d’une « Lettre ouverte au futur président de la République » appelant à l’instauration d’une option minceur au baccalauréat, une proposition jugée comme dangereuse par de nombreux spécialistes. La "méthode Dukan" est par ailleurs devenue un véritable business qui se décline en livres, DVD et produits dérivés de toutes sortes sur les quatre continents.

Pour l’Ordre des médecins, c’en est trop. L’Ordre reproche au septuagénaire, actuellement en tournée aux Etats-Unis pour la sortie de son livre de recettes "Dukan Diet Cookbook", de s’écarter du code de déontologie médicale du fait de son manque de prudence dans ses propos, pour sa propension à vouloir faire de sa promotion personnelle sa priorité et pour sa vision assez particulière du métier de médecin, qu’il confondrait largement avec celui de commerçant. Selon l’Ordre Départemental de Paris, Dukan manque de respect à l’égard de la profession : « Rappelons qu’un médecin doit faire attention aux répercussions de ses propos auprès du public, et qu’il doit éviter les attitudes publicitaires en faveur de sa personne ou des organismes où il exerce ».

Et selon le Conseil National de l’Ordre des Médecins, Dukan est désormais synonyme de business : « Il va de soit que la médecins ne doit pas être pratiquée comme un commerce ». Pour les détracteurs du médecin, cette orientation arrive à point nommé. On peut ainsi voir fleurir des messages sur Twitter se félicitant que « l’Ordre se réveille ». La décision doit être rendue prochainement. De manière générale, les sanctions ordinales vont du blâme à la radiation.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.98.248) le 26 mars 2012 a 22H16
trape (Visiteur)

La liberté d’expression est un droit fondamental, et il semble que le Conseil de l’Ordre oublie ce "petit" détail. Il serait étonnant que ces plaintes puissent aboutir, d’autant plus que je vois mal la justice européenne (qui s’impose face à un droit national), en dernier recours, puisse aller dans le même sens. N’oublions pas qu’il ne s’agit pas d’actes médicaux mais de publications d’ouvrages, qui ont eu la chance de rencontrer un public (ce qui crée des jalousies), avant que son auteur ne soit médiatisé. Si on devait supprimer tous les ouvrages de diététique, de nutrition, contenant des points discutables, des contre-vérités,...il faudrait supprimer tous les rayons "santé" des librairies et de nombreux autres ouvrages, dans toutes les disciplines. Il ne reste plus qu’à Monsieur Dukan , de demander l’asile politique aux USA, face au harcèlement français ; puisqu’il parait qu’il est en campagne de promotion pour ces livres, dans ce pays. Le plus inquiétant, est que le CO verse, une fois de plus, dans du politiquement correct quand la période est à une économie médicale, en perdition, avec des problèmes plus importants que la médiatisation d’un écrivain-médecin.

0 vote
(IP:xxx.xx5.55.146) le 27 mars 2012 a 12H04
 (Visiteur)

Cela n’est pas étonnant de c’est ordre, le seule qui à résisté à l’épuration des institutions de vichy.

Il ne faut pas oublié pour comprendre à qui en réalité nous avons affaires,

Le 7 octobre 1940, le régime de Vichy, dévoyant le projet législatif du 7 mars 1928 de M. Ernest Couteaux, député socialiste du Nord, a promulgué la création du Conseil supérieur de la médecine et des conseils départementaux tout en supprimant les syndicats. Les conseillers ordinaux sont nommés par le Secrétariat d’Etat rattaché au Ministère de l’Intérieur !

Le 18 octobre 1943, le Gouvernement provisoire de la République, présidé par le Général de Gaulle, a annulé les dispositions de l’autorité de fait de Vichy, contraires à la légalité républicaine, et dissout ledit Conseil.

Le 24 septembre 1945, l’Ordonnance du Général de Gaulle, sur proposition du Ministre de la santé, M. François Billioux, du parti communiste français, crée l’Ordre national des médecins.

Réponse du Secrétariat d’État chargé des sports publiée dans le JO Sénat du 28/04/2010 - page 2826

M. Jean-Luc Fichet. Le diplôme d’herboriste a été supprimé en 1941, aux heures les plus sombres de notre histoire. Il n’a pas été recréé depuis, mais les herboristes diplômés d’État peuvent, depuis l’ordonnance de 1945, continuer à exercer leur profession jusqu’à leur mort. Force est de constater qu’ils ne sont plus très nombreux et que la profession d’herboriste va disparaître.

Tous se tiens, il n’est pas étonnant cette chasse aux sorcières continues.

0 vote
par Balibalo_ie (IP:xxx.xx3.35.21) le 27 mars 2012 a 17H23
Balibalo_ie, 1 article (Rédacteur)

Le meilleur moyen de faire partager des connaissances que l’on pense utile est d’en faire un commerce (livres, interviews..). Il n’y a rien de mal à ça, c’est même très utile qu’il y ait des débats sur ces questions importantes. Après PDG et footballer ce qui gagne le plus c’est d’être Doc, donc arrêtons les hypocrisies. Quoiqu’il en soit la médecine est un business et ne pas la regarder comme ça c’est s’exposer à encore plus d’abus. On aurait aimé que le conseil de l’ordre soit plus pétagogique et explique les dangers d’une surconsommation de protéines. On voit à quel point notre tendance à manger trop de viande est corrélée avec les maladies cardiaques (comme le montrent les végétariens qui n’ont pas ces problèmes), alors si en plus on se met à manger que de ça c’est une bombe à retardement qui se créé. Sans parler des problèmes de foie.

0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.207.232) le 27 mars 2012 a 20H09
trape (Visiteur)

Votre remarque est intéressante car il y a beaucoup de confusions avec les protéines et vous véhiculez beaucoup de clichés. C’est parce que les médecins ne font pas un vrai business que l’économie médicale va si mal. Quant aux risques liées à la consommation de protéines, c’est loin de faire consensus sur un organisme sain, avec une consommation limitée dans le temps, surtout sur le risque rénal. N’oublions pas que faire un régime protéiné n’oblige pas à consommer plus de viande mais plus de protéines. Le problème des régimes sont les carences potentielles liées à une alimentation hypocalorique et peu diversifiée ; l’autre élément "discutable" avec le régime Dukan est le rituel diététique auquel sont soumis les personnes ce qui ne favorise pas une rééducation. Ce n’est pas façon d’aborder le problème de l’obésité mais je trouve la cabale contre le Dr.Dukan, plus qu’excessive d’autant plus que j’ai connu la notion de diète protéinée, dans un service hospitalier de CHU du Pr.Apfelbaum de l’hôpital Bichât, à Paris, dans les années 1990. Monsieur Dukan, n’a rien inventé, il a a eu juste le tord d’avoir un succès de librairie et de susciter beaucoup de jalousie.

1 vote
par lulupipistrelle (IP:xxx.xx6.234.161) le 27 mars 2012 a 23H25
lulupipistrelle (Visiteur)

Bof, il y a des gens qui feront toujours du fric, quelle que soit la déontologie en vigueur. Ce qui m’étonne c’est qu’on s’en aperçoit seulement avec Dukan...Il a dû vraiment pousser le bouchon trop loin..