Accueil du site
> Dossiers > Le Bisphénol A (BPA)
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le bisphénol A est aussi dans nos boîtes alimentaires
Le bisphénol A est aussi dans nos boîtes alimentaires
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 décembre 2013
Auteur de l'article
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Marchaux

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
94
nombre de commentaires
220
nombre de votes
5

Le bisphénol A est aussi dans nos boîtes alimentaires

Le bisphénol A est aussi dans nos boîtes alimentaires

Après les OGM et les pesticides, un nouveau scandale en matière de produits chimiques toxiques dans l’alimentation a été révélé. Soupçonné d’être dangereux pour notre santé, le bisphénol A est omniprésent dans notre quotidien.

Depuis 50 ans, le bisphénol A sert à la fabrication du polycarbonate, un plastique rigide, transparent et très résistant. 3 milliards de kilos sont produits par an, à travers les récipients alimentaires, les boîtes de stockage de nourriture et les biberons. Il est également utiliser pour tapisser les boîtes de conserve et les canettes de boisson.

Le bisphénol A est donc omniprésent dans les plastiques alimentaires et dans les conserves mais on le retrouve aussi dans les papiers thermiques (tickets de caisse) et les cartes bleues !!!

Le bisphénol A pollue nos boissons et aliments : c'est un perturbateur endocrinien (même à très faible dose). Il favorise certaines pathologies telles que l'asthme, l'obésité, le diabète, la fertilité, le cancer du sein et de la prostate, les maladies cardiaques..... Il imite également les oestrogènes ( hormones sexuelles féminines) et perturbe donc le système hormonal du corps humain.

Depuis Mars 2011, le bisphénol A est interdit dans la production des biberons et dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de 3 ans. La loi laisse aux industriels jusqu'au 1er juillet 2015 pour bannir définitivement le bisphénol A de tous les contenants alimentaires.

marchaux
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté