Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le 6 mai, Journée Internationale Sans Régime
Le 6 mai, Journée Internationale Sans Régime
note des lecteurs
date et réactions
4 mai 2009 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Florence Noël, 24 articles (Diététicien)

Florence Noël

Diététicien
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
6
nombre de votes
13

Le 6 mai, Journée Internationale Sans Régime

Le 6 mai, Journée Internationale Sans Régime

Mercredi prochain, l’association Allegro Fortissimo et les diététiciens sensibilisent sur les risques des régimes restrictifs à outrance. Dans une société où certains voudraient imposer la minceur comme une norme, l’association veut rétablir le plaisir de manger sans culpabilité ...

 

Bref rappel de la naissance de la « Journée Internationale sans diète »

Mai 1992, à Londres, les Diet-Breakers organisent un pique-nique en guise de protestation contre la dictature des régimes alimentaires : la toute première Journée Internationale Sans Diète est née. À l’automne 1993, une coalition internationale est mise sur pied aux États-Unis : The International No-Diet Coalition. Depuis, la liste des pays qui célèbrent officiellement cette journée ne cesse de s’allonger : après la Grande-Bretagne et les États-Unis, ce sont l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Afrique du Sud, la Russie et l’Allemagne qui leur emboîtent le pas.

Depuis 1994, les initiatives québécoises permettent à ce mouvement d’origine anglo-saxonne de faire écho dans la francophonie. Diverses actions entreprises par le Collectif d’Action Alternative en Obésité et le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes sont maintenant réalisées par la Coalition Corps-Accord.

Cette année, des diététiciens (nes) se mobilisent en France autour de diverses actions : interventions dans les écoles, émissions radio, rédaction d’articles, … Le 6 mai, Journée Internationale Sans Régime

Quelques articles intéressants à consulter sur le sujet

Interview réalisé par Florian Saffer, diététicien comportementaliste, auprès d’une psychologue et d’une sociologue.

« Régime protéiné, soupe aux choux, sans graisses… La liste est longue et les candidats à la perte de poids sont de plus en plus nombreux et surtout de plus en plus jeune. Or ces restrictions alimentaires sont inefficaces pour perdre durablement du poids, pire les régimes sont dangereux : ils conduisent quasi systématiquement à une reprise de poids. Les psychologues précisent même que les régimes à répétition altèrent la santé psychique…. »
 

Sur le site Journée International sans diète sont expliqués les buts de cette journée, cliquez sur les liens.

L’Association Allegro Fortissimo, se bat contre la discrimination quotidienne, faite aux personnes en surpoids.

« Cette année l’accent est mis sur « OSEZ AVOIR FAIM » Dans une ambiance alimentaire de plus en plus anxiogène, manger devient le parcours du combattant. Les messages du « bien manger » envahissent notre quotidien. La peur de devenir gros omniprésente est accentuée par les messages de santé publique mais aussi par les études scientifiques dirigées en fonction de stéréotypes, relayées de façon brute par les medias… »
 

Pour ma part,  j’ai réalisé l’enregistrement d’une émission radio avec Mr Ludovic Orgé, Président de l’Association « Pèse Plume-01 ».

Dès que possible, je vous donnerai plus d’infos quant à sa diffusion.
Alors, le 6 mai, mettez la balance dans un placard ! et oubliez-la , les jours suivants ...
Prenez le temps de déguster votre journée, votre temps, votre assiette…
 
 
Florence Noël Diététicienne nutritionniste
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Commentaires
0 vote
par Mathildewal (IP:xxx.xx6.217.42) le 5 mai 2009 a 16H41
Mathildewal (Visiteur)

Et bien moi j’essaie. L’emission 7 a 8 sur tf1 m’a convaincue. J’ais trouve Alli sur http://www.labosante.com/produits-m... Quelqu’un connait-il avant que je passe commande ? Merci - Je cherche partout une reponse :)

2 votes
par aleka (IP:xxx.xx9.84.86) le 5 mai 2009 a 18H41
aleka (Visiteur)

Bonjour,

Mais au-dela des diktats de la minceur, on sait quand même que plus on est mince plus a de chance de vivre plus vieux et en meilleur santé. La minceur est aussi un gage de santé et de longévité. Ce sont les moyens de rester minces ou de le devenir qui sont effrayants. Si les gens étaient éduqués à une alimentation saine et raisonnable (qui ne signifie pas sans plaisir !)la minceur ne serait pas un diktat mais une évidence. Je trouve incroyable les articles sur "enfin les grosses ont la côte"... Le surpoids (qui est loin de l’obésité !) est un facteur aggravant de beaucoup de maladies. Qu’on se le dise !!!

4 votes
par Florian Saffer (IP:xxx.xx1.0.86) le 6 mai 2009 a 19H03
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

Bonjour le discours stéréotypé :"c’est bien d’être mince pour la santé" ou encore "si tout le monde mangeait mieux il n’y aurait pas de grogros. Gardons à l’esprit que beaucoup de personnes en surpoids sont des victimes des régimes. Beaucoup seraient moins gros si ils n’avaient fait de régimes. Bravo de dénoncer un outils thérapeutique qui échoue dans 95% des cas. Quel médecin prescrirait un médicament qui ne marche pas dans 95% des cas ?

cdt

2 votes
par Florence Noël (IP:xxx.xx1.113.86) le 7 mai 2009 a 11H35
Florence Noël, 24 articles (Diététicien)

Le comble de l’ironie, c’est que la pillule dont je tairai le nom :) est disponible en vente libre le 6 mai, date de la journée internationale sans régime !!! Le but de cette action n’est pas d’encenser l’obésité, mais bien de faire stopper la discrimination faite quotidiennement aux personnes en surpoids ou obèses.

Arrêtons de leur mettre sur le dos le déficit de la sécurité sociale, (quid de l’alcoolisme, des accidents de la route, du coût de la dépression, ... ? attention, je n’ai rein contre les alcooliques ayant travaillé dans un service d’alcoologie, ce sont des personnes qui ont besoin d’aide et de soutien). Arrêtons de les "taxer" davantage dans les transports. Donnons-leur accès aux activités sportives (combien d’enfants arrêtent leur activité car considérés "comme des boulets" dans leur club (parole de mes petits patients). Redonnons à nos enfants, nos ados le goût de vivre pleinement leur vie et leurs sensations.

La diversité culturelle existe, la diversité corporelle aussi |-)