Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Lait : Santé, Mensonges et Propagande
Lait : Santé, Mensonges et Propagande
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 mars 2010 | 9 commentaires
Auteur de l'article
Bubul01, 5 articles (Rédacteur)

Bubul01

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
5
nombre de commentaires
3
nombre de votes
0

Lait : Santé, Mensonges et Propagande

Lait : Santé, Mensonges et Propagande

Après son livre "Santé, Mensonges et Propagande", Thierry Souccar revient spécialement sur le lait et le lobby laitier qui nous vante à longueur de temps les bienfaits du lait et surtout son caractère indispensable tout au long de la vie. Thierry Souccar démontre que ce n’est pas le cas et que durant des millions d’années d’évolution, l’homme s’est passé de lait après le sevrage sans problème, et que le lait pourrait grandement favoriser des maladies qu’il permet prétendument pourtant d’éviter comme l’ostéoporose et autres allergies.

Le livre commence par une histoire de la montée en puissance du lait et du lobby laitier, qui commença en Amérique puis déferla en France. Ce qui fut décisif en France fût la décision de forcer les millions d'élèves en leur imposant de boire du lait à l'école, d'une part pour les habituer au lait dès leur plus tendre enfance et pour remplacer le lait par l'alcool. Donc au lieu de remédier aux causes des addictions à l'alcool, on en profite pour remplacer l'alcool par le lait pour faire le bonheur de l'industrie au lieu d'aider les alcooliques et les gens à ne plus être victimes d'addictions !
 
Ce qui est sidérant est que l'industrie laitière n'a visiblement pas non plus compris que le bébé a besoin de lait de sa mère et non d'une vache (ces laits n'ont pas du tout la même composition) et que ce besoin disparaît ensuite lorsque le système digestif de l'enfant est complètement développé.
 
Interview de Thierry Souccar sur ce livre :
 
Voir la vidéo :
 

Les Manipulations de l'Industrie Laitière

 
Les industries alimentaires considèrent leur produits comme des biens de consommation qui sont régis par les mêmes règles de marketing que les autres, c'est à dire enjoliver, exagérer les bienfaits du produit en ne parlant que des aspect positifs, et en éludant les parties négatives du produit, qu'on appelle « effets secondaire indésirables » pour les médicaments.
Par exemple pour l'aspartame, les industriels nous expliquent que cette molécule est présente naturellement dans les fruits, en oubliant de préciser que dans les fruits, elle y est présente mais avec d'autres molécules qui neutralisent ses effets nocifs.
 
Dans le cas du lait l'industrie fait l'autruche en essayant de faire croire qu'on refuse de reconnaître les besoins en calcium que seul le lait pourrait nous apporter, en évitant soigneusement de reconnaître aussi les effets négatifs possibles du lait. Les besoins en lait sont exagérés, parce qu'ils sont évalués pour boucher en fait une « fuite de calcium » due à un mauvais équilibre alimentaire plutôt que de remédier à ce qui cause cette fuite. Cela revient à essayer de remplir un puit sans fond !
 
Et comme toujours, les études favorables aux produits laitiers qui ne lui voient pas d'aspect négatif ou dangereux sont en majorité des études financée par l'industrie laitière elle même qui ne parle que d'un petit aspect positif, en évitant de montrer les aspects négatifs.
 
Les recommendations de santé officielles sont elles aussi basée en grande partie sur les informations fournies par ces mêmes industries alimentaires qui ont tout intêret à exagérer les besoins pour que l'on en consomme plus qu'il n'en faut, puisque de toute façon ce n'est pas elle qui va payer le coût de la prise en charge des « malades du lait » ou des autres problèmes dus à la surconsommation. Leur seul but est d'augmenter la consommation pour augmenter leur profit, la santé n'est qu'un de leur prétextes pour y arriver.
 
Conclusion
T.Souccar explique en quoi la surconsommation de lait pourrait grandement favoriser de nombreuses maladies comme le diabète ou même l'ostéoporose contrairement à ce que dit la propagande laitière. Peut être êtes vous intoxiqués au lait sans même le savoir !
Pour plus de détails et d'explications, veuillez évidemment vous référer au livre.
Si vous décidez de vous procurer le livre, prenez la dernière édition qui est mis à jour avec des questions réponses de lecteurs et les réponses de T.Souccar aux critiques de l'industrie laitière.
 
Références du Livre :
 
Informations sur le lait de vache :
 
Voir aussi ces articles sur la toxicité de l'alimentation moderne :
Sites Intéressants sur l'alimentation :
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
4 votes
par zelectron (IP:xxx.xx2.203.26) le 30 mars 2010 a 17H49
zelectron (Visiteur)

Il y a même des boissons blanches, plus ou moins gélatineuses plus ou moins "sans sucre" (asparjeneveuxpaslesavoir) garanties sans matières grasses, sans lactose mais il semble qu’aucun d’entre eux n’ai osée écrire "garanti sans rien dedans"

7 votes
par joelim (IP:xxx.xx0.6.104) le 30 mars 2010 a 21H01
joelim (Visiteur)

Pour moi-même et une de mes soeurs, il semblerait que la consommation de lait (à l’âge adulte) ait un impact significatif sur les douleurs articulatoires (arthrite).

Probablement que les producteurs de lait vont trouver diffamatoire cette observation...

Mais moi je pense qu’il est grave qu’on ne connaisse pas les effets néfastes du lait pour l’adulte.

4 votes
par lucide (IP:xxx.xx1.157.70) le 30 mars 2010 a 23H25
lucide (Visiteur)

Vous pourriez faire le même article avec la viande. Avant, nous mangions de la viande le week-end (volaille ou lapin élevés naturellement soit avec du grain et/ou de l’herbe). Aujourd’hui , viande à tous les repas(des animaux élevés en batterie avec je ne sais quels produits), ce qui favorise grandement certains cancers et les maladies cardiaques. Tout cela pour satisfaire le lobby des éleveurs

5 votes
par laitcru (IP:xxx.xx0.48.29) le 31 mars 2010 a 06H05
laitcru (Visiteur)

n’oublions pas quand même qu’avec tous ces "poisons" notre espérance de vie ne cesse d’augmenter ( 3 mois tous les ans) nos amis africains n’en demandent pas tant : manger pour survivre. gardons un peu de dignité !

2 votes
par lucide (IP:xxx.xx1.217.2) le 31 mars 2010 a 14H13
lucide (Visiteur)

Dans ce cas, parler plutôt des antibiotiques de la chirurgie cardiaque et autres, de l’hygiène de vie qui n’a rien à voir avec la consommation de lait ou de viande. Mais l’obésité est là pour nous rappeler à l’ordre( dites moi voir un peu l’espérance de vie d’un obèse). Actuellement ceux qui meurent très agés n’ont pas connus dans leur jeunesse l’abus de tous ces aliments frelatés et ils n’avaient pas à s’inscrire dans les clubs de sport pour faire de l’exercice

3 votes
par titi (IP:xxx.xx4.195.11) le 31 mars 2010 a 10H00
titi (Visiteur)

Michio Kushi parmi vos références ? c’est d’une secte ayant amené ses adeptes à de graves troubles de santé dont vous parlez... zen macrobiotique ça ne vous dit rien ?

Grave erreur scientifique dans les premiers paragraphes, apprenez que les protéines sont facilement digérées et qu’elles ne peuvent transmettre aucun signal.

0 vote
par titi (IP:xxx.xx4.195.11) le 31 mars 2010 a 10H01
titi (Visiteur)

(je parlais de l’article http://www.onnouscachetout.com/them...)

3 votes
par Bubul01 (IP:xxx.xx4.116.115) le 31 mars 2010 a 11H17
Bubul01, 5 articles (Rédacteur)

Le lait de vache n’est pas prévu pour être digéré par un organisme humain, encore moins un petit bébé en devenir.

Et pourquoi vous me parlez de "Michio Kushi", je ne sais même pas qui c’est !

2 votes
par Rpur (IP:xxx.xx7.1.155) le 1er avril 2010 a 08H12
Rpur (Visiteur)

à quand un bouquin sur le lait de soja ? pour répondre à laitcru, nous sommes certainement la dernière génération à vivre longtemps si on ne rétablit pas une situation plus saine coté alimentation et pollution !!