Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Conso
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La soupe et tous ses bienfaits
La soupe et tous ses bienfaits
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 octobre 2012
Auteur de l'article
Véronique Van den Bossche, 18 articles (Conseillère en nutrition)

Véronique Van den Bossche

Conseillère en nutrition
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
18
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

La soupe et tous ses bienfaits

La soupe et tous ses bienfaits

A la soupe !!! Brrrr, ça y est, l’automne s’est bien installé, entraînant avec lui une chute des températures. Il n’aura pas fallu longtemps pour que cols roulés et autres écharpes viennent prendre le relais des T-shirts colorés qui fleurissaient en été. Les bottes font leur grand retour, reléguant escarpins et sandalettes au placard pour quelques mois. Et si on parvient encore à éviter de remettre le chauffage en route, c’est souvent qu’une petite flambée est venue en appoint. Bien, maintenant que nous avons chaud ‘dessus’, il serait peut-être bon de se réchauffer un peu ‘dedans’ non ?
Voici le moment idéal pour penser ‘soupe’.

Plat ancestral, la soupe a plus d'un atout : outre qu’elle revigore et réchauffe, elle est également riche en eau, en fibres, en vitamines et minéraux. Elle présente l’avantage de pouvoir se faire aussi bien en entrée qu’en plat principal (et même en zakouski dans des verrines, pourquoi pas ?), elle est peu énergétique mais rassasiante, elle se décline à l'infini et se consomme facilement.

Pour obtenir une soupe aux apports variés en micronutriments, mieux vaut donc y mettre une large palette de légumes, associant différentes couleurs et mélangeant les « familles » (feuilles, racines, tiges et fruits). En général, je profite de l’occasion pour y ajouter une grosse poignée de graines germées, sans les cuire, juste avant de mixer. Véritables bombes énergétiques, elles viendront en rehausser la saveur et vous éviteront ainsi de devoir saler.

Pour préserver au mieux la qualité nutritionnelle de la soupe, choisissez des légumes aussi frais que possible, ne les faites pas tremper et cuisez-les juste le temps nécessaire, de préférence au cuit-vapeur avant de les mixer ou à la casserole (préférez alors les légumes bio) pour garder l’eau de cuisson dans laquelle fuient vitamines et minéraux. Quitte à m’inscrire en porte-à-faux avec les méthodes de nos grands-mères (et de nos mères aussi d’ailleurs), pour conserver encore un minimum de vitamines, on évitera la casserole à pression qui monte à plus de 100°C et tue donc vitamines et minéraux au passage. Dans le même ordre d’idée, on consommera de préférence la soupe fraîche et on évitera les multiples réchauffes. Pour augmenter la valeur nutritionnelle de votre soupe, n'hésitez pas à y ajouter une cuillère à soupe de purée d’amandes qui la rendra agréablement onctueuse et à la saupoudrer de levure ou de germes de blé.

Autre atout incontesté de la soupe : elle est bonne pour la ligne. Non pas qu’elle fasse maigrir, mais prise en début de repas, elle permet de limiter la quantité d’aliments que l’on va manger ensuite. Ajoutons à cela que sa densité énergétique est faible et tout le monde aura compris que c’est un plat particulièrement intéressant si l’on s’inquiète de ses courbes.

Ah, et pour ceux qui ont besoin de quelque chose de chaud qui tient au corps pour commencer la journée, pourquoi ne pas essayer une soupe miso au petit-déjeuner ? Vous y ajouterez à l’envi algues et légumes finement hachés et l’agrémenterez pourquoi pas, d’un œuf battu.

Et voilà, la soupe est servie ! Bon appétit !

Véronique Van den Bossche - Conseillère en nutrition - Des Saveurs et d'Essences
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes