Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La qualité de l’appétit, une denrée à portée de tous
La qualité de l'appétit, une denrée à portée de tous
note des lecteurs
date et réactions
14 janvier 2011
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La qualité de l’appétit, une denrée à portée de tous

La qualité de l'appétit, une denrée à portée de tous

Avoir faim est un grand plaisir, surtout lorsqu’on sait comment assouvir ce délicieux espace laissé vacant par l’habitude sociale plus que par le besoin physiologique. Parfois cependant, les projets gourmands tombent à l’eau : les surprises de la vie alimentaire sont ainsi. Je me retrouve ainsi, bien malgré moi, prisonnière de contraintes sociales, attablée dans un lieu médiocre qui me propos des aliments d’une plus grande médiocrité encore.

Avoir faim est un grand plaisir, surtout lorsqu'on sait comment assouvir ce délicieux espace laissé vacant par l'habitude sociale plus que par le besoin physiologique. 

Parfois cependant, les projets gourmands tombent à l'eau : les surprises de la vie alimentaire sont ainsi.

Je me retrouve ainsi, bien malgré moi, prisonnière de contraintes sociales, attablée dans un lieu médiocre qui me propos des aliments d'une plus grande médiocrité encore. 

Non que je sois habituée à me tartiner du caviar ou du foie gras. Non. Mais des aliments de qualité sont à disposition de tous à petit prix.... sardine fraîche, poireaux ou carottes, par exemple. Au lieu de ça, voici des mets surfaits, des ingrédients de piteuse provenance, des modes préparatoires de bas étage...

Comment pourrais-je faire comprendre à mes interlocuteurs qu'une sardine à l'huile avec un bon pain de boulanger m'aurait très largement suffit ?

Alors je peux vous affirmer qu'il y a -aussi - une gradation dans la qualité de mon appétit. Oui, je peux avoir faim et alors, manger en faisant fi de la qualité. Mais non : je peux aussi m'abstenir, ayant de copieuses réserves corporelles - et ne me rassasier que lorsque la qualité atteint un certain niveau.

Et c'est pourquoi, lorsque le menu est au top, les quantités ne peuvent être raisonnable, à moins que la qualité soit tous les jours au menu. C'est pour quoi lorsque le vin est très bon, il est bu en abondance.

Si vous voulez maigrir, sans doute faut-il faire un marché de piètre qualité !? C'est moins dur ! 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition Appétit