Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La nouveauté c’est la satiété !
La nouveauté c'est la satiété !
note des lecteurs
date et réactions
20 janvier 2012
Auteur de l'article
Lebleutriathlete, 2 articles (Rédacteur)

Lebleutriathlete

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La nouveauté c’est la satiété !

La nouveauté c'est la satiété !

J’ai entamé une démarche nutritionnelle en 2009 parce que mon régime alimentaire ne me convenait plus et qu’un poids de 85 kg pour 1 m 85 n’était pas du tout satisfaisant. J’ai donc acquis de meilleurs réflexes en matière de nutrition mais en diminuant ma pratique sportive comme si les efforts conjoints étaient difficiles à mener de front. Ce n’était pas une transition facile car cela implique une rééducation complète de ses propres réflexes nutritionnels.

A cette époque je surconsommais des féculents et principalements des pâtes blanches trop cuites et donc qui se transformaient très rapidement en graisses et en sucres.

Au fil des mois j’ai perdu environ 10 Kg et ai fini par trouver un poids stable aux alentours de 78 Kg.

Je vais maintenant ajouter progressivement une activité physique plus importante pour vérifier les effets conjoints de la nutrition et du sport.

Mais la motivation de cet article qui n’était pas prévu (tout du moins pas maintenant) réside dans le fait que je ressens depuis cette semaine les effets positifs de la satiété.

La satiété : un concept crucial pour comprendre la régulation énergétique

France BELLISLE
(CNRH Ile de France, Bobigny)

Pour le public non-averti, la satiété est un terme courant décrivant l’état où l’on n’a plus faim et même où on est repus.

Pendant la période de satiété, l’envie de manger est inhibée. Les premiers rapports ont montré que la durée de la satiété chez les rats de laboratoires était corrélée avec le contenu énergétique de leur repas précédent. Le concept d’une « cascade de la satiété » a été développé par Blundell en 1987 et il décrit les différentes influences qui agissent suite à un repas et qui inhibent temporairement la consommation jusqu’au retour des signes de la faim qui déclenchent le repas suivant. Les facteurs qui affectent la durée et l’intensité de la satiété sont de diverses origines : sensoriels, cognitifs, signaux post-ingestion du système gastro-intestinal, signaux post-absorption, nutritionnels, entre autres. (source :http://www.i-dietetique.pro/?action=archives&type=lu-pour-vous&id=554).

Et voila une autre piste qui éclaire mon cheminement nutritionnel de ces dernières années : (source : http://www.i-dietetique.pro/?action=articles&id=8747)

Densité nutritionnelle et densité énergétique : essentielles pour l’équilibre alimentaire.

C’est prouvé : les habitudes alimentaires et le mode de vie ont un réel impact sur la santé à toutes les étapes de la vie. Mais avec la multiplication des conseils nutritionnels de toutes origines, comment s’y retrouver et adopter un bon équilibre alimentaire ? Reconnues par la communauté scientifique, les notions de densité nutritionnelle et de densité énergétique peuvent aider chacun à équilibrer ses repas et faire les bons choix parmi les aliments.

Il s'agit d'évaluer les densités nutritionnelle et énergétique d’un repas. La dernière enquête sur la consommation alimentaire des Français confirme une tendance générale à une meilleure prise en compte de la dimension santé des aliments. Mais elle révèle aussi la persistance et/ou l’apparition de déficiences ou excès nutritionnels selon les cas. Pour les éviter, la diversité et le choix des aliments sont des éléments importants.

Après une période aussi longue d’expérimentation d’un régime alimentaire comme dans la source donnée (ici) et que je reprend à travers ces quelques lignes :

"Il s’agit notamment de privilégier les viandes maigres, les produits laitiers 0% (riches en calcium), les eaux fortement minéralisées, les céréales complètes riches en fibres, les fruits".

Je réalise que c’est tout à fait moi et mon régime alimentaire.

Je commence chaque journée par un très grand verre d’eau qui va permettre de caler l’estomac et m’empêcher de dévorer le premier aliment venu.

J’ai choisi de concentrer dans mes céréales du matin (de fabrication maison) la ration de féculent journalière sans avoir besoin d’en ajouter aux deux autres repas.

Viandes blanches et légumes frais sont le plus souvent au programme de mes repas, complétés par un fruit mais aussi du chocolat pour le déjeuner.

Je ne ressens aucunement le besoin de prendre des collations.

Le bénéfice est total pour moi tant en période sportive intense qu’en période normale et ne m’empêche pas de savourer de temps à autre des gourmandises mais sans excès !

Afin de ne rien oublier de cette période j’ai noté la quasi totalité de mes repas, jour après jour, ainsi que mon poids matin et soir.

Je vais m’inspirer de ces informations empiriques complétées par les notions nutritionnelles décrites dans les deux articles ci-dessus afin d’être le plus efficace possible dans la pratique des 3 disciplines.

Le ressenti de la satiété me laisse entrevoir des performances insoupçonnées avec tous les effets bénéfiques que je ressens déja.

le bleu pour l'allusion au débutant sportif que je suis ! http://lebleutriathlete.blogspot.fr/ http://www.legrandbleutriathlete.com/ ebleutriathlete.over-blog.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté