Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Minceur : Le secret bien gardé des japonaises
Minceur : Le secret bien gardé des japonaises
note des lecteurs
date et réactions
2 avril 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Docteur Sophie Ortega Loeff, 8 articles (Médecin Nutritionniste)

Docteur Sophie Ortega Loeff

Médecin Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
8
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Minceur : Le secret bien gardé des japonaises

Minceur : Le secret bien gardé des japonaises

Sophie Ortega docteur nutritionniste nous révèle dans son nouveau livre les secrets des japonaises pour rester minces et belles sans régime !

Au Japon, les femmes vieillissent mieux que nous, et elles restent minces et belles plus longtemps. Elles ont un indice de masse corporelle et un poids plus stables que les nôtres, un taux sanguin en antioxydants élevé, mais surtout une espérance de vie en bonne santé plus longue que la nôtre. Elles combinent ce que nous ne parvenons à faire : rester mince, belle et prévenir le vieillissement, sans y penser quotidiennement. Les Japonaises font le bon régime ? Non justement, elles ne font pas de régime. Elles ont quelques secrets bien gar­dés.
 
Les japonaises consomment moins de calories au quotidien que nous. Mais sans faim et sans frustration. Elles apprennent très tôt à consommer des aliments en fonction de leur densité calorique. Elles diminuent ainsi, naturellement, les calories ingérées quotidiennement sans sensations de faim.
 
La densité calorique évalue le volume des aliments pour un même nombre de calories. Choisir de consommer des aliments à densité calorique faible permet de mieux ressentir la satiété et donc de mieux contrôler le total énergétique ingéré, c’est une excellente aide minceur.
Plus un aliment est riche en graisses, en sucre et en alcool, plus sa densité calorique est importante.
Plus un aliment est riche en eau et en fibres, moins sa densité calorique est importante.
 

La pyramide alimentaire japonaise

Le modèle diététique des Japonaises est fondé sur une nouvelle répartition des groupes alimentaires. Par exemple, les sucres rapides et les aliments à forte densité calorique, qui sont courants dans notre alimentation, sont très peu consommés au Japon. Nous avons l’habitude des produits assemblés et préparés, les Japonaises aiment les produits bruts, le plus simple possible. Elles s’orientent naturellement, par culture et par tradition, vers des aliments à faible densité calorique.
 
La base de la pyramide alimentaire japonaise est constituée de produits végétaux :
  • Les légumes avec le konjac, surtout, qui a la particularité d’être riche en eau et en fibres et se gorge encore d’eau à la cuisson, donc présente un faible apport calorique et les herbes aromatiques, bourrées de vitamines antioxydantes. Presque 80 % de l’alimentation japonaise est d’ori­gine végétale
  • Les légumes secs, surtout le soja, qui contient d’importantes quantités de graisses polyinsaturées, du calcium et des protéines.

Au-dessus de ce socle végétal viennent :

  • Les poissons, crustacés et les algues, qui regorgent d’oméga-3 dont l’action anti-inflam­matoire préserve les cellules. La consommation régulière de poissons et d’algues protège le système cardio-vasculaire.
  • Le riz, qui est la céréale de référence en Asie, naturellement dépourvue de gluten.
  • Les corps gras comme l’huile de colza ou de sésame, naturellement présents dans l’alimentation japonaise, apportent les bons acides gras oméga-3.
L’hydratation est omniprésente au Japon, avec de l’eau bien sûr mais également du thé. Les vertus du thé vert sont maintenant connues et reconnues mondialement par le corps médical moderne. Riche en antioxydantspolyphénols, etc.
 
La cuisson à la japonaise est aussi très importante, rapide mais à haute température pour de pas dénaturer les aliments. Pour la cuisson, elles affectionnent donc particulièrement le Wok. Cet outil est idéal pour cuisiner rapidement des légumes al dente en préservant les vitamines.
 
Les japonaises utilisent 3 ustensiles ultra pratiques qui en plus ont des vertus minceur :
  • Le bol japonais est un excellent moyen de mieux contrôler les portions sans avoir l’impression de manger peu. Le bol devient l’unité de mesure pour les légumes, le riz et le konjac, un bol = 150 g environ.
  • Les japonaises utilisent également le bento, ce bel objet compartimenté permet de composer l’équilibre alimentaire idéal en un tour de main.
  • Les japonaises utilisent aussi des baguettes pour manger plus lentement.
 

La méthode Tokyo-Paris : 2 phases, pour un résultat durable

  • La phase Starter

Pour vous familiariser avec les nouvelles habitudes alimentaires tout en déclenchant la perte de poids. Durant cette phase, vous composerez votre bento-repas avec des ali­ments à faible densité calorique au déjeuner et dîner. Votre petit-déjeu­ner sera protéiné et copieux.
 
  • La phase Zen

Pour stabiliser le poids et retrouver un équilibre alimentaire plus souple.
 
Pour composer votre bento-repas, vous pourrez choisir des aliments à densité calorique moyenne ou élevée à raison de 2 fois par bento au déjeuner et au dîner. Un seul repas comporte un produit à base de konjac, (de préférence le soir, au début des 15 premiers jours), l’autre repas présente des féculents (riz, quinoa, légumes secs, pâtes, pomme de terre, patate douce). Le petit déjeuner doit rester copieux, mais peut être plus proche d’un petit déjeuner à la française, avec du pain, du beurre et de la confiture, sans oublier un yaourt et un fruit.
 
Ensuite, lorsque vous serez en phase Zen depuis 15 jours, vous pourrez sans problème faire un ou deux repas plus festifs(ou dans nos traditions occidentales), par semaine, sans préjudice sur la balance.
 

Les incontournables de la méthode Tokyo-Paris :

 
  • Les légumes et surtout les herbes aromatiques
Les végétaux sont sans conteste les aliments fards de l’alimentation japonaise, en pickles, en soupe, ou juste cuits al dente. Ils permettent de réduire la consommation de sucre, de gras, de sel, et ils apportent une foule de micronutriments essentiels antioxydants. Parmi eux, il en est un particulier :
Le konjac. C’est une racine qui le champion de densité calorique faibleLe konjac est LE secret minceur des Japonaises depuis des millénaires. Les produits à base de Konjac sont disponibles sous forme de shiratakis (sorte de spaghettis), aux kishimens(sortes de tagliatelles) et au gohan de konjac (qui ressemble à des grains de riz). Ces produits sont de véritables alliés minceur car ils peuvent être accommodés comme des pâtes et rassasient rapidement.
 
  • Les poissons et les algues
Tout ce qui vient de la mer est une source de bienfaits. Des protéines de bonne qualité, de bonnes graisses oméga-3, du magnésium, de la taurine (un acide aminé) et de l’iode, et surtout l’absence de graisses saturées et de graisses oméga-6. Les oméga 3 sont indispensables au fonctionnement cérébral, renforcent les membranes cellulaires, freinent le stockage des graisses et luttent contre l’inflammation.
 
Au Japon, les algues sont consommées depuis des siècles et entrent dans l’alimentation de base quotidienne. Elles sont ajoutées au plat type salades ou soupes pour ajouter esoméga 3, des protéines. Parce qu’elles sont un aliment naturel et renouvelable et parce que les ressources poissonnières de la mer s’amenuisent, les algues, pleines de protéines, pourraient bien devenir un mets de choix dans l’avenir. Apprendre à cuisiner le nori et le wakamé, comme condiments pour agrémenter un plat est un jeu d’enfant.
 
  • L’agar-agar
Les Japonaises utilisent l’agar-agar pour épaissir des sauces, ou des soupes. Et pour faire des préparations en gelée ou bien pour faire des desserts avec des jus de fruits. L’agar agarpeut aussi être dilué dans le thé vert avant un repas pour son effet coupe faim.
 
L’agar agar peut aussi disponible en filaments pour agrémenter une salade, un plat.
 
Pour en savoir plus :
La méthode minceur Tokyo-Paris. 
Dr Sophie Ortega. 
Editions First Mars 2014
Dr Sophie Ortega- Paris
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Régime Minceur Japon
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx6.182.28) le 30 juin 2015 a 18H35
 (Visiteur)

Trés bon article.Ce que la plupart des RÉGIMES accomplissent en 2 à 3 mois, la diète 3 semaines le fait en 21 jours En 2 mois, j’ai perdu 10 kg avec le régime de 3 semaines et je suis en phase de stabilisation. Je ne regrette pas du tout d’avoir pris cette décision et je suis fière d’avoir atteint mon objectif ! Si vous souhaitez essayer le régime de 3 semaines voici un lien http://ladietede3semaines.blogspot.... plus le programme est satisfait ou remboursé.