Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La mandarine... sous toutes ses courbes
La mandarine... sous toutes ses courbes
note des lecteurs
date et réactions
25 novembre 2013
Auteur de l'article
Véronique Van den Bossche, 18 articles (Conseillère en nutrition)

Véronique Van den Bossche

Conseillère en nutrition
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
18
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

La mandarine... sous toutes ses courbes

La mandarine... sous toutes ses courbes

Que mes amis français me pardonnent cette intro pour le moins belge, mais il est de ces traditions que l’on aime à perpétuer... :-)
Ça y est, à cette heure-ci, le Grand-Saint doit avoir reçu toutes les lettres des enfants sages et, en regardant le ciel se parer de rouge en ces froides fins de journées, on ne peut qu’être tenté de croire à cette histoire qui veut qu’au crépuscule, lorsque les nuages et le ciel sont presque rouges, c’est que Saint-Nicolas est en train de cuire ses spéculoos… pour un peu, on en sentirait même l’odeur ;-)

Parmi les présents que découvriront les enfants le 6 décembre, tellement émus qu’ils en oublieraient presque de balbutier un ‘merci’, un fruit, incontournable et de saison : la mandarine.

Petit coup d’œil au dictionnaire pour en apprendre plus sur ce fruit qui accompagne la fin d’année : « Agrume plus petit que l'orange, doux et parfumé, produit par le mandarinier ». Mmmm, voilà qui est explicite tiens ! Allez, ratissons plus large, on commence en douceur par un clin d'œil historique avant de plonger avec délices dans la nutrition, l'aroma et... la cuisine !

La dénomination de mandarine pour désigner ce petit agrume semble liée aux mandarins, ces fonctionnaires puissants de l'Empire du Milieu. Selon les versions, ce serait parce que les mandarins l'appréciaient tout particulièrement, parce que ce fruit était de la couleur de leur robe d'officier ou encore, parce qu’il rappelait la forme de leur visage. Quoi qu'il en soit, le mot est apparu dans notre langue en 1773.

La mandarine est un agrume de l’espèce Citrus reticulata. Comme tous les agrumes, c’est une bonne source de vitamine C et d’antioxydants. Son contenu en fibres solubles aide à réduire le cholestérol sanguin. De nombreuses études ont ainsi démontré que la consommation d’agrumes en général serait reliée à la prévention des maladies cardiovasculaires. Même si elles possèdent un goût acide, les mandarines ne sont pas acidifiantes. Au contraire, après leur digestion, elles laissent des résidus alcalins dans l’urine.

Bien qu’il soit possible d’en trouver pratiquement à longueur d’année, ces fruits sont surtout proposés en hiver, particulièrement autour de la période des Fêtes. 

En aromathérapie, l’essence de mandarine (comme pour tous les agrumes, on parle ici d’essence car elle est le résultat d’une expression à froid… il suffit de peler une mandarine et de se prendre pleins de petits ‘spiiiittch’ dans le visage pour se rendre compte qu’il s’agit-là des poches à essence qui explosent) l’essence de mandarine, disais-je donc, est utilisée pour son aspect calmant et relaxant.

Cette grande amie du système nerveux est idéale pour éliminer le stress, les angoisses et pour se préparer à un sommeil réparateur. On l’utilisera en diffusion atmosphérique, en onction sur le plexus solaire, la face interne des poignets et le long de la colonne vertébrale ou encore dans un bain (15 gouttes dans un verre de lait entier ou de crème fraîche). En dilution dans de l'huile d'amande douce, on peut également masser un mélange de 3 gouttes de lavande fine et de 2 gouttes de mandarine sur les plantes des pieds et sur le dos. Il suffit de voir les enfants enlever à vitesse grand V leurs chaussettes et vous présenter leurs pieds pour comprendre : ils adorent !

Si vous souffrez d’insomnie, vous pouvez également sucrer votre tisane du soir (tilleul, passiflore, lavande, camomille) avec une cuillerée de miel additionnée de 2 gouttes d’essence de mandarine.

Outre leur utilisation en parfumerie, les essences de mandarine (zeste) et de petit grain (feuilles, rameaux et fruits immatures) sont également employées dans l'industrie agroalimentaire pour aromatiser les confiseries, gélatines, crèmes glacées, gommes à mâcher, pâtisseries, boissons gazeuses et autres liqueurs. Si vous êtes féru de desserts, pensez à parfumer pâte à crêpes, crèmes, flans, gâteaux avec 2 à 4 gouttes d’essence de mandarine. Epinglons également ces petits cristaux d’huiles essentielles qui existent aujourd’hui et rendent la vie plus facile aux cuisinières.

Du fait de leur mauvaise conservation, la mandarine et ses agrumes cousines sont généralement traitées chimiquement après la récolte et absorbent donc partiellement le produit chimique. Dans nos pays, si une étiquette indique parfois que les agrumes ont été traités après la récolte, elle ne signifie pas pour autant l’absence de traitement avant la récolte qui n'est garantie que par la mention 'bio'. Un consommateur averti en vaut deux !
Bonne Saint-Nicolas à tous !

Véronique Van den Bossche - Conseillère en nutrition - Des Saveurs et d'Essences
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Fruits Agrume