Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La L-carnitine, un composé de la viande rouge, responsable de l’athérosclérose
La L-carnitine, un composé de la viande rouge, responsable de l'athérosclérose
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
12 avril 2013 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Florian@Naturo-Passion, 3 articles (Rédacteur)

Florian@Naturo-Passion

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
3
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La L-carnitine, un composé de la viande rouge, responsable de l’athérosclérose

La L-carnitine, un composé de la viande rouge, responsable de l'athérosclérose

La viande rouge est depuis longtemps associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire en raison de sa forte teneur en graisses saturées et en cholestérol, sachant que d’autres facteurs peuvent également entrer en ligne de compte comme les facteurs génétiques, l’ajout de sel ou la cuisson.

Cette fois, des chercheurs américains ont mis en évidence le rôle direct de la L-carnitine, abondante dans la viande rouge, et ajoutée dans certaines boissons énergisantes, dans l’athérosclérose (obstruction des artères) elle-même responsable de maladies cardiovasculaires ou d’accidents cardiaques, voire de décès.

Les conclusions publiées dans la revue Nature Medicine [1] proposent une nouvelle compréhension des bienfaits d’un régime végétarien pour la santé cardiovasculaire.

Le rôle de L-carnitine dans le métabolisme humain

La L-carnitine est un acide aminé qui métabolise les aliments en énergie. Elle est synthétisée dans le corps par la lysine et la méthionine en présence de vitamine C, de fer, de vitamine B6, de vitamine B3 (niacine) et d’enzymes.

Elle agit à l’intérieur des cellules en transportant les longues chaînes d’acides gras vers les mitochondries afin qu’elles soient transformées en énergie. Elle est ainsi essentielle au bon fonctionnement des muscles, y compris du coeur, et c’est pour cette raison qu’on trouve ce composant dans des compléments alimentaires utilisés par les sportifs pour améliorer leur endurance.

La transformation de la L-carnitine en oxyde de triméthylamine (TMAO)

L’étude en question a montré que les bactéries du tube digestif transforment la L-carnitine (tout comme la choline que l’ont trouve dans les oeufs) en un composé intermédiaire, le triméthylamine (TMA), qui produit après oxydation dans le foie le TMAO qui en se libérant dans le sang induit l’athérosclérose.

Une découverte stupéfiante : la flore intestinale des végétariens et végétaliens est différente de celle des omnivores

L’étude a porté sur 2.595 patients, omnivores, végétariens ou végétaliens. Les chercheurs ont constaté que les niveaux plasmatiques de TMAO étaient significativement plus faibles chez les végétariens et végétaliens (depuis au moins un an) que chez les omnivores. Mais ce qui est le plus surprenant, c’est que même lorsque ces végétariens et végétaliens ont consommé une grande quantité de L-carnitine, ils n’ont pas produit les bactéries métabolisant la L-carnitine en TMAO ! D’où la conclusion que le microbiote intestinal des omnivores serait responsable de la conversion de la L-carnitine en TMAO.

Le rôle de L-carnitine directement incriminé

La L-carnitine apparaît donc comme étant directement responsable de la maladie cardiovasculaire ou l’événement cardiaque sévère (crise cardiaque, AVC, décès) chez les personnes présentant des taux élevés de TMAO.

On trouve la L-carnitine en abondance dans les viandes rouges, le boeuf, le gibier, l’agneau, le mouton, le canard et le porc. Elle se trouve également dans des compléments alimentaires et les boissons énergisantes sachant que la L-carnitine alimentaire est absorbée à 75% alors que celle des compléments est absorbée de 5 à 18% [2].

Les recommandations actuelles pour ceux qui mangent de la viande rouge sont de deux portions par semaine.

Concernant les compléments alimentaires à base de L-carnitine (interdits au Canada) [2], d’autres recherches devront être menées afin d’examiner la sécurité de la supplémentation en L-carnitine.

Florian KAPLAR

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par sabot (IP:xxx.xx7.84.46) le 6 novembre 2013 a 16H28
sabot (Visiteur)

bonjour, j ai eu un avc a 3-ans, je fais des arts martiaux depuis 3ans (j ai 43 ans) est ce que je cours un risque si je suis cette cure ?

0 vote
par sabot (IP:xxx.xx7.84.46) le 6 novembre 2013 a 16H28
sabot (Visiteur)

a 36 ans, desolé