Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La "Fat tax" ou taxe obésité : mauvaise idée
La "Fat tax" ou taxe obésité : mauvaise idée
note des lecteurs
date et réactions
22 décembre 2011
Auteur de l'article
CERIN, 24 articles (Recherche en Nutrition)

CERIN

Recherche en Nutrition
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La "Fat tax" ou taxe obésité : mauvaise idée

La "Fat tax" ou taxe obésité : mauvaise idée

Pour combattre l’épidémie d’obésité, augmenter le prix des aliments à forte teneur en calories, graisses et sucres, fait partie des moyens régulièrement évoqués ou mis en oeuvre dans plusieurs pays riches. La France n’échappe pas à cette discussion sur la « fat tax » ou « taxe obésité ».

Une équipe de l’Unité de recherche Alimentation et sciences sociales de l’INRA (Ivry-sur-Seine) a étudié l’impact prévisible d’une telle mesure sur le comportement d’achat des ménages français. La hausse de la TVA sur les produits désignés comme « obésogènes » devrait entraîner une augmentation de leur prix de l’ordre de 10 %. Ce qui fait pronostiquer une baisse des achats, avec des variations d’intensité selon le niveau économique des ménages. Globalement, on achèterait vraisemblablement « moins de calories », moins de produits gras/sucrés ou de boissons alcoolisées, mais aussi moins de fruits et légumes, de produits laitiers et de poisson !

Les résultats seraient donc très mitigés. La « fat tax », d’après l’analyse de l’INRA, « porte préjudice à la consommation de nutriments essentiels à la santé (vitamines, calcium, magnésium, potassium et phosphore). Elle n’induit que de faibles effets sur le poids des individus à court terme. Enfin, elle engendre des coûts en bien-être beaucoup plus élevés chez les ménages modestes que chez les ménages aisés. »

Centre de Recherche et d'Information Nutritionnelles - www.cerin.org
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Prévention