Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La crise ? Faut bien manger !!
La crise ? Faut bien manger !!
note des lecteurs
date et réactions
13 juillet 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La crise ? Faut bien manger !!

La crise ? Faut bien manger !!

La crise a sans nul doute profondément modifié nos comportements de consommation.

La baisse générale du pouvoir d’achat a entraîné des arbitrages drastiques de la part des consommateurs les moins favorisés, sur le thème « plus d’essentiel et moins de superflu » (la part de l’alimentaire dans le budget des ménages n’a jamais été aussi basse). En outre, la crise a généré une suspicion très forte à l’égard des industriels, des doutes sur les promesses revendiquées et un repli sur des valeurs traditionnelles, des produits plus simples, plus authentiques.

Dans ce contexte, la tendance « Santé » a beaucoup évolué : en 2007, la tendance Santé traditionnelle représentait 16,3 % des lancements de produits nouveaux dans le monde, en 2011, seulement 11,4 %.

Aujourd’hui, la santé est une tendance transversale que l’on retrouve également dans les produits naturels, les produits Bio (la première motivation d’achat des produits Bio est « préserver ma santé »1), le Clean-label, ...mais aussi dans la tendance Plaisir, que les nutritionnistes ont remis au cœur de l’équilibre alimentaire et que les consommateurs plébiscitent via la recherche de label de qualité (Label Rouge, AOP, IGP, ...). 

La santé est la tendance transversale majeure qui est au centre des préoccupations des consommateurs (89 % des Français sont convaincus du lien entre alimentation et santé), des Pouvoirs Publics (PNNS, lutte contre l’obésité ou la malnutrition, ...) et des nutritionnistes qui ont remis le plaisir au cœur de l’équilibre alimentaire.

En Europe, les innovations Santé ont subi un grand coup de frein au fur et à mesure des rejets des demandes d’allégations santé par les experts de l’EFSA au titre du règlement 1924/2006. Gageons que la récente publication de la liste des 222 allégations autorisées (16 mai 2012) ouvre de nouveau la voie à l’innovation dans le secteur.

POST-SCRIPTUM

  • Extrait de la présentation de Sophie lors des JAS (Journées Aliments Santé La Rochelle) de la semaine dernière

    Disponible en la contactant : sophie@nutrimarketing.fr

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Commentaires
0 vote
par Trophy35 (IP:xxx.xx9.124.107) le 25 juillet 2012 a 16H36
Trophy35 (Visiteur)

Le 13 mars 2009 au Medec à Paris (salon de la médecine), l’Association Française Interprofessionnelle des fruits et légumes à Destinations Multiples (Afidem), c’est-à-dire les fabricants de compotes et fruits au sirop invitait les médecins à « découvrir les bienfaits nutritionnels des compotes et fruits au sirop ». Objectif avoué : persuader les médecins et leurs patients que les fruits frais et les fruits au sirop, c’est du pareil au même. Cette intéressante initiative faisait l’objet d’une conférence payée par l’Afidem, à laquelle participait le Dr Michel Chauliac, au double titre de « directeur du PNNS » et de « la Direction générale de la Santé à Paris ». Elle était animée par Béatrice de Reynal, qui se présente volontiers comme « nutritionniste » mais dirige en réalité une société de conseil en communication pour l’industrie agro-alimentaire appelée Nutrimarketing qui compte parmi ses clients outre l’Afidem, Andros, Bonne Maman Biscuits, Danone, Bongrain...