Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’UFC Que Choisir alerte sur des compléments alimentaires
L'UFC Que Choisir alerte sur des compléments alimentaires
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 novembre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’UFC Que Choisir alerte sur des compléments alimentaires

L'UFC Que Choisir alerte sur des compléments alimentaires

L’association UFC-Que Choisir a lancé une alerte le 26 novembre concernant des compléments alimentaires à base de levure de riz rouge en vente libre. Ceux-ci, qui passeraient sous silence les effets secondaires, ne pourraient réduire le cholestérol dans l’organisme -alors qu’il s’agit de leur rôle- et seraient « au mieux inutiles, au pire dangereux ».

Les compléments alimentaires ont fait l’objet d’une analyse approfondie de la part du mensuel UFC-Que Choisir, qui a mené une enquête sur dix de ces produits à base de levure de riz rouge vendus en pharmacie et parapharmacie, et censés contribuer à réduire le taux de cholestérol. Selon l’association, ces compléments alimentaires, loin d’être des « pilules miracles  » seraient « au mieux inutiles, au pire dangereuses et dans tous les cas muettes sur les précautions d’emploi et les effets secondaires ». Selon l’UFC-Que-Choisir, les compléments alimentaires passés au crible ne contiennent, en moyenne, qu’un tiers de la dose minimale de monacoline K, une molécule pouvant faire baisser le cholestérol.

En clair, dans 80% des cas, il n’y aurait aucun effet sur le taux de cholestérol dans l’organisme. Quant aux 20% restants, le fait qu’ils en contiennent une dose supérieure à 10mg/j devrait les faire rentrer dans la catégorie des médicaments nécessitant une prescription, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. Mais il y a plus inquiétant : Deux des produits testés renfermeraient, aux dires des auteurs, « des toxines potentiellement dangereuses pour les reins ». Par ailleurs, la plupart de ces levures de riz rouge ne feraient pas mention d’un avertissement sur de possibles effets secondaires. Bien que, comme l’indique le mensuel, « il y a des contre-indications pour les femmes enceintes, des interactions possibles avec d’autres anti-cholestérols et des effets indésirables sur les muscles ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Commentaires
0 vote
par trape (IP:xxx.xx7.86.86) le 26 novembre 2012 a 19H06
trape (Visiteur)

C’est le problème de la production des compléments, qui est posé par UFC ; non spécifique à la levure rouge de riz (et pas l’inverse). L’intérêt de ce produit vient de la multiplicité des monacolines, dont une, est, par ailleurs, commercialisée seule, aux USA (la lovastatine) et qui est une statine efficace avec tous les effets secondaires possibles. Il est vrai que les laboratoires, recommandent souvent des doses trop faibles, en tout cas éloignées de celles des rares études faites avec ce type de produit ; et explique probablement le manque d’effet constaté. Faut-il pour cela jeter le bébé avec l’eau du bain ou réfléchir à un autre process industriel et positionnement ?