Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’ICCR alerte sur les dangers de la surconsommation de boissons sucrées
L'ICCR alerte sur les dangers de la surconsommation de boissons sucrées
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
30 mai 2012
Auteur de l'article
evaz, 2 articles (Rédacteur)

evaz

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’ICCR alerte sur les dangers de la surconsommation de boissons sucrées

L'ICCR alerte sur les dangers de la surconsommation de boissons sucrées

Mercredi 9 mai, l’ICCR (Chaire internationale sur le risque cardiométabolique) a présenté son approche sur la modification des habitudes de vie, notamment les effets de la surconsommation de boissons sucrées au congrès européen sur l’obésité, qui s’est déroulé à Lyon.

Jean Dallongeville, Directeur de recherche au sein du service d’Epidémiologie et de Santé Publique de l’Institut Pasteur de Lille a rappelé l’évidence épidémiologique qu’il existe entre la surconsommation de boissons sucrées et le risque cardiométabolique. Il a clairement souligné que « les adolescents et les jeunes adultes en France (18 à 34 ans) sont actuellement les plus grands consommateurs de boissons sucrées. Cette consommation est en moyenne de 350mL par jour, soit plus de 200 calories inutiles au quotidien ». Aussi, on constate que le nombre de personnes obèses et en surpoids dans le monde augmente de manière considérable et particulièrement chez les jeunes. Selon Jean Dallongeville, la consommation de plus d’une boisson sucrée par jour multiplie les risques de développer du diabète et des maladies cardiométaboliques. Il s’agit donc de combattre et de prévenir ces effets en limitant la consommation de boisons sucrées.

Luc Tappy, Professeur à l’Université de Lausanne a détaillé les résultats de ses recherches concernant les effets sur la santé de la surconsommation de fructose.

Le fructose est un constituant de notre alimentation un peu particulier. On le trouve sous forme naturelle associée au glucose, mais la majeure partie du fructose que l’on consomme est avec du sucre : le sucre est une molécule de glucose liée à une molécule de fructose.

Le fructose est soupçonné d’être associé à la pandémie d’obésité pour plusieurs raisons : la consommation de sucre est récente dans l’histoire de l’humanité, environ 200 ans et a par la suite augmenté de manière importante lors des 20 à 30 dernières années, époque à laquelle on constate les cas d’obésité.

La consommation de sucre est pour moitié contenue dans les boissons. L’hypothèse est d’affirmer que, lorsque l’on consomme du sucre avec des boissons, on augmente l’apport énergétique, ce qui favorise la survenue d’obésité.

Selon le Professeur Després, Directeur Scientifique de l’ICCR, et professeur à l’Université de Laval (Québec) la prise en charge de l’obésité abdominale et du risque cardiométabolique devrait avant tout passer par la prévention. Ainsi, il est fondamental selon le Pr Després que chacun prenne conscience : « que le tour de taille est plus important que le poids, qu’il et nécessaire d’avoir une activité physique quotidienne, qu’il ne s’agit pas de se restreindre sur la quantité de ses apports caloriques mais plus se préoccuper d’adopter un régime alimentaire sain et équilibré et qu’enfin il est primordial de faire attention à ce que l’on boit. »

Pour la Présidente du Congrès, Professeur Martine LAVILLE, « la présence de la Chaire Internationale et de quelques uns de ses experts internationaux à l’occasion de ce symposium était essentielle ». En effet, dans le cadre de ce forum européen dédié à l’obésité, pandémie devenue un enjeu politique majeur de santé publique, les études présentées par les experts de l’ICCR y ont trouvé naturellement leur place : elles démontrent, entre autre facteurs nutritionnels que la surconsommation de boissons sucrées est un facteur déterminant de l’obésité abdominale et du risque cardiométabolique.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Mots-clés :
Obésité Fructose Boisson