Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Jus de fruits et sodas, un éventail de saveurs
Jus de fruits et sodas, un éventail de saveurs
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 juin 2012
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Jus de fruits et sodas, un éventail de saveurs

Jus de fruits et sodas, un éventail de saveurs

Les Français apprécient ces boissons qui répondent à leurs envies de variétés gustatives et offrent dans la journée des pauses tonus bienvenues.

Au petit-déjeuner, au goûter, à l’apéritif ou pendant les activités sportives, les jus de fruits participent à l’équilibre alimentaire de toutes les générations. Les enfants à partir de 10-12 ans comme les adolescents et les adultes peuvent en consommer un verre (200 ml) par jour, les jeunes enfants un demi-verre, les sportifs davantage. Ils apportent à l’organisme minéraux, vitamines et antioxydants venus des fruits dont ils sont issus.

Comment choisir ?

Tous les jus de fruits sont issus de fruits frais, l’appellation jus de fruits recouvrant différents types de produits.

* 100 % pur jus de fruits. Issu du pressage des fruits sur les lieux de production, il est pasteurisé puis conditionné, sans aucune adjonction de sucre ou d’additifs. Le jus de fruits frais ne fait l’objet d’aucun traitement après extraction et il doit être consommé sans délai, car sa conservation est de courte durée.

* Jus à base de concentré. Obtenu à partir de jus frais pasteurisé puis concentré par évaporation de l’eau sur les lieux de production, il est reconstitué au moment du conditionnement avec la même quantité d’eau, extraite pendant la concentration. La réglementation autorise l’ajout de sucre dans des limites précises, la quantité est indiquée sur l’étiquetage.

* Nectar de fruits. Élaboré à partir de jus non consommable en l’état (purée ou pulpe de fruits), il est concentré ou non, dans des proportions variables selon les fruits (de 25 à 50 % environ), et additionné d’eau et de sucre, de miel ou d’édulcorants.

* Jus de fruits réfrigérés. Ils sont conservés au froid et leur date limite de consommation est de trois à quatre semaines.

* Jus de fruits pasteurisés. Non entamés, ils se conservent un an à température ambiante.

* Jus de fruits et nectars bio. Ils trouvent leur public et progressent rapidement, le pur jus est le leader du marché bio.

Et les calories ?

Les jus de fruits ne sont pas de simples boissons hydratantes et désaltérantes, mais des aliments à part entière, modérément énergétiques (50 kcal/100 ml en moyenne et 20 kcal/100 ml pour les jus de légumes), excellente source de micronutriments dont le rôle protecteur est bien démontré. Il est recommandé aujourd’hui de consommer davantage de végétaux : un verre de jus de fruit par jour correspond à l’une des cinq portions quotidiennes de fruits et légumes préconisées.

Vitamines et minéraux

Un seul verre peut couvrir jusqu’à 100 % des apports journaliers recommandés (AJR) en vitamine C, surtout pour les jus d’agrumes et de fruits exotiques, il peut couvrir également 15 % des AJR en vitamine B9 impliquée dans la protection vasculaire, et en bêtacarotène, un antioxydant. Les jus de fruits contiennent aussi du magnésium et du potassium, minéraux importants pour la contraction cellulaire et le fonctionnement des cellules. Ils apportent des antioxydants (lycopène, flavonoïdes, polyphénols, terpènes) : on estime qu’un verre de jus de pamplemousse a le même pouvoir antioxydant qu’une tasse de thé. Seul l’apport en fibres est limité, sauf si le jus renferme des purées de fruits. Tous ces éléments nutritionnels sont en grande partie préservés par une pasteurisation douce et des emballages opaques. Le jus d’orange reste de loin le préféré des Français, celui de pomme arrive en deuxième position.

Consommation sans risque

Les jus de fruits contiennent les sucres naturels des fruits (glucose et fructose). Il n’y a pas de sucre ajouté dans les purs jus de fruits et, dans le cadre du Plan national nutrition santé (PNNS), la teneur en sucre des nectars a été significativement réduite. Contrairement à une idée reçue, les sucres naturels des jus de fruits ont un index glycémique (IG) bas, proche de 50. Les calories des jus de fruits (100 kcal dans un verre de 200 ml) sont des calories utiles car fournies par des sucres à faible IG. Les jus de fruits peuvent même être intégrés dans les régimes des diabétiques ou des personnes en surpoids : leur teneur en glucides ne pose guère de problème dans les limites d’une consommation raisonnable et ils sont quasiment dépourvus de lipides. Les jus de fruits n’ont pas un pH aussi acide que les sodas, riches en acide citrique et en acide phosphorique, ce qui expliquerait leur moindre pouvoir cariogène. Il a été montré que des boissons aux fruits à faible teneur en glucides avaient un effet favorable sur le pH de la plaque dentaire. De même, la consommation de jus de fruits avec une paille entraîne une moindre baisse de pH.

Jus de fruits pour tous

* Chez les enfants et les adolescents, les jus de fruits doivent être présents au petit-déjeuner et au goûter en complément du lait : ils apportent pour toute la journée de l’énergie (sucres lents), du tonus (vitamine C) et de l’eau.

* Chez les personnes âgées, ils représentent une agréable façon de se désaltérer et de s’hydrater sous une forme très digeste, tout en complétant les apports en antioxydants.

* Chez les sportifs, la richesse en acides organiques et en minéraux contribue à rééquilibrer le milieu interne (lutte contre l’acidose) et les pertes minérales. Après l’effort, ils ressourcent les muscles en glycogène et ils fournissent du magnésium et du potassium très utilisés lors de la contraction musculaire.

* En apéritif ou en soirée, ils offrent une possibilité infinie de cocktails sans alcool et sans effets secondaires.

Christine Nicolet


 
Jus de fruits et intestins

La consommation excessive de jus de fruits peut entraîner une malabsorption, ceci a été particulièrement observé pour les jus de pomme, poire, raisin et myrtille, et serait dû à la présence de fructose et de sorbitol qui, au niveau du côlon, sont l’objet d’une fermentation responsable de diarrhées. Il n’est pas souhaitable d’introduire des jus de fruits, pomme et poire surtout, trop précocement chez le nourrisson.


 
Boissons sans alcool

De quoi parle-t-on ?

Ces boissons se distinguent des jus de fruits et des nectars. Leur composition est très variable, mais elles contiennent toutes de l’eau comme ingrédient majoritaire (minimum 85 %). Elles peuvent être sucrées, aromatisées, acidulées et peuvent contenir des fruits, des jus de fruits, du lait, du soja, des sels minéraux, des vitamines. Elles existent soit en version sucrée, soit sans sucre ajouté (avec édulcorants intenses). On trouve dans cette catégorie les limonades, les colas, les bitters, les boissons aux fruits ou aux extraits de thé, les boissons énergisantes… Quant aux sirops, ils sont composés de jus de fruits et de sucre, de colorants et d’arômes. Ils n’ont aucun intérêt nutritif, sont à l’origine d’une consommation abusive de sucre et favorisent les caries chez l’enfant.


 

 

Le magazine Bien-être & Santé est un mensuel gratuit offert à leurs clients par les pharmaciens abonnés uniquement. Pour savoir si votre pharmacie est partenaire, rendez-vous sur le site dédié.

 

 

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Boisson