Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Grignoter, un peu, beaucoup...
Grignoter, un peu, beaucoup...
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
4 décembre 2012
Auteur de l'article
Véronique Van den Bossche, 18 articles (Conseillère en nutrition)

Véronique Van den Bossche

Conseillère en nutrition
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
18
nombre de commentaires
1
nombre de votes
2

Grignoter, un peu, beaucoup...

Grignoter, un peu, beaucoup...

Ennui, coup de stress, contrariété, envie de faire une pause au boulot, gourmandise sucrée pour agrémenter une petite soirée tranquille devant la télé... On ne compte plus le nombre de situations propices au grignotage. Que la faim soit réelle ou imaginaire, les occasions ne manquent pas de faire un petit tour du côté de l’armoire ou de plonger la main dans la boîte à bonbons tellement tentante qui orne le bureau. Et c’est bien là le problème !

Le grignotage ne touche pas que les enfants, les mères de famille qui picorent en préparant le repas ou les adultes qui compensent ainsi un rythme de travail effréné sont également aux prises avec ce fléau.

Mais devant l'importance que prend le grignotage dans nos vies, il convient de souligner le rôle loin d’être anodin qu’il joue dans l’apparition du surpoids et de l’obésité. D’une part, parce que les en-cas sont des aliments généralement peu sains : morceau de chocolat, cookies, paquet de chips, petit bout de saucisson pris sur le pouce… Et d’autre part, parce qu’en multipliant les prises alimentaires entre les repas, le grignoteur augmente ses apports caloriques sur la journée, un excès énergétique que l’organisme ne tardera pas à transformer en masse grasse.

Par ailleurs, les dentistes le confirmeront : le grignotage n’est pas très bon pour les dents ! A la moindre prise alimentaire, des sécrétions acides présentes dans la salive attaquent l'émail dentaire et augmentent le risque de caries. En tête du top 5 des aliments ‘à carie’, citons les aliments "collants", sucrés et/ou gras. Bref, nos ‘péchés mignons’ quand on craque !

A ce stade, il est donc important d’agir à trois niveaux :

- tout d’abord, la qualité de nos repas traditionnels. Le « petit creux » est en effet l’une des principales raisons évoquées par les grignoteurs. L’occasion de rappeler qu’il est important de prendre un petit-déjeuner copieux (même si ce n'est pas juste au saut du lit), de ne pas passer de repas, d'avoir des repas sains, variés et équilibrés et de prendre son temps pour manger sans oublier de mâcher correctement.

- ensuite, la qualité de nos en-cas. Quand les envies de grignoter deviennent incontrôlables, mieux vaut les prévoir dans la journée et préparer des collations plus adaptées qui vous éviteront de vous ruer sur la première friandise venue. Pomme, radis, carotte, tomates, mendiants ou tout simplement de l’eau (éventuellement agrémentée d’un peu de citron) ou du thé auront le même effet coupe-faim sans pour autant charger l’organisme en calories ;

- enfin, la cause de nos grignotages. Au rang des causes les plus fréquentes du grignotage : le stress, mal du siècle. Alors, plutôt que de s’attaquer à l’une de ses innombrables conséquences, la fringale, pourquoi ne pas essayer de s'attaquer au problème lui-même et se planifier des pauses 'oxygénation' : un petit quart d’heure de marche entre l'heure du midi, un cours de yoga, un petit footing, une séance de squatch, mettre la musique à fond et se défouler en dansant… Les possibilités sont nombreuses de faire le vide et d’évacuer ainsi la tension, à chacun de trouver la ‘soupape’ qui lui convient et de tâcher de s’y tenir.

Par ailleurs, si les collations de « dix heures » ou de « quatre heures » peuvent constituer des compléments de repas utiles à une alimentation équilibrée pour les enfants, le grignotage devant la TV est à déconseiller.

Et si vos enfants sont taxés de lapins parce qu’ils mangent une carotte à 10h, ils n’auront qu’à répondre que les lapins passent pour avoir de bons yeux… et de très bonnes dents !

Véronique Van den Bossche - Conseillère en nutrition - Des Saveurs et d'Essences

SOURCES

  • http://www.observatoire-consommation.be/docs/grignotage.pdf
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition