Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Faire le poireau
Faire le poireau
note des lecteurs
date et réactions
12 octobre 2012
Auteur de l'article
Marielea, 39 articles (Rédacteur)

Marielea

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
39
nombre de commentaires
4
nombre de votes
51

Faire le poireau

Faire le poireau

On ne le fait pas, avec lui... même si l’expression populaire le dit ! Surnommé "Asperge du pauvre", "porreau", "poirette", son nom botanique est Allium porrum. Les Assyriens, Chinois, Egyptiens, Hébreux… le consommaient déjà. On raconte même que Kheops en offrait à ses meilleurs guerriers. Le poireau a également permis aux guerriers gallois du Roi Cadwaladr de Gwyneddde, de se reconnaître lors d’une bataille où ils ressortirent victorieux(2). Depuis, le poireau est le symbole du pays de Galles.

En effet, les propriétés médicinales du poireau sont connues depuis longtemps : Selon Hippocrate, le poireau était capable de "favoriser la diurèse, relâcher le ventre, arrêter les éructations". Au début du XXe siècle, des mucilages contenus dans le suc du poireau étaient extraits pour soigner pharyngites, laryngites, trachéites et bronchites pour agir comme expectorants. L'empereur romain Néron, dit le porrophage, le savait déja : il consommait plusieurs fois par jour, du bouillon de poireaux pour éclaircir sa voix et calmer sa toux. 
Le poireau mène le même combat que l'ail, oignon.. Tous ces légumes font partie de la famille des ALLIACES et n'ont qu'un leitmotif : Nous protèger, surtout du cancer. Côté odeur et haleine, le poireau passe mieux que ces frères et soeurs parce que nous le consommons cuit. Or, c'est cru qu'il a toutes ces qualités : la cuisson le prive en partie de ses prodigieux composés que sont les composés soufrés, les anti-oxydants (vert), béta-carotènes, vitamine C et des fibres- douces dans le blanc, peu digestes dans le vert.

Le poireau est riche en pro-vitamine A et en vitamines C et E qui ont un effet protecteur anti-oxydant sur nos cellules. Il acquiert ainsi un rôle préventif dans l'apparition de certains cancers. Le flavonoïde dominant dans les feuilles vertes du poireau est le kaempferol (2), qui pourrait être l’un des principes actifs dans l’effet anticancer potentiel du poireau (3). Les saponines qu'il contient pourraient avoir un effet antifongiques et anticholestérol.
La présence de glucides spécifiques, les fructosanes, et un rapport potassium/sodium élevé, lui donne des propriétés diurétiques indéniables. Pris sous forme de bouillon notamment, il facilite l'élimination rénale.
Et grâce à sa teneur élevée en fibres (3,5/100 g), il régularise le fonctionnement intestinal

L'éternel "poireau-vinaigrette".. bof ! Avez-vous goûté de fines lamelles de poireaux crûs - à reserver pour de jeunes pousses- ajoutées à une salade ? Assurément beaucoup plus judicieux du point de vue anticancer.. 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes
Mots-clés :
Aliments Nutrition