Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Facebook ferait grossir !
Facebook ferait grossir !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
24 décembre 2012
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Facebook ferait grossir !

Facebook ferait grossir !

L’utilisation de réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter entrainerait une irrépressible envie de grignoter. C’est le constat d’une étude menée par des chercheurs américains.

Le compte-rendu rédigé par les professeurs Keith Wilcox de l’Université de Colombia et Andrew T Stephen de l’Université de Pittsburg est paru dans le Journal of Consumer Research puis dans le quotidien anglais The Telegraph. Il explique qu’être actif sur les réseaux sociaux procure aux utilisateurs une hausse de confiance en eux de laquelle découle une perte de contrôle et une tendance à se diriger vers des en cas peu équilibrés.

Les réseaux sociaux engendreraient une hausse de l’estime personnelle et une perte du contrôle de soi

L’étude se base sur 5 pistes de recherche :

La première cherchait à savoir si être en contact avec des personnes via un réseau social dopait la confiance en soi. La réponse est oui, s’il s’agit de proches. Ce résultat a été trouvé en observant le comportement de 100 utilisateurs de Facebook.

La seconde piste suivie conservait les participants de la précédente et recherchait quel type d’information est responsable de la hausse de l’estime de soi. Il a été découvert que les éléments qui procuraient ce sentiment aux utilisateurs étaient leurs propres postes, particulièrement ceux liés à des expériences heureuses.

Les troisième et quatrième axes de recherche se concentraient sur 84 participants qui venaient de surfer sur un réseau social. Ceux-ci devaient choisir juste après entre un snack sain et un plus sucré, et également accomplir un effort mental. Les personnes optaient plus volontiers pour l’en cas moins sain et elles montraient des difficultés à se concentrer sur la tâche intellectuelle.

 IMC en hausse et un compte bancaire en berne

La cinquième piste explorée à travers 541 utilisateurs de Facebook s’intéressait à l’influence de l’utilisation d’un réseau social sur le grignotage et l’usage excessif de la carte de crédit. Il a été découvert que les personnes surfant sur des réseaux sociaux ont un indice de masse corporelle (IMC) élevé, une tendance à la fringale et des dettes bancaires.

Tous ces faits ont été observés chez des personnes ayant des relations avec un large nombre de personnes qu’elles considèrent comme leur entourage proche.

Cette perte de contrôle personnel liée aux réseaux sociaux est préoccupante, au vu du milliard d’inscrits sur Facebook et des 500 millions de personnes ayant un compte Twitter. Le fléau de l’obésité touche de plus en plus de personnes dans le monde et provoque des problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle ou des troubles érectiles.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Obésité Facebook