Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Est-il possible de manger sain pour pas cher ?
Est-il possible de manger sain pour pas cher ?
note des lecteurs
date et réactions
2 juin 2009 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Est-il possible de manger sain pour pas cher ?

Est-il possible de manger sain pour pas cher ?

L’idée galope : plus un aliment est sain, plus il est cher. Est-ce vrai  ? Plusieurs chercheurs se sont posé la question de densité énergétique versus le prix.. Alors oui : les aliments les moins énergétiques ont forcément les plus chers, question de prix à la calorie ! Mais où est la vérité ?

Est-il possible de manger sain pour pas cher ?Adam Drenowski a publié plusieurs travaux montrant que les aliments "sains" et permettant d’atteindre l’équilibre nutritionnel, comme les fruits, les légumes et le poisson, étaient les plus chers. Par les temps qui courent, le prix des choses alimentaires est souvent montré du doigt. Même Jean Pierre Coffe s’engage dans des publicités pour montrer que "manger bien pour pas trop cher, c’est possible". D’ailleurs, ceci a toujours été son crédo. Un pot au feu, c’est encore un plat bien économique...
 
Le PNNS et ses experts se sont penchés sur ce problème, études statistiques à l’appui. Ces résultats sont publiés aujourd’hui sur le site de l’INRA, faisant suite à un colloque sur la question.
 
Ainsi, Mme Darmon et ses collègues (Darmon et al 2002 puis 2003, puis 2004 et 2005), démontrent que les aliments les plus énergétiques sont les moins chers.
 
En analysant la qualité nutritionnelle des aliments par rapport à leur prix, on voit qu’il est aisé d’avoir assez de protéines, lipides et glucides, un peu plus compliqué de respecter les limites en graisses saturées, sucre et sel. En calculant les rations consommées par les Français dans l’étude INCA I, et selon la qualité de celle-ci, on arrive à un cout par jour de 0,62 euros à 3,04 euros selon l’exigence nutritionnelle. Soit le simple au quintuple !
 
Et cette "top qualité" implique alors de pouvoir bénéficier d’une plus grand diversité alimentaire, une plus grande place pour les fruits et légumes, et une moindre densité énergétique. 
 
 
La conclusion est qu’il est possible d’avoir une alimentation variée et équilibrée à moindre coû.t.. mais il faut pour cela avoir des habitudes alimentaires qui s’éloignent de la moyenne : choisir certains aliments plutôt que d’autres, avoir des habitudes de menus et de cuisine qui ne sont plus celles de la moyenne des Français... bref : pour les plus favorisés, cela conduit à changer ses habitudes alimentaires !
 
Effectivement, bien des recettes traditionnelles de la cuisine française permettent de bénéficier de plats équilibrés, riches en légumes, mais elles demandent un minimum de soins devenus incompatibles avec une journée type "métro boulot TV".
 
Cuisiner un pot au feu pendant la film du soirée demande qu’un peu d’organisation. Pas de moyens financiers ni de compétences culinaires.
 
Une question de priorités ? 
 
 
Bien plus complexe d’atteindre les recommandations concernant les acides gras essentiels, les vitamines, les minéraux et oligo-éléments.
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Patapom (IP:xxx.xx1.70.2) le 3 juin 2009 a 12H00
Patapom (Visiteur)

Oui, moi ce qui m’intéresserait surtout de connaître c’est le pourcentage des légumes et autres produits périssables que L’ON JETTE chaque jour dans les grand magasins, car invendus.

Car l’on préfère produire plus que nécessaire et jeter plutôt que de manquer (et aussi, on préfère jeter que de donner), ainsi j’aimerais vraiment que quelqu’un fasse un jour un sondage sur le gâchis qui résulte de ce choix honteux... :-((

Je pense qu’on tomberait tous des nues et que ça clouerait le bec à tous ces empoisonneurs qui veulent "résoudre la faim dans le monde" à grands coups d’OGMs alors que la solution existe déjà !