Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Enfin des cacahuètes pour les allergiques !
Enfin des cacahuètes pour les allergiques !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
6 mars 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Enfin des cacahuètes pour les allergiques !

Enfin des cacahuètes pour les allergiques !

Un brevet pour des cacahuètes reconstituées hypo-allergéniques a été déposé par des chercheurs. Ces cacahuètes sans danger pour les personnes allergiques sont le fruit d’un travail mené par des équipes de spécialistes de l’entreprise tarnaise Soficor Menguy’s, l’Université de Toulouse et l’hôpital. L’annonce tombe à point nommé dans un contexte où les cacahuètes sont aujourd’hui la deuxième cause d’allergie alimentaire en France.

Cela fait peu de temps que l’allergie à l’arachide est connue. Cet aliment contient des acides aminés allergisants chez certaines personnes, notamment les enfants. Mais la science avance décidément à grands pas dans ce domaine. Et les allergiques pourraient bientôt grignoter des cacahuètes à l’apéritif sans déclencher de réaction. Un procédé a en effet été mis au point permettant d’extraire jusqu’à 95% des agents allergisants des cacahuètes. L’idée est venue d’Annick Barre, professeur à la faculté de pharmacie de l’université Paul-Sabatier à Toulouse, spécialisée dans la recherche sur les allergies. Ce dernier a pris la tête d’un projet visant, à partir de travaux ayant cours au laboratoire PharmaDev, à éviter aux allergiques d’avoir à extraire toute graine d’arachide de leurs menus.

Et les recherches ont été menées depuis 2009 par l’université de Toulouse III, le CNRS et l’entreprise Soficor Menguy’s. Le financement a pour sa part été accordé par la Région Midi-Pyrénées. Annick Barre s’est expliqué : « Le procédé breveté constitue une avancée majeure dans la gestion quotidienne des interdits alimentaires imposés aux individus allergiques et aux problèmes qui leur son liés, en particulier concernant l’étiquetage des produits alimentaires ». Nicolas Cormouls-Houles, président de SoficorMenguy’s, a par ailleurs précisé que « ces travaux ont pu voir le jour grâce à l’initiative du Docteur Fabienne Rancé, une allergologue qui avait réfléchi sur les solutions pour limiter les risques d’allergie aux légumineuses (arachide, soja, pois, haricot, lentille, fève) dès 1997 ».
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Allergie alimentaire