Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
En savoir plus sur la Vitamine B2
En savoir plus sur la Vitamine B2
note des lecteurs
date et réactions
5 octobre 2009
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

En savoir plus sur la Vitamine B2

En savoir plus sur la Vitamine B2

Les Nutritionnistes parlent des vitamines du groupe B en listant un éventail de B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12... D’abord, pourquoi elles ne s’appellent pas vitamine J, L, M, N, O, P.... et pourquoi il n’y a pas de vitamine B4 ou B7 ? 1er épisode : Parlons de la B2, encore nommée riboflavine.

JPEG - 33 ko
En savoir plus sur la Vitamine B12

<Elle intervient comme une coenzyme (deux formes de coenzymes existent le FMN et le FAD) dans de nombreuses réactions de transferts d’électrons, en particulier dans celles ayant lieu lors de la respiration.

 
La vitamine B2 joue donc un rôle dans la dégradation des acides gras afin de produire de l’énergie, et pour transformer les acides aminés afin de produire des molécules de glucose.
 
Une carence en riboflavine n’est observable qu’en cas d’apports nutritionnels très faibles, ce qui est exceptionnel dans les pays occidentaux. On distingue classiquement des signes au niveau de la peau et des muqueuses mais également au niveau de la vision (infections de la cornée). Comme il a été dit précédemment, habituellement dans les pays occidentaux, l’alimentation apporte une quantité suffisante de vitamine B2 pour répondre aux besoins journaliers en cette vitamine. Même si en France, la carence en vitamine B2 n’est presque jamais observée, on distingue certains groupes à risques : les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les consommateurs de contraceptifs oraux et d’éthanol.
 
L’apport journalier recommandé en vitamine B2 s’élève à 1.4 mg par jour.
La riboflavine est une vitamine très peu toxique voire atoxique du fait d’une part de ses capacités faibles d’absorption et de stockage et d’autre part de sa faible solubilité. Cependant, cette absence de toxicité ne doit pas être prétexte à des supplémentations immodérées et non fondées.
 
Une enquête menée en France a montré que l’apport en vitamine B2 se fait pour 35% par les produits laitiers, 35% par la viande, le poisson, les œufs, 17% par les fruits et légumes, 9% par le pain, les pommes de terre et les céréales et enfin 4% par des aliments divers. La principale source alimentaire de riboflavine est donc représentée par les produits laitiers. Le lait de vache n’appartient pourtant pas à la catégorie des aliments riches en vitamine B2, mais il est consommé chaque jour, alors que le foie, qui est un aliment à forte teneur en riboflavine (> 1 mg par 100 g), est moins fréquemment consommé que le lait.
 

SOURCES

  • Apports Nutritionnels Conseillés pour la population française 3ème édition – Afssa -CNERNA- CNRS
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Nutrition & Régimes