Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Des millions de gens meurent de suralimentation
Des millions de gens meurent de suralimentation
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
17 décembre 2012
Auteur de l'article
Jean Lellouche, 21 articles (Rédacteur)

Jean Lellouche

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
49

Des millions de gens meurent de suralimentation

Des millions de gens meurent de suralimentation

En l’espace de quarante ans, l’ensemble de l’humanité a gagné en moyenne dix années d’espérance de vie. Mais la première cause de mortalité est l’hypertension artérielle, provoquée la plupart du temps par une alimentation trop riche et trop grasse.

C’est la revue médicale britannique The Lancet qui a publié cette étude, basée sur des données obtenues sur 187 pays au total. D’après les résultats de cette enquête, les êtres humains ont gagné dix ans d’espérance de vie, entre 1970 et 2010 (11 années pour les hommes, 12 années pour les femmes). Néanmoins, si les individus vivent plus longtemps, ils développent plus de maladies cardio-vasculaires et de diabète.

Le fléau de l’obésité

Ainsi, l’hypertension artérielle est le risque sanitaire le plus répandu au monde, puisqu’elle a tué plus de neuf millions de personnes en 2010. Le tabac et l’alcool sont ensuite les plus gros dangers, avec respectivement 6,3 et 4,9 millions de décès causés. L’obésité est elle responsable de la mort de 3,4 millions de personnes, ce qui représente pratiquement le double de victimes provoquées par la malnutrition infantile. Alors que, vingt ans plus tôt, le phénomène était inversé.

Les chercheurs soulignent donc ce paradoxe sanitaire montrant que, de nos jours, le nombre de personnes qui meurent de trop manger est supérieur au nombre d’individus qui décèdent faute d’avoir pu suffisamment s’alimenter. Un constat surprenant et choquant qui met en avant le déséquilibre nutritionnel entre les pays industrialisés du Nord et ceux en développement du Sud.

Surtout, ces chiffres sont la conséquence des dérèglements alimentaires des pays développés. L’absence d’activité physique, la généralisation de la restauration rapide, le développement des comportements liés aux écrans (ordinateurs, télévision), tous ces facteurs expliquent l’explosion de l’obésité et du surpoids. Parallèlement à cela, les scientifiques ont également relevé que 5 millions de personnes étaient mortes pour cause de déficit de fruit dans leur alimentation.

L’hypertension, ennemi public numéro un

Par ailleurs, ces régimes nutritionnels, souvent trop gras, trop salés, trop sucrés sont à l’origine de maladies cardio-vasculaires. L’hypertension artérielle tue ainsi plus de 9 millions d’êtres humains par an, victimes d’une mauvaise hygiène de vie et d’un cocktail désastreux, mêlant surpoids, alcool, cigarettes et stress.

Enfin, conclut le rapport, c’est l’Islande où les hommes vivent le plus longtemps (80 ans d’espérance de vie) et c’est au Japon que les femmes font de même (85,9 années). A l’opposé, Haïti est le pays le plus sinistré, puisque l’espérance de vie masculine est d’à peine 33 ans tandis qu’elle est de 43 ans dans la population féminine.

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté