Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
De l’alcool détecté dans le Coca Cola et d’autres sodas !
De l'alcool détecté dans le Coca Cola et d'autres sodas !
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
27 juin 2012 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

De l’alcool détecté dans le Coca Cola et d’autres sodas !

De l'alcool détecté dans le Coca Cola et d'autres sodas !

Pour son numéro de juillet-août dédié aux sodas et autres boissons rafraîchissantes, 60 millions de consommateurs s’est mué en labo de chimiste. La revue a réalisé, en partenariat avec l’Institut national de la consommation (INC), des analyses poussées pour mettre en lumière la composition réelle de 19 colas classiques ou allégés. Et surprise, 10 d’entre eux, dont les leaders Coca Cola et Pepsi, contiennent des traces d’alcool à faibles doses.

Coca Cola et les autres sodas n’en finissent plus d’être montrés du doigt. On se souvient notamment que le maire de New York, Michael Bloomberg, avait demandé l’interdiction dans la restauration des boissons sucrées d’une contenance supérieure à un demi-litre. Et voici donc que la dernière enquête de 60 millions de consommateurs laisse entendre que les Coca, Pepsi et autres colas sont de grands cachotiers.
 
Ces géants ont beau brandir le secret industriel pour ne pas révéler la composition exacte de leurs boissons vedettes, l’INC et 60 millions de consommateurs ont sorti l’artillerie lourde en réalisant des analyses chimiques poussées, à l’aide de chromatographes en phase gazeuse et des spectromètres de masse, sur plus d’une cinquantaine de boissons au total. Face à la résistance des marques, les auteurs de l’enquête ne sont pas allés jusqu’à dévoiler la célèbre formule secrète du Coca Cola, conçue en 1886 à base d’extraits végétaux. Mais les travaux n’ont pas été menés pour rien, loin de là. Les boissons analysées contiennent pour la plupart de nombreux ingrédients et composants allergènes (comme les terpènes), parfois dangereux.
 
D’autres ingrédients controversés ont également été trouvés, comme l’acide phosphorique, l’édulcorant ou le colorant E150d (caramel au sulfite d’ammonium, interdit depuis quelques mois en Californie mais encore autorisé en Europe)... Et il y aurait un trop plein de sucre : Les colas produits en France ne seraient pas élaborés avec des sirops de maïs qui contiennent du fructose comme c’est le cas aux USA, mais avec du sucre blanc. Le mensuel souligne ainsi que « la moitié des produits sans édulcorants dépassent les 100g de sucre par litre, soit l’équivalent de 17 morceaux de sucre ». (Cola classic, de Carrefour, décrocherait la palme avec l’équivalent de 19 morceaux de sucre par litre).
 
L’INC et 60 millions de consommateurs épinglent par ailleurs les hautes teneurs en caféine de certains sodas (Pepsi : 101 mg/l, Pepsi Max : 112 mg/l, Coca-Cola light : 118 mg/l), qui contiennent l’équivalent d’une à deux tasses de café par litre, soit plus que de raison pour un enfant. Mais surtout, que ce soit pour le Coca-Cola classique ou light, sa version bretonne Breizh Cola, ou son concurrent Pepsi classique et max, des traces d’alcool ont été décelées. A faibles doses il est vrai (généralement moins de 0,001% d'alcool, mais avec un pic pour le Soda Stream, à 0,3% d’alcool). Comme on le voit, pas de quoi faire de l'ombre au "whisky coca" traditionnel. Le mensuel précise dans son communiqué qu' « il a été procédé à ces dosages pour clore une rumeur persistante sur la présence d’alcool dans les colas ».
 
Sur les 19 colas testés :
 
· Neuf ne contiennent pas d'alcool (Carrefour classic et light, Super U, Auchan, Cora, Casino, Leader Price, U-Man Cola).
· Dix en contiennent moins de 10 mg/l (Coca-Cola classique, Light et Zéro, Pepsi classique et Max, Leclerc classique et Stévia, Dia, Breizh Cola).
· Un seul, le Soda Stream, une solution concentrée, en compte 272 mg/l.

Dans l'hexagone, le Code de la santé publique stipule que les boissons dites sans alcool puissent en contenir des traces, à un dosage inférieur à 1,2%.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par Franck de Lyon (IP:xxx.xx0.92.244) le 28 juin 2012 a 19H17
Franck de Lyon (Visiteur)

Bonjour, et merci pour l’article. Rien de neuf, si ce n’est la tentative de présenter les terpènes comme nocifs, quand on sait que ce sont les principales molécules responsables des odeurs et des goûts chez de nombreuses plantes, on relativise. Un exemple, le Citral est la molécule qui donne son goût au citron et que d’autres plantes produisent. En retrouver dans le coca n’a rien de choquant.

0 vote
par spiruline_a (IP:xxx.xx4.184.146) le 4 août 2012 a 14H38
spiruline_a-1215 (Visiteur)

Rien de neuf, rien de neuf !

Peut être que si quand même pour les musulmans qui consomment du coco cola ! ou les parents qui en donnent à leurs enfants, par exemple. Et pourquoi serait au dessus des lois ?

Moi je me suis fait interdire mes gélules pour un problème d’unité, je n’ai pas vu que l’éditeur des étiquettes avait transformé les microns en milligrammes ... bon c’est un autre sujet

Du coca, je n’en bois plus depuis qu’une femme de ménage à la fac m’avait dit s’en servir pour nettoyer les cuvettes des toilettes ! l’acide phosphorique c’est bien un acide fort, non ? en tout cas ça marche de façon impressionnante !

Je sais que ce n’est pas un argument, le bicarbonate de soude ça nettoie aussi et ce n’est pas pour ça que c’est mauvais.

Mais que dire du contenu en caféine ! là j’ai mon expérience perso d’examen raté pour cause d’insomnie..

Si les gens veulent boire du coca, on ne va pas leur interdire ! on a compris les erreurs de la prohibition ? hmm, pas sûr mais c’est aussi un autre sujet..

Plus grave, peut être ! Est ce que c’est bien éthique de faire ce qui est interdit chez soi quand c’est interdit pour de pour de bonnes raisons.

Tiens ça me rappelle un scandale Coca Cola .. en Inde : pillage de l’eau du très sec Uttar Pradesh et pollution du peu qu il restait. Tout ça pour produire des sodas dépassant de dizaines de fois les standards européens en pesticides et insecticides !

Rien de neuf ! ? tant que l’information ne sera pas passée, il faut la répéter ! Elle n’est passée !

Et même si le cola n’était pas néfaste pour la santé, est qu’il est bon pour la santé des finances publiques ?

Moi, ça m’attriste toujours de voir de pauvres gamins envier ceux qui boivent un coca devant eux ! même pas pour l’argent qu’il représente mais pour le coca en lui même. Le coca symbole.

Sait on combien d’argent part des pays pauvres vers les USA ? un paquet surement vu les campagnes publicitaires en leurs directions.

Ca serait intéressant de comparer avec le montant des dons vraiment humanitaires en provenance des USA (pas ceux qui n’en ont que l’étiquette)

1 vote
par L'enfoiré (IP:xxx.xx2.233.102) le 29 juin 2012 a 10H27
L'enfoiré (Visiteur)

Je chercherais plus de l’or dans l’eau. C’est plus rentable :-)