Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Boissons énergisantes : deux morts de plus ?
Boissons énergisantes : deux morts de plus ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 juin 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Boissons énergisantes : deux morts de plus ?

Boissons énergisantes : deux morts de plus ?

Les boissons énergisantes, qui seraient déjà à l’origine de plusieurs effets indésirables, pourraient être liées à deux nouveaux décès par crise cardiaque. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) procède ainsi à des investigations pour tirer cette affaire au clair et tenter de délimiter les risques que font courir ces boissons, qui sont parfois consommées avec de l’alcool.

Les journaux ont atterri sur les bureaux de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de travail (ANSES). Et les experts, échaudés par l’actualité, ont tapé du poing sur la table : Deux nouveaux décès par crise cardiaque sont suspectés d’être liés à la consommation de boissons énergisantes. Ces nouvelles morts viennent s’ajouter à un cas de décès précédemment constaté. C’en est trop pour l’ANSES qui a décidé de lancer des investigations, en prenant soin d’alerter les consommateurs : « Toute personne ayant consommé une boisson énergisante et se voyant victime d’un effet indésirable qui pourrait être liée à celle-ci devrait en faire part à un professionnel de santé ».
 
Il est vrai que l’agence, qui surveille ces boissons dans le cadre de sa mission de nutrivigilance depuis 2009 en lien avec l’Institut de veille sanitaire (InVS), se penche donc désormais sur 30 cas suspects d’effets indésirables, qui pourraient être intervenus, pour certains cas, suite à un mélange de boisson énergisante et d’alcool. Irène Margaritis, chef de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition à l’ANSES, ne peut se prononcer à ce jour sur un lien avéré entre la consommation en question et les décès qui posent question. Mais elle l’assure : « Toute notre équipe a accentué les recherches pour trouver les réponses ».

Les effets indésirables entraînés par la consommation des boissons énergisantes pourraient être d’ordre cardiologique (trouble du rythme : tachycardie), neurologique (crises d'épilepsie, tremblements, vertiges, coma, désorientation temporo-spatiale…), psychiatrique (angoisses, agitation, confusion) ou même rénal (dans un cas constaté, une insuffisance rénale aiguë). Margaritis obsèrve qu’« un nombre toujours plus important d’individus consomme des boissons énergisantes pendant une activité sportive, et près de 30% des consommateurs de moins de 30 ans ont tendance à les mélanger à de l’alcool. Or, dans ce cas précis, ces boissons riches en ingrédients stimulants tels que la taurine, la caféine, le ginseng, le guarana ou des vitamines diverses viennent masquer l’effet de l’alcool tout en supprimant les signaux de fatigue. Et elles accélèrent l’effet de déshydratation ».

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté