Accueil du site
> Nutrition & Régimes > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Aspartame : un Français sur cinq en consomme
Aspartame : un Français sur cinq en consomme
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 décembre 2011
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Aspartame : un Français sur cinq en consomme

Aspartame : un Français sur cinq en consomme

Selon une étude réalisée par le Crédoc et dévoilée le 13 décembre dernier, moins d’un Français sur cinq -19%- consommerait des produits à base d’aspartame. L’édulcorant décrié avait été mis en cause en début d’année par deux études scientifiques dans le cadre de certains cancers ou accouchements prématurés. Il a été par la suite, il est vrai, jugé inoffensif pour la santé par les experts de l’autorité européenne de sécurité des aliments. L’aspartame est aujourd’hui sous surveillance. A en croire le Crédoc, les consommateurs français d’aspartame présenteraient un niveau d’exposition 40 fois inférieur à la dose journalière admissible (DJA). Cette dernière est fixée à 40 mg/kg de poids corporel.

L’aspartame est un édulcorant artificiel présent dans certaines boissons rafraîchissantes sans alcool, dans certains produits sucrés allégés ou encore dans des produits laitiers allégés. Alors que le débat sur son éventuelle dangerosité est loin d’être terminé, une enquête indique qu’entre les Français et l’aspartame, ce n’est de toute façon pas l’amour fou. L'enquête en question, menée par le Crédoc, centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie, indique que seuls 19% des Français consomment des produits contenant de l’aspartame à raison d’une fois par semaine au moins.

Cet édulcorant, dont l’innocuité est discutée, serait davantage consommé chez les femmes, en particulier chez celles étant au régime et/ou sans enfant, et chez les jeunes de moins de 30 ans. Et ce majoritairement sous forme de sodas light. Le petit cinquième des Français consommateurs avaleraient quotidiennement en moyenne 60,3 mg d’aspartame, ce qui correspond à une canette. Depuis avril dernier, la Commission de l’Environnement, de la Santé publique et de la Sécurité alimentaire du Parlement européen a adopté le règlement concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, mais les risques associés ne sont pas totalement reconnus. L’étude a été menée grâce au concours de 1222 ménages, soit 2560 personnes.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté