Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Alimentation : plaidoyer pour le gras
Alimentation : plaidoyer pour le gras
note des lecteurs
date et réactions
17 juillet 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

Florian Saffer

Diététicien Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
57
nombre de commentaires
15
nombre de votes
2

Alimentation : plaidoyer pour le gras

Alimentation : plaidoyer pour le gras

"Pour mincir et être en bonne santé, limiter les graisses". Voici le discours véhiculé par le corps médical depuis quelques années.

La majorité des diététiciens et nutritionnistes recommandent d'ailleurs de limiter fortement la consommation de corps gras (huile, beurre, crème...) mais aussi des aliments gras (fromage, charcuteries, viande en sauce...) si l'on souhaite perdre du poids. Ce conseil repose sur le fait que les graisses sont très caloriques et qu'un repas gras sera donc trop énergétique.

Cette recommandation a tendance à me contrarier pour plusieurs raisons.

Je vous explique mon point de vue :
- le gras est vecteur d'arôme, il donne de l'onctuosité aux aliments ; ce qui augmente le plaisir que nous avons à en manger. Or manger avec plaisir est primordial pour être convenablement rassasié et pour réguler la prise alimentaire (voir le billet le plaisir dans l'acte alimentaire).

- le gras apporte des vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme : de la vitamine A dans le beurre, de la vitamine E dans les huiles...

- le gras apporte des acides gras essentiels : l'huile de colza et de noix ou les poissons gras sont par exemple très riches en oméga 3 des graisses aux propriétés cardio-protectrices et anti-inflammatoires,

- un repas contenant du gras va être plus satiétogène, c'est à dire qu'il va couper durablement la faim.
 
Essayez de manger un repas de type : poisson et légumes à l'eau et un yaourt 0%, il est sûr que la fringale sera au rendez-vous 1h après, ce qui est propice aux grignotages. Alors que le même repas cuisinés avec de l'huile d'olive coupe la faim plus longtemps.

Revenons à du bon sens, seul les excès sont mauvais. Utiliser un peu d'huile ou de beurre, manger du fromage, ou des viandes en sauce ne sont pas un problème ; le problème serait d'en abuser : de mettre du beurre dans tout les plats, de manger 3 portions de fromage par repas, de manger des charcuteries tous les jours, d’ajouter des tonnes de fromages rapé à ses pâtes... 

Et si manger sainement ce n'était finalement que du bon sens. Du bon sens !
 
"L'idéal diététique n'existe pas : manger équilibré c'est finalement manger avec une succession de déséquilibres"
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Polémiques & Débats
Commentaires
0 vote
par sarto (IP:xxx.xx7.94.230) le 18 juillet 2009 a 09H19
sarto (Visiteur)

Vraiment trés bien , enfin un diététicien qui parle avec logique, et qui ose sortir du schéma en vogue dans les medias sur la diet .

0 vote
par sampiero (IP:xxx.xx5.45.143) le 18 juillet 2009 a 21H18
sampiero (Visiteur)

un article sur carevox d’un nutritionniste distingué dit qu’il ne faut pas grignoter entre les repas. quelques jour plus tard, un autre nutritionniste tout aussi distingué nous dit qu’il faut manger quand on à faim, à toute heure. quelques jours auparavant un nutritionniste distingué dit qu’il faut limiter les graisses au maximun.

Aujourd’hui, un autre nutritionniste tout aussi distingué nous dit qu’il faut manger des matières grasses.......

J’exagère, mais on ne sais plus à quel saint se vouer. :-/

2 votes
par Florian Saffer (IP:xxx.xx4.74.209) le 20 juillet 2009 a 11H23
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

Bonjour,

vous avez raison, nous sommes noyés dans une masse d’informations contradictoires. C’est pour cela que je vous invite à diététisé l’alimentation pour revenir à du bon sens.

Mon article ce termine par "du bon sens" voila ce qu’il nous manque pour avoir des repères fiables face à l’alimentation.

bonne journée à tous

4 votes
par Florian Saffer (IP:xxx.xx4.74.209) le 20 juillet 2009 a 11H27
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

J’ai fait une erreur de frappe dans mon commentaire.

j’ai noté "diététiser" je voulais dire "dé-diététiser" C’est à dire arrêter de penser l’alimentation en terme de nutriments mais davantage en terme de plaisir et de convivialité.

2 votes
par Florence Noël (IP:xxx.xx6.232.104) le 2 août 2009 a 12H03
Florence Noël, 24 articles (Diététicien)

Beaucoup de gens sont perdus et pour cause ! dans tous les conseils diététiques donnés depuis des années. Il est important cependant de balayer un peu tous ces conseils qui ne sont pas toujours de bon sens.

Ceci n’est pas facile je l’accorde, mais cependant essentiel pour ne plus vivre son alimentation comme une espèce de "conduite pharmaceutique" : j’enlève ceci, je rajoute celà, j’évite tel aliment, je prends celui-ci, .... mais bien comme un plaisir, une recherche de sensations agréables et durables. Chacun sait qu’une "alimentation plaisir" est gage de bien-être autant moral que physique, donc ne pas se priver :)

Je donne le même conseil que toi, Florian, pour les mêmes raisons et les patients ne sont pas plus gros et n’ont pas plus de cholestérol. Au contraire ...