Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
10 choses essentielles à savoir sur le sucre
10 choses essentielles à savoir sur le sucre
note des lecteurs
date et réactions
13 janvier 2014 | 4 commentaires
Auteur de l'article
Cedus, 4 articles (www.sucre-info.com)

Cedus

www.sucre-info.com
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
4
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

10 choses essentielles à savoir sur le sucre

10 choses essentielles à savoir sur le sucre

 

1. D’où vient le sucre ?
 
Présent naturellement dans la betterave et la canne à sucre, le sucre est extrait par un processus mécanique simple.
En France, le sucre produit à partir de betteraves représente 4,5 millions de tonnes, et le sucre produit à partir de la canne : 262 000 tonnes (Mémostatistique Cedus 2013).

2. Comment se forme-t-il ?
 
Par photosynthèse : A partir du gaz carbonique et de l’eau qui l’entourent, la betterave peut synthétiser le sucre, grâce à l’énergie lumineuse. 
Le bilan en est : 12CO211H2O+énergie lumineuse -> C12H22O11+12O2

Qu’est-ce que le sucre ? C’est une molécule de saccharose, composée d’une unité glucose et une unité fructose.

3. Le sucre blanc est-il raffiné ? 

Le sucre de betterave est extrait naturellement blanc. 
Un chauffage prolongé permet d’obtenir un sucre roux du nom de « vergeoise ».

Le sucre de la canne est naturellement roux, en raison de pigments présents dans la tige. Ce sucre roux est la « cassonade ». Il peut être acheminé vers des raffineries qui vont éliminer les matières colorantes et produire du sucre blanc.

Seul le sucre blanc de canne est un sucre « raffiné ».
Qu’il soit blanc ou roux, le sucre issu de canne ou de betterave, est constitué essentiellement de saccharose. Le sucre roux, en plus de la saveur sucrée, apporte des notes aromatiques (caramel, cannelle,…).

4. Combien en consomme-t-on ?
 
En France, les ventes de sucre par habitant sont stables depuis plus de 40 ans, à 35 kg/an/habitant. D’après les enquêtes, les Français consomment environ 25kg de sucre/an/habitant (Enquête CREDOC 2010).
 
5. A quoi sert-il dans les produits sucrés ?
 
En plus de la saveur sucrée, le sucre apporte de la texture aux aliments, favorise leur conservation, améliore leur aspect. Il est aussi utilisé en tant que support de fermentation, il permet de rehausser également le goût et la coloration.

6. Comment est-il digéré ?
 
Le saccharose est découpé en glucose et fructose par les enzymes digestives. Ces sucres simples sont alors absorbés au niveau de l’intestin puis passent dans la circulation sanguine.

7. Que devient le sucre dans l’organisme ?
 
Une fois digéré, le sucre est une source de glucose : énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. 
Cerveau, cellules et muscles ont besoin d’un apport continu de glucose pour fonctionner. Au repos, le cerveau utilise 60 % du glucose de l’organisme. L'organisme doit réguler le taux de glucose dans le sang (glycémie), afin de le rendre immédiatement disponible si besoin. Le glucose peut être stocké sous forme de glycogène dans le foie et, dans une moindre mesure, dans les muscles.

8. Peut-on devenir accro au sucré ?
 
Non, l’alimentation est un plaisir qui peut prendre la forme de compulsions ou d’envies très fortes chez certaines personnes. Ces comportements ne sont pas comparables avec la dépendance aux drogues (pas de tolérance à l’usage ni de syndrome de sevrage). 

9. Le sucre fait-il grossir ?
 
Le sucre a sa place dans une alimentation équilibrée et participe au plaisir alimentaire. Attention toutefois aux excès et au grignotage. La prise de poids résulte d’un déséquilibre durable entre apports caloriques et dépenses énergétiques.
 
10. Le sucre est-il cariogène ?
 
Oui, car les bactéries présentes dans la bouche utilisent les sucres et produisent des acides qui agressent les dents (déminéralisation). Plusieurs facteurs interviennent dans la formation des caries : temps de séjour en bouche, salive, fréquence de consommation, aliment plus ou moins adhérent… Les autres glucides (amidon, autres sucres) sont également cariogènes. L’hygiène bucco-dentaire (notamment le brossage des dents) est l’élément majeur dans la prévention des caries.
 
En conclusion :
 
L’alimentation est un déterminant essentiel pour la santé. Le sucre contribue au plaisir de l’alimentation ; consommé sans excès, il a toute sa place dans une alimentation équilibrée, assortie d’une hygiène de vie adaptée.

De préférence :
  • Eviter de sauter des repas, prendre ses repas à table, à plusieurs
  • Manger varié, en quantités adaptées pour chacun
  • Eduquer les enfants à la diversité des goûts des aliments
  • L’équilibre se construit sur plusieurs repas voire plusieurs jours
  • Pas d’aliment interdit ni d’aliment miracle
  • Privilégier les aliments rassasiants (fruits, légumes, féculents,…)
  • Avoir une activité physique, respecter un temps de sommeil suffisant.
Centre d’Études et de Documentation du Sucre www.lesucre.com www.sucre-info.com
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.15.10) le 13 janvier 2014 a 17H41
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour cet article, très intéressant ! Le sucre n’a plus de secrets pour nous désormais.

0 vote
par Espé440 (IP:xxx.xx6.87.192) le 17 janvier 2014 a 18H17
Espé440 (Visiteur)

Le sucre blanc est pourtant connu pour être nocif, l’organisme n’en a pas besoin, seul celui contenu naturellement dans les fruits, les légumes et les laitages est nécessaire. Je m’étonne que vous ne le mentionnez pas ; mais c’est sans doute parce que la source dont sont issues ces infos ( le sucre.com)est l’émanation du lobby des producteurs de sucre, bien sur !!

0 vote
par trape (IP:xxx.xx8.63.202) le 19 janvier 2014 a 09H41
trape (Visiteur)

Tout cet article est très "gentil" mais malheureusement, médicalement, le "vent tourne" face à la consommation de sucres autant pour le saccharose que le sirop de glucose-fructose, sur employés dans l’industrie agro-alimentaire. La composante fructose est particulièrement pointée du doigt, pour ces effets délétères sur la santé. Quant aux addictions, au sucré, cela existence ; n’en déplaise à l’auteur de cet article, et ces addictions alimentent, de beaucoup, les troubles du comportement alimentaire qui conduisent à des obésités. L’auteur de l’article parle d’une consommation moyenne de 25-35 kg/an, actuellement, alors que cette consommation moyenne n’était que de 600 gr, en 1850...Cela donne à réfléchir.

0 vote
par Amandine (IP:xxx.xx7.177.210) le 21 janvier 2014 a 14H39
Amandine (Visiteur)

C’est vrai, il n’ y a pas de sucres indispensables, ni le sucre de betterave ni aucun autre d’ailleurs. Par contre pour le sucre blanc, et les fruits, je pense qu’il s’agit de la même chose : des sucres simples ou glucides simples. Si l’on mange du sucre blanc à la petite cuiller, effectivement, cela n’apporte que des calories, zéro fibres et zéro minéraux. Il faut également faire attention aux sucres ajoutés dans les produits industriels. Certaines personnes consomment surement beaucoup trop de sucres avec des produits gras/sucrés ou les boissons. Mais ce qui est nocif à l’équilibre, ce n’est surement pas un sucre ou un aliment particulier, mais plutôt une surconsommation permanente de l’un ou l’autre. Ce qui est nécessaire, c’est la variété alimentaire et une alimentation sans excès.