Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Tout sur les oméga 3
Tout sur les oméga 3
note des lecteurs
date et réactions
7 juillet 2008
Auteur de l'article
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

Florian Saffer

Diététicien Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
57
nombre de commentaires
15
nombre de votes
2

Tout sur les oméga 3

Tout sur les oméga 3

Qu’est-ce-que-c’est ?


Les acides gras oméga 3, notés w3, font partie des lipides (graisses). Les acides gras (AG) sont les principaux constituants des graisses. Les oméga 3 sont indispensables, c’est-à-dire que l’organisme ne sait pas les fabriquer et qu’ils doivent donc être apporté par l’alimentation.

Besoins nutritionnels conseillés


L’alimentation actuelle est assez pauvre en oméga 3. Un déséquilibre avec d’autres acides gras, les oméga 6, est observé. Or ce déséquilibre est potentiellement néfaste pour la santé. Il est donc important d’augmenter sa consommation d’aliments riche en oméga 3.

Les sources alimentaires d’oméga 3

Ils sont retrouvés en grandes quantités dans certains poissons gras : maquereaux, saumon sauvage, sardines, anchois, harengs, thon, haddock, morue et la truite.

Ils sont également présents dans les huiles de colza, de soja, de noix ainsi que les huiles de poissons (huile de foie de morue…). On les trouvent aussi dans les noix, dans les graines de lin, et en quantité moindre dans les feuille de pourpier, dans les épinards, la mâche, le chou, la laitue, dans les algues marines comme la spiruline.

A quoi servent-ils ?

Ils sont protecteurs contre le risque cardio-vasculaire et l’infarctus du myocarde.

Ils diminuent les taux de triglycérides, et l’inflammation au niveau de la paroi des artères (action contre l’usure des artères).

Ils sont également bénéfiques pour le cerveau. Des études ont confirmé que les dépressifs ont souvent un déficit en w3.

Ils sont indispensables au renouvellement cellulaire.

Ils jouent un rôle anti-inflammatoire et anti-allergique grâce à leur production de prostaglandine.

Ils permettent de prévenir de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). La DMLA est une pathologie provoquant une dégénérescence progressive d’une partie de la rétine (la macula), et entraînant une diminution progressive des capacités visuelles (baisse d’acuité d’un oeil ou parfois des deux, modifications des visions de la couleur, déformations).

Ils interviennent enfin dans le développement de la rétine et du cerveau du foetus. Il est donc intéressant d’apporter une supplémentation chez la femme enceinte les derniers mois de grossesse. Après l’accouchement, les w3 aideraient à lutter contre la déprime et les troubles d’humeur, souvent observés en post-partum.

En pratique

Utiliser de l’huile de colza ou de noix pour confectionner sa sauce salade.

Manger 2 à 3 fois par semaine du poisson dont au moins une fois du poisson gras (maquereau, hareng, thon, anchois, saumon, sardines).

Pensez aux poissons en conserve (thon, sardines, maquereau…), très économiques et très
pratiques.

Ajouter régulièrement à vos collations des fruits oléagineux (noix, noisettes…)

Ajouter éventuellement des graines de lin à vos préparations ou à votre pain maison

"L'idéal diététique n'existe pas : manger équilibré c'est finalement manger avec une succession de déséquilibres"
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Diététique Omégas 3