Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Régimes : Protéines ou glucides ?
Régimes : Protéines ou glucides ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
29 octobre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Régimes : Protéines ou glucides ?

Régimes : Protéines ou glucides ?

Une question de Valérie : " depuis quelques années les magazines féminins - entre autres - nous conseillent de manger beaucoup de protéines (perte de poids, masse musculaire), alors que d’après votre livre et ce que j’ai pu lire, vous privilégiez plutôt les glucides (pain etc.) ?"

JPEG - 27.1 ko
Protéines ou glucides ?

Que faire ?

Tout dépend de vos objectifs : avoir une alimentation équilibrée ou perdre du poids ?

Voyons le détail.

Les règles de l’équilibre alimentaire indiquent, pour les Français, un apport recommandé en protéines d’environ 12 à 15% des calories quotidiennes. Or, les études épidémiologiques récentes (INCA II par exemple) indiquent que nous en sommes plutôt à 17 %.

Quelles conséquences ? L’organisme n’a pas de réserves de protéines hors le muscle. Mais ce n’est pas en mangeant des protéines que nous faisons du muscle : il faut surtout faire de l’exercice pour que le muscle se développe. Aussi, "l’excès" de protéines que nous mangeons sera utilisé pour assurer l’énergie. Or, en se dégradant, les protéines produisent aussi des déchets - l’urée - que l’on retrouvera dans les urines. Et pour chaque gramme de protéines, il faudra 7 g d’eau. Ce qui coûte cher à l’organisme si on ne boit pas plus en conséquence.

Alors manger "trop" de protéines n’est pas favorable à l’organisme.

Pourquoi les magazines féminins les conseillent ? Parce qu’elles ont un pouvoir rassasiant, et qu’elles permettent de mieux supporter un régime amincissant... mais avec les "dégâts colatéraux" cités ci-avant !

Mais surtout, les principales sources de protéines animales en France sont accompagnées de graisses le plus souvent saturées. Donc à chaque "excès" de protéines sont collées des graisses saturées en excès également. Vous êtes alors doublement perdant... Sauf si vous consommez que des poissons sauvages ou des protéines maigres type poudre de lait écrémé. Ce n’est donc pas génial.

Les protéines végétales ne sont pas parfaites non plus...

Voyons les glucides : les règles de l’équilibre alimentaire indiquent qu’il faudrait consommer 55 % de nos calories quotidiennes sous forme de glucides majoritairement complexes. Ce qui signifie que pour chaque oeuf consommé, il faudrait équilibrer avec 3 pommes de terre de poids égal à l’oeuf ! Or, nous aurions plutôt tendance à manger une énorme entrecôte et surtout pas de pommes de terre car ça fait grossir !??

Alors si votre objectif est l’équilibre alimentaire durable, et un maintien de votre poids de forme, misez sur les glucides complexes.
Si votre objectif est de maigrir, choisissez les protéines maigres pour leur pouvoir satiétogène, mais en prévoyant un retour à l’équilibre à moyen terme.

Ce qui ne sera pas facile !

Dans tous les cas, le régime "high proteins" ne peut pas se concevoir au long terme, sous peine d’effets nutritionnels secondaires.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Vérité sur...
Mots-clés :
Nutrition
Commentaires
6 votes
(IP:xxx.xx4.113.199) le 29 octobre 2008 a 12H06
 (Visiteur)

Les régimes heperprotéinés permettent de perdre rapidement du poids et d’en reprendre tout aussi facilement...Je retrouve souvent ces histoires chez mes patients. Ils sont de nouveau à la mode Au début des années 80 ou fin 70 ils avaient été expérimentés en milieu hospitalier , les spécialistes d’alors les abandonnèrent pour ces raisons. A la fin des années 90 des médecins+ ou - branchés les remirent en vogue car effet rapide , maigrir vite toujours plus vite correspondant aux demandes . On sait qu’ils déclenchent souvent des troubles alimentaires eux plus que d’autres Sur l’équilibre alimentaire Ce n’est pas un moyen de maigrir mais une finalité d’une éducation alimentaire qui doit laisser une large place à l’écoute des sensations

1 vote
par La mouche du coche (IP:xxx.xx2.24.186) le 18 novembre 2008 a 00H31
La mouche du coche (Visiteur)

C’est quoi cet article incompréhensible ?