Accueil du site > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Quand la polyarthrite rhumatoïde diminue la qualité de vie sexuelle

Suivant >>

Les problèmes de rhumatisme et d’arthrite comme la polyarthrite rhumatoïde affectent la qualité de vie des personnes touchées par cette affection. Un grand nombre d’hommes et femmes sont limités au quotidien à cause de cette maladie. On parle le plus souvent des douleurs qu’elle cause au niveau des muscles et des articulations, mais on oublie souvent les effets néfastes de la polyarthrite rhumatoïde sur la sexualité.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, elle se manifeste par une affection inflammatoire chronique des articulations et de certaines parties du corps. Au fur et à mesure que la maladie progresse, elle peut toucher d’autres régions comme les tendons, ligaments, cartilages, os des articulations, et même les poumons et les vaisseaux sanguins. A noter que 1% de la population serait concernée par cette maladie. Cependant, elle se développe plus chez les femmes que chez les hommes.

C’est une maladie très gênante au quotidien, malheureusement les problèmes sexuels des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde sont souvent passés sous silence. En effet, selon une étude réalisée par l’Association nationale de défense contre l’arthrite rhumatoïde (ANDAR) sur l’impact de la polyarthrite rhumatoïde sur la vie sexuelle et émotionnelle, cette maladie a un impact sur les activités sexuelles de 70 % des personnes interrogées. L’étude a été réalisée auprès de 1.300 patients, dont la majeure partie sont des femmes de 64 ans en moyenne.

Deux malades sur trois concernés

Selon cette étude, la polyarthrite rhumatoïde affecte l’équilibre émotionnel et la vie de couple des patients. Plus de la moitié des patients enquêté ont en effet évoqué une baisse du désir sexuel liée à cette maladie. Si la moitié des femmes interrogée souffre de sécheresse vaginale, la moitié des hommes interrogés évoquent des problèmes de dysfonctionnement érectiles.

Un tiers des patients a fait part des problèmes articulaires, des raideurs, de la fatigue. Tous ces effets néfastes entraînent la frustration, et la culpabilité au niveau du couple, et sont le plus souvent sources de tensions. L’étude conclut que deux malades sur trois ont une vie sexuelle altérée à cause de la polyarthrite rhumatoïde

Selon toujours cette enquête de l’ANDAR, considérés comme un sujet tabou, peu de patients n’osent révéler à leur médecin ce type de problème. Cependant, il existe des traitements pour améliorer la sexualité et/ou faciliter l’érection.




Thématiques
A ne pas manquer