Accueil du site > Thematiques > régime equilibré
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Mon histoire d’amour avec le pain : c’est finit !

Suivant >>

C’est avec émoi et la larme à l’œil que j’écris cet article. Je vais crucifier celle que j’aime, celle que je chine sur les tables depuis que je sais marcher, celle à qui je coupe la tête à chaque fois que je reviens de la boulangerie, celle qui me fait me lever de mon lit pour la manger avec du beurre salé, celle qui a nettoyé mes assiettes mieux qu’un lave-vaisselle en fin de repas bref…aujourd’hui baguette je suis désolé mais après 31 ans d’amour notre histoire est finie !

Il n’est pas question ici de tromperie Ô non. Dans la panière ou au détour d’une boulangerie tu as toujours été là pour moi. Malheureusement ce que tu as fait à mon corps est toxique. Notre relation est toxique. Et avant que cela ne devienne grave je préfère te quitter.

Au lieu de te laisser un post-it sur la panière à pain je vais t’expliquer en détail pourquoi :

Tu as un indice glycémique élevé (IG)

95C ! 95 c’est ton indice glycémique (IG). Ce n’est pas que je n’apprécie pas les formes, bien au contraire, le souci c’est que ça déclenche en moi un gros pic…(hop hop hop mes amis !…qu’est ce que vous imaginez là ?) Je parle de l’indice glycémique qui augmente le taux de sucre dans le sang (la glycémie) et qui sollicite le pancréas et la production d’insuline. Insuline qui va stocker ce sucre sous forme de graisses.

Puis avec le temps et la répétition des pics de glycémie et d’insuline, le corps devient résistant à l’insuline. Le pancréas doit alors redoubler d’efforts et s’épuise, c’est le diabète de type 2.

Tu fais grossir !

J’ai toujours cru en toi. Je me souviens encore de cette anecdote au lycée. Un ami ne voulait pas manger de pain. Puis devant mon interrogation il place de la mie de pain dans son assiette et verse de l’eau dessus. Evidemment la mie a pris du volume. Il me dit alors « tu vois ça fait grossir ».

Quelqu’un critiquant mon amour, il ne m’en fallait pas plus pour lancer une joute verbale. J’ai défendu bec et ongles que ce n’était pas vrai. Après tout je n’avais pas un gramme en trop et je consommais tes délices en grandes quantités.

En y repensant il avait tord et moi aussi. Mais aujourd’hui la science t’accable de nous faire grossir et elle a raison [1]->http://www.maigrir-viteetbien.com/2...][. En perturbant la glycémie et l’insuline tu détraques le fonctionnement normal du corps et sa gestion des triglycérides (les graisses), nous rendant ainsi plus gros !

Tu contiens trop de sucre

Que dire de ton amour pour le sucre ! Oui, le sucre que tu caches sous le nom d’amidon ou de glucide complexe pour tromper les gens. Ce n’est en fait qu’un assemblage de molécules de glucose (du sucre) assemblées tel un collier de perle.

Bien qu’à mes lèvres tu n’ais pas un goût sucré c’est bien prêt de 85% de sucre que tu portes en toi. Toi qui ne pèse que 250 grammes cela représente tout de même 212 grammes de sucre !

Tu portes trop de gluten

Après tes colliers de sucre voici ta robe de gluten. Dans ta penderie il y a du gluten partout. A l’inverse de la taille des bikinis qui diminue avec le temps, le gluten augmente au fur et à mesure que les semenciers font des croisements des variétés de blé. Car le gluten donne la malléabilité et l’élasticité à la pâte.

Le souci c’est que le gluten, cette protéine du blé, est associé à de nombreuses maladies. Une revue en a listé 55 ![2] La plus connue est l’intolérance au gluten ou maladie cœliaque qui touche de plus en plus de gens dans le monde.

Mais comme le triangle de ton bikini c’est l’arbre qui cache la forêt. Ainsi le gluten serait complice dans des maladies comme l’ostéoporose, les problèmes du côlon, l’anémie, les rhumatismes, l’anxiété, la fatigue, la dépression etc.

Tu me coûtes cher !

En parlant de blé tu m’en coûtes un paquet.

Près de 1 euro par jour ! Tu te rends compte ? A ce prix là je peux te tromper avec un kilo d’épinards, qui eux vont améliorer ma santé et non la détruire.

Tu m’as menti toute ma vie

Je t’ai fais une confiance aveugle pendant plus de 30 ans. J’étais sûr qu’en mangeant un sandwich je tiendrais toute la journée car après tout le pain blanc est un « sucre lent ». Quel mensonge !!!

Comme tous les aliments avec un IG élevé tu provoques une hypoglycémie après seulement 2 ou 3 heures maximum. Ainsi j’étais encouragé à revenir vers toi encore et encore pour croquer tes charmes.

Tu es addictif

Outre tes miches moelleuses et ta croûte croquante tu t’es permise de fouiller dans mes affaires perso. Tu as joué avec mon cerveau pour me rendre accro. Le sucre que tu contiens agit sur le cerveau et provoque des sensations de manque.

Pire ! Tu caches en toi beaucoup de sel. Ce même sel qui, associé au sucre et au gras, provoque également une sensation de manque.[3]

Encore une fois ma relation avec les légumes est beaucoup plus saine. Ils ne me rendent pas accro. Tu as déjà vu un accro du brocoli ?

Je n’aime pas tes parents

C’est toujours un sujet délicat mais puisque je te quitte je vide mon sac.

Commençons par ta mère. Industrie céréalière qui pèse 54 milliards d’euros et 520000 emplois [4].

Forcément avec une maman comme ça il est facile d’influencer les politiques et les pseudo-experts qui nous recommande beaucoup de céréales et de pain avec le PNNS et mangerbouger.fr.

C’est ta mère qui porte la ceinture à la maison. Pour preuve ton père travaille pour elle à travers l’Observatoire du Pain ou du collectif des céréaliers de France. La propagande est tellement efficace que la population, les nutritionnistes et les sites santé y croient.

Ainsi d’après ton père les céréales et le pain sont bons pour la santé. Bien sûr aucune étude scientifique n’est citée pour égayer leurs propos. [5] [6]

Tu es vide de l’intérieur

Je sais que tu es bien moulée. Chaude et pas trop cuite ton physique est irréprochable. Mais avec le temps j’ai compris que tu es vide à l’intérieur. Je sais ton père dit le contraire. Il dit que sa fille est « riche en fibres alimentaires, protéines, vitamines et minéraux » !!

Que d’éloges ! Normal d’un père à sa fille. C’est mignon tout plein. Avec des mensurations (pour 100 grammes) de 3 g de fibres, 9 g de protéines, 1.5 g de lipides et 57 g de « glucides sains », il est vrai que tu fais tourner l’œil de plus d’un passant.

Mais enlevons le maquillage et regardons la vérité, c’est à dire ces mêmes mensurations à calorie équivalente ! Regarde la photo ci-dessous :


La vérité fait mal. Protéines ? Tu en as 3 fois moins que les épinards. Fibres ? 7 fois moins. Minéraux ? 8 fois moins en moyenne. Vitamines ? 60 fois moins en moyenne. Forcément quand on compare ce qui est comparable les chiffres n’ont plus la même valeur.

Voilà c’est ainsi que notre histoire se termine. On a passé du bon temps ensemble mais ma santé passe avant les petits plaisirs. Ne m’en veux pas mais tu ne reviendras pas sur ma table. Adieu.

Thématiques
A ne pas manquer