Accueil du site > Thematiques > professions de santé
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Après la Bretagne, l’épidémie de grippe s’installe sur l’ensemble de la France métropolitaine

Suivant >>

Les virus de la grippe se propagent habituellement entre décembre et mars, mais cette année, les températures exceptionnellement élevées ont retardé l’arrivée de l’épidémie. Le nouvel outil de surveillance et d’alarmes régionalisé de l’Institut de veille sanitaire (InVS) indique cependant qu’après avoir démarré chez les Bretons, l’épidémie de grippe touche à présent la majorité des régions métropolitaines.

 

L’Institut de veille sanitaire (InVS) indique dans un communiqué datant du 3 février que la majorité des régions sont entrées en phase épidémique au cours de la semaine du 25 au 31 janvier 2016. Les indicateurs suivant ont en effet été relevés :

 

  • un taux de consultations pour syndromes grippaux de 246 pour 100 000 pour le réseau Sentinelles ;
  • une proportion de 9% de syndromes grippaux parmi les actes de SOS Médecins ;
  • 2 233 passages aux urgences pour grippe dans le réseau OSCOUR®, dont 110 ont été hospitalisés.

 

Cette année, l'épidémie de grippe a été retardée en raison d’une météo clémente mais avec le retour du froid, l’InVS, qui coordonne la surveillance de la grippe en France, a constaté qu’elle avait débuté en Bretagne et se diffusait dans les autres régions. En effet, lorsqu’il fait froid, la tendance est de moins aérer les pièces, et l’air confiné augmente les risques de transmission des virus respiratoires. De plus, le froid affecte le système immunitaire qui défend moins bien l’organisme contre les infections.

Comme l’a indiqué François Bourdillon dans son éditorial du BEH n °32-33 – du 13 octobre 2015, la grippe est l’infection épidémique qui tue, chaque année, le plus de personnes en France alors qu’elle est considérée comme bénigne par la plupart des Français.

En réalité, des milliers de décès sont attribuables à la grippe essentiellement chez les personnes âgées et le bilan de la saison hivernale 2014-2015, a montré que la grippe a été particulièrement meurtrière (surmortalité hivernale estimée à 11 400 décès).

La gravité potentielle de la grippe est justement la raison qui amène chaque année l’Assurance maladie à proposer à toutes les personnes à risque (personnes âgées de 65 ans et plus, femmes enceintes, personnes obèses et personnes atteintes de certaines maladies chroniques) de se faire vacciner gratuitement. Le ministère de la Santé, l’Assurance Maladie et l’InVS indiquent dans un communiqué en date du 20 janvier 2016 qu’il est encore temps de se faire vacciner, la campagne de vaccination étant prolongée jusqu’à la fin du mois de février. Les populations à risque sont encouragées à se faire vacciner au plus vite si elles ne l’ont pas fait.

Les bons gestes pour se protéger : quelques règles d’hygiène simples

L’Inpes rappelle dans son dossier sur la grippe quelques règles simples pour diminuer le risque d’être grippé : limiter les contacts avec des personnes qui ont la grippe, se laver les mains régulièrement, se couvrir la bouche et le nez quand on tousse ou éternue, utiliser des mouchoirs en papier à usage unique, porter un masque en cas d’infection. Autant de mesures qui contribuent à limiter la transmission.

Thématiques
A ne pas manquer