Accueil du site > Médicaments & Soins
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

L’exposition à la radioactivité en milieu médical

Suivant >>

 

Alors que l’IRSN cherche des solutions pour limiter l’exposition à la radioactivité des patients en milieu médical, le Comité Scientifique Santé et Energie d’EDF vient de lancer la seconde édition de sa campagne d’information sur la radioactivité et la santé. Du 20 octobre au 14 novembre, 4 clips seront diffusés sur plus de 500 médias afin d’évoquer les mesures de protection déployées dans notre système de santé.

Le 13 octobre dernier, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire publiait son rapport intitulé, Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liés aux actes de diagnostic médical. Le document édité tous les cinq ans montre que « la dose [de radioactivité] efficace individuelle moyenne a augmenté d’environ 20 % entre 2007 et 2012 ». Un résultat qui s’explique en partie par le vieillissement de la population, car les personnes âgées sont aussi les plus nombreuses à avoir recours à l’imagerie médicale.

Comme le précise la journaliste du Figaro Santé, Pauline Fréour, la France se trouve « dans le tiers haut des pays européens, mais à une certaine distance tout de même du premier, la Belgique ». Par ailleurs, Cécile Etard, co-auteur du rapport souligne que de « pareilles doses ne présentent pas de risque pour la santé ». Toutefois, l’IRSN a récemment constitué un comité d’experts qui devrait se réunir pour la première fois d’ici à la fin de l’année afin d’établir des recommandations pour améliorer cet état de fait.

C’est également dans cette perspective que le Comité Scientifique Santé et Energie d’EDF a lancé la seconde édition de la campagne d’information, Radioactivité et santé : et si on en parlait ? Dans les documentaires réalisés par SEPREM Production, des professionnels de la santé rappellent notamment l’organisation actuelle du système de santé et proposent des pistes pour réduire l’exposition artificielle à la radioactivité. Ainsi, « Céline Gaucher, professeur à l’Université Paris Descartes, (…) évoque par exemple le « cone bean ct » qui donne une meilleure résolution pour un champ d’exposition inférieur au scanner conventionnel ».

Module 1 :
Radioactivité et santé : et si on en parlait... par productions-2014

Module 2 :
Radioactivité et santé : et si on en parlait... par productions-2014

Module 3 :
Radioactivité et santé : et si on en parlait... par productions-2014

Module 4 :
Radioactivité et santé : et si on en parlait... par productions-2014

 

Thématiques
A ne pas manquer