Accueil du site > Polémiques & Débats
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Ce que cachent les boissons sucrées, sodas et autres jus de fruits industriels

Suivant >>

Sodas et boissons sucrées... quels risques sur ma santé ?


Comme clairement expliqué dans un article précédent rédigé par Greg, la malbouffe fait des ravages sur votre ligne mais plus globalement sur votre santé en provoquant cancers et autres maladies.

Avec elle, s’accompagne (trop) souvent la consommation de boissons sucrées et de sodas, dans le cadre d’un menu par exemple, ou parce que les personnes aimant manger de la malbouffe y sont d’autant plus propices par la force de l’habitude. Peu importe la raison, malbouffe & sodas vont ensemble et se ressemblent dans leur composition et dans ce qu’elles entrainent. A elles deux, elles empirent le processus de prise de poids et aggravent les problèmes de santé.

Pour cet article, je vais me baser sur cette étude (accompagnée d’une infographie) sur les dangers du soda et les risques qu’une consommation excessive de ces boissons peut entraîner sur notre organisme.

Infographie d\\\'info-pharma.org sur les dangers des sodas et les risques d\\\'obésité

D’abord, commençons par une évidence : les sodas nous rendent obèse, par la quantité de sucre ingurgitée à chaque verre, soit environ 7 morceaux. Attention, ne pensez pas alléger votre repas en remplaçant votre Fanta par un jus d’orange minute maid, les deux se valent.

Les conséquences sur la santé sont de plusieurs ordres : l’obésité, bien-sûr, induite par le stockage de sucre transformé en graisse, mais aussi le syndrome métabolique qui fait référence aux taux de lipides et glucides anormalement élevés dans notre corps, même lorsque nous sommes à jeun. Résultat, cholestérol et diabète s’installent durablement. Ces maladies font le lit des futurs problèmes cardio-vasculaires, car 70% d’entre eux sont directement liés à des facteurs d’obésité.

Deuxième point de ressemblance, les sodas sont truffés, tout comme la malbouffe, de produits chimiques, tout simplement car ce sont des produits industriels. Ils sont multiples, allant du bisphénol A aux acides phosphoriques, en passant par le colorant caramel 4-méthylimidazole et le benzoate de sodium, qui s’invitent fréquemment dans notre assiette.

Ils ont chacun à leur manière un impact négatif sur la santé. Respectivement nous pouvons citer (entre autres) : risques accrus de développer des cancers endocriniens (pancréas) et anomalies sur le système génito-reproducteur, mais également des troubles rénaux, de l’ostéoporose ainsi qu’une destruction des dents, car ces produits court-circuitent la captation de calcium.

Pour finir, ils augmentent également les probabilités de contracter des troubles respiratoires, en inhibant l’activité du potassium qui est essentiel pour l’organisme. Troisième point commun, ils rendent dépendants. Il a été prouvé que l’addiction au sucre est comparable à celle à la cocaïne, tandis que le sucre provoque les mêmes effets que l’héroïne sur le cerveau en agissant sur le circuit de la récompense (production massive de dopamine).

Or, présent en grande quantité dans la malbouffe, les sodas et les boissons sucrées, le sucre tend à avoir des effets profondément néfastes. Les impacts sur le cerveau vont plus loin puisque notre activité cérébrale est perturbée (cycle du sommeil), et le système nerveux affecté (en nous rendant potentiellement plus nerveux et agressif).

En conclusion, rappelons que ces effets ne sont pas instantanés, et c’est bien là tout le danger ! Vous pensez rester en bonne santé car ne constatez pas de changements immédiats, mais en continuant sur une consommation régulière et excessive, vous affaiblissez votre organisme sur le long terme, tout en vous assurant un avenir ponctué d’un probable surpoids, de maladies cardio-vasculaires et de l’apparition d’autres troubles n’épargnant (quasiment) aucun organe.

Thématiques
A ne pas manquer