Accueil du site > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Pourquoi cette hécatombe chez les insectes ?

Suivant >>

On sait déjà que les abeilles disparaissent en nombre chaque année, mais elles ne sont pas les seules : vers de terre, gastéropodes d’eau douce, certains oiseaux… Les espèces contaminées par un mal mystérieux se sont multipliées pendant la 2ème moitié du 20ème siècle. En 2009, un groupe de 30 chercheurs à travers 15 pays, a donc décidé de trouver l’origine du problème ; le fruit de leurs années d’enquête est publié cet été et les conclusions sont effrayantes.

Pourquoi cette hécatombe chez les insectes ?

Les néonicotinoïdes seraient la source du problème

Les scientifiques ont passé en revue toutes les causes possibles de cette hécatombe : l’agriculture, l’urbanisation, l’éclairage nocturne… Ils ont examiné la littérature scientifique depuis les années 50 pour définir les grandes périodes de changement dans le comportement des insectes. Leurs recherches les ont finalement amenés à désigner les coupables : les néonicotinoïdes. Cette famille d’insecticides est présente dans plusieurs produits fabriqués par les grandes marques connues (BASF, Bayer…) et représente 30 à 40% des produits du marché destinés à supprimer les nuisibles. Epandus sur les terres agricoles, ils sont utilisés depuis les années 90, période qui correspond à la première vague de disparition massive chez les insectes.

Les effets des néonicotinoïdes s’inscrivent dans la durée. Peu à peu, le produit pénètre dans la terre, les nappes phréatiques et les cours d’eau. A force d’épandage, les sols sont imprégnés de substances chimiques. Déjà dramatique pour l’homme, ce produit ne laisse aucune chance aux insectes.

Or ces mêmes substances rapportent plus de 2,6 milliards de dollars chaque année, un poids économique qui les rend difficiles à combattre. Le professeur de biologie Dave Goulson, ironise d’ailleurs : « Il est frappant de voir que les études scientifiques menées ou financées par l’industrie des pesticides concluent qu’il n’y a pas d’effets négatifs de ces produits sur les abeilles ou sur l’environnement, alors que la vaste majorité des études indépendantes concluent l’inverse ».

Sensibilisée aux dangers des néonicotinoïdes, l’Union Européenne a déjà suspendu en 2013 l’utilisation de trois d’entre eux. On peut se demander quand sera prise la décision d’interdire totalement cette famille d’insecticides. Quoi qu’il en soit, grâce à cette étude, plus aucun dirigeant ne pourra dire qu’il ne savait pas !

 

SOURCES

  • Source : Sciences et avenir
Thématiques
A ne pas manquer