Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Les chimpanzés sont-ils des personnes ? 7 points communs entre eux et nous

Suivant >>

La planète des singes n’est pas si loin : nos "cousins" chimpanzés nous ressemblent plus que l’on pourrait parfois l’imaginer. Plusieurs études récentes viennent de mettre l’accent sur des traits communs entre chimpanzés et humains. Petit tour d’horizon...

1. Ils utilisent des lances pour chasser
Ils utilisent des outils, notamment pour chasser, y compris des lances, ce qui les rapproche probablement du comportement des premiers hominidés. Fait remarquable, une étude récente menée sur une tribu de chimpanzés au Sénégal a montré que les femelles étaient celles qui utilisaient les outils pour chasser davantage que les mâles.
 
On sait également que les chimpanzés fabriquent et utilisent des outils spéciaux pour capturer les termites ou les fourmis (un complément de nourriture pour eux) sans se faire mordre par ces insectes.
 
2. Ils apprennent des "langues"
Ils ont un langage, et les scientifiques ont commencé à le décoder. Bien sûr, il est principalement gestuel, mais il comprend également des grognements.
 
Les chimpanzés peuvent aussi apprendre la "langue" d'une autre tribu : lorsque deux groupes sont rassemblés en captivité, ils apprennent à communiquer avec les grognements des autres : ainsi, dans un zoo d'Edimbourg, des "chimpanzés néerlandais" ont appris des mots de "chimpanzé écossais". Ils peuvent même apprendre le langage des signes.

3. Ils pourraient faire la cuisine
Les capacités intellectuelles nécessaires pour cuisiner sont plus complexes qu'on pourrait le croire. Elle serait même un facteur d'évolution, ayant permis à nos ancêtres d'obtenir davantage d'énergie de leur nourriture en la cuisant.
 
Selon une étude menée par l'université de Harvard et publiée début juin dans "Proceedings B", les chimpanzés en seraient également capables, même s'ils ne le font pas, probablement faute d'avoir maîtrisé le feu... Cela ne les empêche pas de préférer la nourriture cuite : lorsqu'on leur laisse la possibilité d'y accéder, ils choisissent celle-ci sans hésiter.

4. Ils boivent de l'alcool
Et en plus, ils font des efforts pour en obtenir. Une étude internationale publiée mardi 9 juin dans "Royal Society Open Science" nous explique que si "les grands singes africains et les humains partagent une mutation génétique les rendant capables de métaboliser l'éthanol" (l'alcool), la consommation volontaire de celui-ci n'était documentée que chez notre espèce... jusqu'à ce que les chercheurs découvrent des chimpanzés sauvages de Guinée en train de déguster du "vin de palme", en fait de la sève fermentée du raphia.
 
Apparemment, ces braves primates n'hésitent pas à abuser de la boisson qui titre entre 3,1 et 6,9% d'alcool. En plus, ils utilisent un outil : des feuilles qu'ils mâchent et transforment en éponge rudimentaire qu'ils plongent dans la sève fermentée afin de pouvoir la récupérer... et la boire. Certains finissent même par être ivres.
 

 
5. Ils savent quand ils ont raison
Des expériences menées par des universitaires américains ont montré que des chimpanzés soumis à des tests de mémoire et qui ont donné la bonne réponse vont se présenter à l'endroit où ils doivent collecter leur récompense avant même d'avoir reçu la confirmation qu'ils ont bien répondu.
Cette confiance en leur propre jugement résulte d'une capacité que certains pensent réservée aux humains et que l'on nomme métacognition (dans ce cas, "savoir que l'on sait").

6. Ils se reconnaissent dans un miroir
Peu d'animaux passent ce test, qui montre qu'ils reconnaissent leur reflet dans le miroir. Les enfants humains attendent d'avoir entre un an et demi et deux ans pour s'identifier dans un miroir.
 
Apparemment, les gorilles échouent, alors que les bonobos, les éléphants et les dauphins réussissent... ainsi que les chimpanzés.

7. Ils rigolent aux blagues des autres
... Même quand elles ne sont pas drôles. Selon une étude menée en 2011, les chimpanzés ont un rire différent lorsqu'ils répondent au rire d'autres membres du groupe que lorsqu'ils rient spontanément.
 
Pour l'auteur de cette recherche, les chimpanzés pourraient gagner des avantages "coopératifs et communicatifs" en répondant au rire de leurs petits camarades. Une "expression de socialisation similaire à celle des humains".

Demain, les chimpanzés pourraient disparaître. Alors qu'il y en avait plusieurs millions voici un siècle, ils ne sont aujourd'hui qu'entre 150 et 250.000 en liberté.
 
Vendredi, l'agence fédérale américaine Fish and Wildlife Service les a placés sur la liste des espèces en voie de disparition, étendant ainsi sa protection sur les plus de 700 d'entre eux qui se trouvent aujourd'hui dans des laboratoires aux USA (ainsi que ceux des zoos et des cirques). De plus, les tribunaux américains sont saisis depuis quelques années de demandes pour reconnaître à ces animaux un statut comparable à celui des humains (une juge New-Yorkaise leur avait même temporairement attribué ces droits au mois d'avril).

Bien sûr, la question de leur intelligence n'est pas résolue, et les débats entre scientifiques sur le sujet sont assez intenses. Alors que la controverse légale pour savoir s'ils sont ou non des "personnes" fait rage aux États-Unis, j'aurais tendance à penser qu'il faut appliquer un principe de précaution pour toutes les espèces qui font preuve d'une forme d'intelligence, et les protéger encore plus que les autres. Après tout, peut-être que si on les laissait dans un milieu favorable, les chimpanzés deviendraient semblables à nous dans quelques dizaines (ou centaines) de milliers d'années...
Thématiques
A ne pas manquer