Accueil du site > Thematiques > adolescents
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Un congré sur la maltraitance et les sévices aux enfants

Suivant >>

En 2013 a eu lieu le 1er colloque du Clef sur les sévices aux enfants. En fin d’année, il était annoncé que la maltraitance à enfants serait qualifiée de grande cause nationale en 2014. A l’heure où cette lettre est écrite nous ne savons pas encore si la décision sera prise, mais quelle qu’elle soit, il nous a paru important de poursuivre le cycle des conférences en y consacrant 2 jours avec la particularité de parler de maltraitance non seulement dans notre pays mais aussi dans la société africaine.

Dans un article récent du Lancet, ce serait 1 enfant sur 10 qui serait en danger de maltraitance. Encore faut-il définir le concept de danger, élément essentiel pour intervenir suffisamment tôt avant que l’enfant soit réellement victime de sévices. C’est l’Observatoire National de l’Enfance en Danger (Oned) qui fera le point sur les derniers chiffres disponibles en France. Ensuite nous reprendrons la description clinique des enfants réellement maltraités car il s’agit de la responsabilité de tout citoyen, et surtout de tout professionnel de l’enfance, d’être capable de repérer qu’un enfant peut être victime de son environnement le plus proche, que ce soit sa famille ou les adultes qui en ont la charge.

Victime d’agressions sexuelles, même au plus jeune âge, la prise en charge de l’enfant nécessite un abord spécifique tant dans le recueil de sa parole que dans son examen clinique. Ceci ne s’improvise pas et que l’on soit médecin, travailleur social, policier-gendarme ou tout autre professionnel de l’enfance, une formation spécifique est nécessaire si on veut que la procédure soit efficace des 1ères révélations de l’enfant jusqu’à sa réparation psychologique. Des cellules d’audition de mineurs, dites audition Mélanie, se sont mises en place un peu partout en France, certaines situées en milieu de soins. L’expérience de deux d’entre elles sera rapportée.

Sept ans est l’âge de raison : c’est le temps qui s’est écoulé depuis la loi réformant la Protection de l’Enfance le 5 mars 2007. Nous verrons ce qui a réellement changé en recueillant les réflexions de représentants d’un Conseil Général et de la Justice.

Aborder la question de la maltraitance à enfants dans la société africaine est un sujet délicat tant nos différences culturelles et sociétales sont importantes, même si nous partageons une partie de notre histoire avec certains des pays africains. Le droit des enfants est universel et la majorité des pays ont signé la chartre de l’OMS, mais le concept même de maltraitance à enfants peut être difficile à appréhender pour certains pays. Nous traiterons donc, lors de la 2e journée du colloque, les particularités spécifiques de la maltraitance chez des enfants africains, en Afrique Noire mais aussi lorsqu’ils vivent dans notre pays. Nous espérons que nous ne serons pas perçus comme donneurs de leçons mais au contraire comme une aide à la compréhension du problème pour tous nos collègues travaillant en Afrique ou dans notre pays.

Cliquez-ici pour découvrir le programme 


 

Thématiques
A ne pas manquer