Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
VIH/Sida : Bientôt la quadrithérapie ?
VIH/Sida : Bientôt la quadrithérapie ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
5 juillet 2012
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

VIH/Sida : Bientôt la quadrithérapie ?

VIH/Sida : Bientôt la quadrithérapie ?

La prise multiple de médicaments pour les patients séropositifs vit peut-être ses derniers instants. Un nouveau comprimé contenant les quatre médicaments « tout en un », dont un nouvel anti-VIH et son booster, vient de faire son entrée dans le domaine de la lutte contre le Sida. Du nom de Quad, ce traitement en est encore au stade expérimental mais a déjà reçu un avis positif de la FDA (agence du médicament américaine). Simple et efficace selon les chercheurs, le traitement consisterait en une prise de comprimé par jour, un confort certes relatif mais qui a de quoi séduire les patients.

Sur le champ de bataille de la guerre contre le Sida, il existe déjà près d’une trentaine de molécules anti-VIH. Mais le bataillon pourrait gagner le renfort non négligeable d’un nouveau comprimé, le "Quad". Il s’agit d’une formule "tout en un" associant trois antirétroviraux (elvitégravir, emtricitabine et ténofovir) et une molécule censée améliorer l’efficacité de l'elvitégravir (cobicistat). Le comprimé, élaboré par des chercheurs américains, a été lancé par les laboratoires pharmaceutiques Gilead Sciences. Fruit de plusieurs années de recherches, le produit a finalement passé le cap des test de sécurité et d’efficacité, qui viennent d’être publiés sur le site de la revue médicale The Lancet. Ce nouveau traitement serait réservé aux patients dont la séropositivité vient d’être découverte et qui n’ont donc encore jamais fait l’objet d’un traitement contre le VIH.

Un essai clinique portant sur 700 patients américains, et d’une durée totale d’un peu moins d’une année, a révélé que 90% des participants ayant reçu le Quad voyaient leur charge virale devenir quasi indétectable, contre 87% de ceux ayant reçu une trithérapie. Le nouveau traitement, comme l’estime le Docteur Dominique Costagliola, directrice de l’unité Inserm consacrée à l’épidémiologie, aux stratégies thérapeutiques et à la virologie clinique dans l’infection au VIH, est donc « prometteur, mais pas révolutionnaire  ». Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a émis un avis favorable à la mise sur le marché (AMM), mais le Quad devra attendre le 27 août prochain pour connaître le verdict définitif.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Traitement Sida Vih