Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vaccin grippe A : les professionnels les plus concernés doutent de son efficacité
Vaccin grippe A : les professionnels les plus concernés doutent de son efficacité
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2009 | 5 commentaires
Auteur de l'article
Jean-Luc Martin-Lagardette, 33 articles (Journaliste)

Jean-Luc Martin-Lagardette

Journaliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Vaccin grippe A : les professionnels les plus concernés doutent de son efficacité

Vaccin grippe A : les professionnels les plus concernés doutent de son efficacité

Des réticences sont observées alors que le vaccin contre la grippe A est au centre de toutes les préoccupations.

"Moins de 30 % des professionnels de santé vaccinés contre la grippe A(H1N1) en France", écrit Droit-medical.com sur son site, article daté du 8 décembre.

Comment interpréter ce ratio étonnant ? Comment la ministre de la santé pourrait-elle réussir à convaincre tous les Français de se faire vacciner alors que les professionnels les plus directement concernés boudent, à une écrasante majorité de 70 %, cet acte de prévention pourtant présenté comme "la meilleure prévention" possible face au virus de la grippe H1N1 ?

Ces professionnels douteraient-ils de cette protection ? Ce serait très grave car on inciterait le public à subir un acte médical dont les personnes chargées de l´accomplir douteraient elles-mêmes de l´efficacité. Nous savons d´ailleurs que c´est le cas puisqu´étonnament il n´existe pas d´étude scientifique démontrant cette efficacité pour les vaccins contre la grippe. Et qu´en revanche une méta-étude (une étude d´études sur le sujet), réalisée par le collectif américain Cochrane, a clairement établi sa très faible utilité. Les médecins connaissent bien cette absence de preuve et cette référence négative. On est dans le : "Faites ce que je dis ; ne faites pas ce que je fais".

Dans le courant de mon enquête participative réalisée en 2007 sur Agoravox, quand déjà je pointais la faiblesse générale des taux de vaccination dans le milieu des professionnels de santé, un médecin m´avait répondu avec l´image du cordonnier le plus mal chaussé : le médecin n´aurait pas le temps de penser à lui, il serait tellement pris par ses malades qu´il se négligerait lui-même, etc. C´est prendre les gens pour des naïfs. Si la vaccination était considérée par eux comme vraiment efficace, les médecins qui sont aux avant-postes de la lutte contre les maladies se précipiteraient pour se protéger : ils ne sont pas suicidaires.

Alors qu´on traite les réfractaires vaccinaux de fanatiques, d´illuminés ou de sectaires, il se trouve qu´une des castes les plus prodigues en réfractaires - et qui alimente d´ailleurs en nombre, ce que peu de gens savent, les ligues réticentes ou opposées aux vaccins - est bien celle des professionnels de santé...

Les responsables publics qui tentent de culpabiliser les douteurs en les accusant d´être égoïstes, de ne pas penser à la protection collective qu´offriraient les vaccins, d´être contre la science, etc., feraient bien de convaincre en premier lieu ceux et celles qui devraient justement nous montrer l´exemple. Leurs discours seraient nettement plus crédibles s´ils pouvaient s´appuyer par la démonstration que les professionnels de santé se font tous vacciner.

On est bien loin du compte...

Consulter l'article dans son contexte original ici.

JL ML jlml.fr / ouvertures.net
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Médicaments & Soins
Mots-clés :
Vaccination Grippe A
Commentaires
6 votes
par Christophe Le Bec Troadec (IP:xxx.xx7.54.44) le 9 décembre 2009 a 17H38
Christophe Le Bec Troadec, 6 articles (Reflexologue)

Vous avez raison, je pense que le personnel de santé connait les chiffres. En ce qui concerne la grippe saisonnière, l’efficacité du vaccin serait seulement de 70 à 80%. Se faire vacciner contre la grippe A alors qu’il y a très peu de risques objectifs qu’elle s’avère très grave est un discours peu audible pour les "médicaux". D’autant que l’on pourrait objecter aux défenseurs du vaccin, qu’une vaccination qui n’offre pas de garanties suffisantes de protection peut se révéler dangereuse, car à force de se croire protéger, on a tendance à oublier les consignes de prudence (gel hydroalcoolique, etc)

Christophe LE BEC-TROADEC réflexologue - gestion du stress

www.reflex-vital.com

4 votes
par Allain Jules (IP:xxx.xx0.240.59) le 9 décembre 2009 a 18H07
Allain Jules (Visiteur)

J’avais mis en ligne, un article dans ce sens. Celui-ci est un traduction qui remet aussi en doute, ce vaccin :’-))

http://allainjules.wordpress.com/20...

6 votes
par kalon (IP:xxx.xx0.152.16) le 9 décembre 2009 a 20H58
kalon (Visiteur)

Il est normal de se méfier des paroles dites par des gens qui créent les guerres et leurs antidotes. il est certain que cette campagne de vaccination n’est pas faite dans un esprit d’humanisme, méme un idiot pourrait s’en rendre compte. Alors, quel est sa raison d’étre ?

3 votes
par sidi_khaledi (IP:xxx.xx8.246.35) le 10 décembre 2009 a 12H48
sidi_khaledi (Visiteur)

Effectivement, les médecins, quand il s’agit de leur propre santé, ils sont négligents. Je suis médecin et je parle donc en cannaissance de cause. On se croit immunisé ontre toutes les maladies du seul fait qu’on est tout le temps en contact avec les malades. Cela ne veut pas dire, à mon avis, que les médecins se méfient du vaccin.

2 votes
par tribert (IP:xxx.xx7.176.39) le 10 décembre 2009 a 14H29
tribert (Visiteur)

Deux sondages du Journal International de Médecine JIM :

Un sondage mis en ligne sur le Jim le 17 août 2009 a recueilli 682 votes de médecins en moins de trois semaines. A la question, « Seriez-vous favorable, comme aux Etats-Unis, à une vaccination systématique contre la grippe A (H1N1) de tous les sujets de 6 mois à 24 ans ? » : 61 % ont répondu par la négative, 35 % se sont déclarés favorables à cette mesure 4 % ne se prononcent pas.

Source : L’article "Exclusif : forte opposition des professionnels de santé à une vaccination systématique contre la grippe A (H1/N1) des enfants et des jeunes adultes" du site http://www.jim.fr/en_direct/pro_soc...

Dans un précédent sondage sur le Jim mis en ligne le 23 juillet : 60 % des professionnels de santé étaient prêts à se faire vacciner dès l’AMM du vaccin 33 % ne l’envisageaient pas 7 % sans opinion

Ils semblent donc que ce n est pas seulement une question de negligence. Les opinions dans les autres pays vont dans le même sens...