Accueil du site
> Médicaments & Soins > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vaccin contre la grippe A : l’analyse de la revue Prescrire
Vaccin contre la grippe A : l'analyse de la revue Prescrire
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
26 octobre 2009
Auteur de l'article
Jean-Didier, 24 articles (Pharmacien)

Jean-Didier

Pharmacien
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
5
nombre de votes
28

Vaccin contre la grippe A : l’analyse de la revue Prescrire

Vaccin contre la grippe A : l'analyse de la revue Prescrire
Préambule : ce billet n’a pas pour vocation d’inciter à la vaccination ou son contraire !

Voici la synthèse établie par la Revue Prescrire, seule revue médicale française indépendante et sans conflits d’intérêts  :

" Plusieurs vaccins grippaux monovalents inactivés contre le virus H1N1v sont autorisés ou annoncés d’ici la fin de l’année 2009. Ils diffèrent sur plusieurs critères, tels que : type de vaccin (virus entier, fragmenté, ou à "sous-unités"), présence ou non d’adjuvant lipidique (visant à amplifier la réponse immunitaire et à augmenter le rendement de production), présentation unidose ou multidoses, conservateur ou non.

Les agences du médicament ont mis en place des procédures accélérées pour évaluer les données fournies par les firmes et permettre une commercialisation rapide des vaccins grippaux H1N1v. Au 30 septembre 2009, seuls quelques résultats préliminaires d’études d’immunogénicité à court terme chez des personnes en bonne santé sont publiés.

Les vaccins grippaux H1N1v à virus fragmenté ou à "sous-unités" sans adjuvant s’apparentent à ceux habituellement utilisés contre la grippe saisonnière. Selon des résultats préliminaires, la réponse immunitaire a été considérée satisfaisante chez plus des trois quarts de 240 adultes âgés de moins de 65 ans ayant reçu un vaccin H1N1v de ce type. Selon les résultats préliminaires d’une autre étude chez 70 enfants ayant reçu un autre vaccin H1N1v du même type, la réponse a paru, comme prévisible, moindre chez les plus jeunes.

Un vaccin grippal avec adjuvant lipidique MF59C.1 est commercialisé contre la grippe saisonnière depuis plusieurs années. Dans une étude, la réponse a été considérée satisfaisante chez plus des trois quarts de 100 adultes âgés de moins de 50 ans ayant reçu un vaccin H1N1v de ce type. L’adjuvant lipidique AS03 est de composition voisine de celle de l’adjuvant MF59C.1, laissant présumer un effet immunogène voisin.

Au 30 septembre 2009, on ne dispose d’aucune donnée d’évaluation concernant le vaccin H1N1v à virus entier, seul vaccin grippal de ce type.

Dans les études d’immunogénicité chez les adultes, les effets indésirables ont été ceux prévisibles (réactions locales et douleurs musculaires le plus souvent). La fréquence a paru plus élevée avec un adjuvant lipidique. L’adjuvant MF59C.1 n’expose que rarement à des effets indésirables systémiques graves, et bénéficie d’un recul plus important que l’adjuvant AS03.

Chez les nourrissons et les femmes enceintes, la présence d’adjuvant lipidique dans les vaccins grippaux H1N1v soulève des interrogations en termes immunitaires, et d’éventuelles convulsions fébriles du nourrisson.
Une surveillance active des effets indésirables neurologiques, tels que le syndrome de Guillain-Barré, est de mise comme pour tous les autres vaccins grippaux, et surtout avec le vaccin à virus entier.


Une présentation unidose en seringue préremplie prête à l’emploi est préférable pour mettre à l’abri d’une contamination microbienne et des risques liés à un conservateur.

En pratique, bien qu’encore parcellaires, les données disponibles au 30 septembre 2009 justifient une vaccination des personnes à risque élevé de complication grave de la grippe H1N1v, et aussi de celles qui les entourent et qui les soignent. Plusieurs vaccins sont proposés. Le vaccin doit être choisi, selon les disponibilités, pour réduire au minimum les risques d’effets indésirables, notamment chez les nourrissons et les femmes enceintes jugés à risque : c’est-à-dire de préférence un vaccin à virus fragmenté sans adjuvant. "

©Prescrire 15 octobre 2009

Vaccin grippal H1N1v fragmenté sans adjuvant : Panenza®
Vaccin grippal H1N1v fragmenté ou à sous-unités avec adjuvant lipidique MF59C.1 : Focetria®
Vaccin grippal H1N1v frgamenté ou à sous-unités avec adjuvant lipidique AS03 : Pandemix®
Vaccin grippal H1N1v à virus entier inactivé : Celvapan®
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Risques Vaccins Grippe A