Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Une panthère fouette un médecin nu au laboratoire Lilly
Une panthère fouette un médecin nu au laboratoire Lilly
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 février 2011 | 13 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Une panthère fouette un médecin nu au laboratoire Lilly

Une panthère fouette un médecin nu au laboratoire Lilly

Eli Lilly France a réalisé une parodie d’un clip où un médecin se fait fouetter. Cette vidéo SM, pour le moins originale sinon franchement choquante, est censée motiver les commerciaux pharmaceutiques en charge de la promotion des médicaments auprès des professionnels des santé.

La vidéo détourne une ancienne publicité de la boisson Orangina qui en son temps avait déjà fait le buzz. Elle met en scène un visiteuse médicale, armée d’un fouet, forçant un praticien à lui obéir sous le chapiteau d'un cirque. Après avoir contraint le médecin à vanter les mérites du Zypadheran -un médicament traitant la schizophrénie- puis à ôter ses vêtements, la visiteuse peu commode à l’apparence d’une vilaine panthère va réussir à faire dire au professionnel « Prescrire, oui je veux prescrire ». En guise de conclusion, la boite du médicament apparaît sur l’écran, avec ce slogan : « Zypadhera, prescrivez-le sinon ça pourrait mal se passer ».

Le quotidien Libération, qui s’est procuré cette vidéo, estime à l’image du président du syndicat français de l’industrie pharmaceutique Christian Lajoux que la mise en scène n’est sans doute pas la plus appropriée en plein scandale du Mediator : Dans le feu de l’actualité elle n’est pas de nature, c’est le moins qu’on puisse dire, à enrayer la « perte de confiance » du public envers les laboratoires. La direction de Lilly France, qui dit avoir découvert l’existence de cette vidéo le 11 janvier, soit quelques jours après sa diffusion, évoque « une erreur en interne » en parlant du dérapage d’ « un ou plusieurs cadres en début de carrière qui auraient fait des trucs dans leur coin ».

Si vous désirez voir la vidéo, cliquez ici

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
3 votes
par Florence Percie du Sert, Direction Communication Lilly France (IP:xxx.xx4.147.140) le 2 février 2011 a 17H18
Florence Percie du Sert, Direction Communication Lilly France (Visiteur)

Communiqué de presse : La Direction de Lilly France condamne avec la plus grande fermeté le contenu de la vidéo interne publiée ce matin sur certains sites Internet.Cette vidéo, qui se voulait humoristique, s’avère totalement déplacée. Elle est en effet en complète contradiction avec nos principes et nos valeurs. Alerté le 11 janvier 2011, le Président de Lilly France, Dominique Amory, a immédiatement envoyé un message interne pour exprimer ses regrets et sa totale désapprobation et pour demander la destruction immédiate de cette vidéo, à usage exclusivement interne. Dans le même temps, il a diligenté une enquête interne. Des sanctions individuelles ont été notifiées aux personnes concernées. Un plan d’actions a été mis en œuvre pour renforcer les procédures de validation et de contrôles internes. Le contenu de cette vidéo est à l’opposé des comportements et des valeurs éthiques que portent, au nom du laboratoire, ses délégués médicaux, ainsi que l’ensemble de ses collaborateurs. Nous regrettons très profondément la diffusion de cette vidéo, qui est le fruit d’une initiative individuelle et isolée. Nous tenons à présenter nos excuses à toutes les personnes qui ont vu cette vidéo, en particulier aux médecins qui ont pu en prendre connaissance ce matin sur internet et être légitimement choqués par son contenu. Florence Percie du Sert, Direction de la Communication Lilly France

4 votes
par Lilli (IP:xxx.xx0.225.99) le 2 février 2011 a 21H59
Lilli (Visiteur)

Merci, Mme Florence Percie du Sert vous me faites rire ! je vous cite "Nous regrettons très profondément la diffusion de cette vidéo, qui est le fruit d’une initiative individuelle et isolée."

Vos 2 clips scandaleux ne sont pas des clips amateurs volés tournés par votre nouveau cadre à l’esprit potache...on sent qu’il y a derrière un budget, une équipe. Même si ces clips sont pour les visiteurs médicaux, on sait très bien que sur internet ils seront diffusés.

Vous dites aussi : "le fruit d’une initiative individuelle et isolée" ? Il a fait tout seul les 2 clips (zyprexa et zypadhera) ???? et personne de chez vous, ne les as vus et validés ? Vous voulez faire croire cela à qui ? lol

Je sais que dans des grands groupes comme le laboratoire Lilly, les vidéos doivent êtres validées avant toute diffusion par la hiérarchie, même les vidéos internes.

3 votes
(IP:xxx.xx0.34.21) le 3 février 2011 a 12H05
 (Visiteur)

"Nous regrettons très profondément la diffusion de cette vidéo, qui est le fruit d’une initiative individuelle et isolée."

Foutage de gueule absolu ! Vous savez combien coûte ce genre de production ? Ce serait le fruit d’un type tout seul dans son coin ? Mais vous nous prenez pour des cons ?

L’ordurerie mélée à la l’irresponsabilité...Bravo Lilly !

1 vote
(IP:xxx.xx6.214.128) le 3 février 2011 a 16H04
 (Visiteur)

C’est la seule chose qui compte pour eux : "Alerté le 11 janvier 2011, le Président de Lilly France, Dominique Amory, a immédiatement envoyé un message interne pour exprimer ses regrets et sa totale désapprobation et pour demander la destruction immédiate de cette vidéo, à usage exclusivement interne."

Cela va changer quoi de détruire la vidéo ? A part montrer que les dirigeants de Lilly nous prennent pour des poires.

C’est comme en Tunisie : en faisant disparaitre l’ancien parti, tous les ministres corrompus deviennent blancs comme neige immédiatement.

5 votes
par Lilli (IP:xxx.xx0.225.99) le 2 février 2011 a 22H18
Lilli (Visiteur)

Vos deux clips (pastiche orangina pour le Zypadhera et pastiche cachous Lajaunie pour le Zyprexa) vous font peut-être rire ? Pas moi, même au 3ème dégré !

J’ai découvert par hasard dans le journal l’express, l’article :" la liste de 20 médicaments les plus dangereux", il y a le Zyprexa fabriqué par le laboratoire Lilly.

Depuis plus de dix ans je prends ce médicament. Et lorsque depuis je m’informe sur les dangers de ce médicament, je tombe des nues. C’est grave ! très grave ! ils ont sciemment cachés les effets dangereux.

Aux Etats-Unis pour le Zyprexa, le Laboratoire Lilly a été condamné par la juridiction RICO (tribunal réservé aux affaires mafieuses et de corruption) à une amende record de 1.4 milliard de dollars. Et aussi, + de 30 000 plaintes ont été déposées par des particuliers.

En France, j’apprends cela seulement aujourd’hui ! Et comme par hasard, ce médicament miracle vendu une fortune (une seule boite peut être vendue plus de 100 euros !) arrive en fin de brevet en ... 2011 !

A mon avis, en france, une action en justice ne donnera rien... J’espère juste un jour que les gens finissent par se rendre compte et boycottent tous les produits Lilly... (mais je rêve !)

J’en veux aussi à tous ces psychiatres qui m’ont toujours présenté ce médicament comme très léger ! et qui depuis au moins 3 ans devaient être au courant. Mais c’est l’omerta ! sauf depuis l’affaire du Médiator. Alors, Merci Monsieur Servier ! Mr le président de la République, je comprends seulement maintenant pourquoi vous lui avez offert la légion d’honneur ! Je n’avais pas compris l’astuce.

Si vous avez lu jusque ici mon commentaire un peu long, je vous en remercie ! Et vous comprenez mieux pourquoi les méthodes et les 2 clips du Labo Lilly, ça ne me fait pas rire du tout....

4 votes
par clostra (IP:xxx.xx2.59.99) le 3 février 2011 a 11H07
clostra (Visiteur)

"Nous regrettons très profondément la diffusion de cette vidéo, qui est le fruit d’une initiative individuelle et isolée. "

Mais non, mais non, cette vidéo vient à point nommé dans l’évolution de l’industrie pharmaceutique et ce n’est pas du tout une initiative individuelle et isolée : elle nous montre le cynisme de cette (ces !) industries.

Ce qui tendrait à dédouaner les médecins prescripteurs ou à montrer leur évolution vers des êtres obéissants sous la menace, répercutant cet état de fait sur leurs patients contraints à leur tour d’obtempérer et également sur leurs confrères et consoeurs.

Il me semblait ces derniers temps que la féminisation de la profession (une évolution normale car de tous temps les femmes ont eu "gravé dans leur cerveau" le soucis du soin) serait peut-être une voie pour la rédemption d’une profession sans plus aucune foi ni loi.

Bravo Mme Frachon !

1 vote
par Clojea (IP:xxx.xx1.3.176) le 3 février 2011 a 13H35
Clojea (Visiteur)

Les labos, toujours les mêmes crapules. Là quand même, il font dans la grande débilité, mais malheureusement ils ont toujours pignon sur rue. Labo Lilly fabrique entre autre le Prozac, neuroleptique puissant. Effets secondaires : Entre autre, tendance suicidaire et tendance homicide. Il y a eu des patients qui ont eu ce genre d’effets secondaires. Dangereux

2 votes
par dipi (IP:xxx.xx8.138.128) le 3 février 2011 a 15H21
dipi (Visiteur)

Percie du Sert et Poivre d’Arvor, meme combat : tou cela s’est fait à leur insu !

Comment imaginer , dans une multinationale américaine, où chaque euro dépensé necessite 2 ou 3 signatures + un bon de commande en bonne et due forme, qu’un chef de produit débutant ait pu engager les milliers d’euros necessaires pour faire ce montage. Et le comedien qui joue, il est benevole ? Les programmes de formation de visiteurs medicaux sont issus de multiples reunions, d’arbitrages du top management . Comment un debutant aurait pu arriver comme un potache avec sa blagounette sous le bras et faire son numéro à l’insu de la hierarchie ?

Tout cela est le fruit d’une longue reflexion et preparation. La seule chose imprevue, c’est qu’un futur chomeur de Lilly decide de publier la video à l’exterieur.

Je ne sais pas ce qui ecoeure le plus : le cynisme de la video ou la lacheté des responsables.

1 vote
par adolf le zazou (IP:xxx.xx7.34.130) le 3 février 2011 a 17H12
adolf le zazou (Visiteur)

hallucinant de bétise puérile.....

1 vote
par titi84 (IP:xxx.xx4.38.75) le 4 février 2011 a 08H29
titi84 (Visiteur)

Encore une fois, malgrè toutes les précaution de validation en amont des diffusions en interne des messages marketing, on ferme la porte quand l’âne est sortie... Vous n’imaginez pas l’impact négatif déplorable de ce genre de diffusion. Je suis profondement CONSTERNE de la situation dans laquelle nous mette nos soit disant très intelligents et grands penseurs du Saint Siège.

2 votes
(IP:xxx.xx3.3.150) le 8 février 2011 a 09H21
 (Visiteur)

Beaucoup de bruit pour rien... Je suis ancien visiteur médical et j’ai travaillé au marketing d’un laboratoire. La vision que donne les article et les commentaire est un brin faussée. Dans chaque séminaire de vente, de l’automobile à l’agroalimentaire en passant par l’industrie pharma, des petites vidéos détournées de publicité déjà existantes viennent ponctuer les réunion pour faire rire et motiver les troupes. Celles-ci manquent il est vrai de finesse, mais j’ai vu bien pire et hors contexte, elles sont jugées avec le médiator en perspective alors qu’il n’y a aucun rapport. Pour répondre à l’idée que ce type de clip coûte très cher, c’est absolument faux, il s’agit d’une pub trournée pour un annonceur (orangina) que l’agence de communication qui organise a récupéré puis juste enregistré une voix off par dessus (bon nombre d’industrie auraient pu faire la même). Par contre, ces images sont utilisées sans droit ni demande préalable à l’annonceur original et il y a fort à parier que Mme Florence Percie du Sert a passée du temps avec son homologue d’Orangina.

2 votes
par Direction de la communication Lilly France (IP:xxx.xx4.147.140) le 9 février 2011 a 10H21
Direction de la communication Lilly France (Visiteur)

"En réponse aux informations publiées dans les médias hier, Lilly France souhaite préciser à nouveau sa position.

Lilly France regrette vivement les actions de quelques employés de Lilly qui ont créé et diffusé les vidéos destinées à être utilisées dans des réunions de vente interne.

Lilly France tient à s’excuser auprès de toutes les personnes qui ont pu prendre connaissance de ces vidéos et être, au même titre que tous les collaborateurs de l’entreprise, légitimement choqués par leur contenu.

Nous avons analysé la situation afin de comprendre ce qui a pu se passer, avons sanctionné les employés impliqués et mettons en place un plan d’actions pour que ce type de situation ne puisse plus jamais se reproduire.

La Direction de la communication Lilly France "

1 vote
par Orianie (IP:xxx.xx0.149.222) le 24 décembre 2011 a 23H51
Orianie (Visiteur)

la loi du silence ne dure qu’un temps. Ma soeur handicapée et brulée était dans un centre de rééducation pour ces brulures jeté par celui ci, elle est décédée le 14 fév 2001, happée par un train. Plainte dés le 15 févr 01, alors que ne savait pas encore son décès. mais on venait de découvrir une lettre qui aurait du l’orienté vers un hôpital psy. et qui ne l’a pas fait malgré ses écrits. les médecins lui avait prescrit du ZYPREXA, 2001 - la procédure n’a pas abouti...mais je comprends que ni la justice française n’a abouti, ni la cour européenne des droits de l’homme n’a abouti. A qui profite la situation : le zyprexa lui est libre en 2011 - c’est dix ans de non procédures d’attente à qui profitent ils . le labo, les médecins aussi -Normal que ce labo se foutent des victimes quand on connait l’origine du labo... Honte à la france d’avoir rien fait dans les délais - pour que justice soit faite et stop le zyprexa dés 2001. aujourd’hui on nous bassine avec le médiator que l’on ma prescrit aussi. Le Zyprexa que j’ai dénoncé à la cour européenne des droits de l’homme en 2009 car a ce moment là je trouvait que les prises de poids était dangereuses vu quelle a été brulée dans le dos, sur les bras, jambes et visage gravement elle avait été défigurée et des ses oreilles était carbonisée. la prise de poids sur une peau greffée me paraissaient dangereux, mais le suicide dont le tribunal avait classé ce dossier pour suicide, la procureur était mieux informé que moi à l’époque. Nous avions aussi le choc du deuil, puis une malédiction s’est abbattu sur nous, maladie, vols de courriers casses de voitures, je suppose et pense que j’ai été droguée à mon insue pour me faire perdre la raison - me faire taire - Beaucoup de gens savent, la presse locale et nationale n’a rien dit. la loi du silence à pour moi servie - au zyprexa .ces dix ans coincidence tombe à pic, car le zyprexa n’a pu le monopole.....si la france avait condamné dés 2001, plus personnes n’auraient acheter le zyprexa. LE FRIC POURRI TOUT. Mais alors, n’y a t-il pas un délit d’initié, etc...Car dés le début nous avions la preuve...la justice aussi. l’ancien ministre des affaires étrangéres médecin de surcroit dans ce dossier aurait pu faire la relation est aidé les victimes nada pourquoi . Mr kouchner ?