Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un vaccin longue durée contre l’alcoolisme au Chili
Un vaccin longue durée contre l'alcoolisme au Chili
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
31 janvier 2013 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un vaccin longue durée contre l’alcoolisme au Chili

Un vaccin longue durée contre l'alcoolisme au Chili

Au Chili la consommation excessive d’alcool touche 18% de la population adulte. Des chercheurs de l’Université du Chili de Santiago viennent ainsi de développer un vaccin dans le but d’aider les personnes alcoolo-dépendantes. Le produit, qui devrait être testé en novembre prochain, aurait comme effet de déclencher les symptômes de la gueule de bois sur les buveurs dès les premières gorgées. Selon le journal chilien La Tercera, il s’agit d’une première mondiale.

A l’avenir, au Chili, on pourra peut-être se vacciner contre l’alcoolisme comme on le fait contre la grippe. Le journal La Tercera a fait état, le 17 janvier dernier, de travaux d’une équipe de chercheurs de l’Université du Chili de Santiago. Ces derniers mettent au point un vaccin contre l’alcoolisme qui serait testé en novembre prochain sur une vingtaine de personnes qui, à des degrés divers, sont alcoolo-dépendantes.
 
Le principe de ce vaccin est pour le moins novateur. Il consiste à injecter chez le patient un gène qui fait en sorte que les enzymes du foie cessent de fonctionner, empêchant donc la dégradation de l’alcool par celui-ci. Ainsi, à chaque fois que le buveur commencera à s’imbiber d’alcool, il ressentira tout de suite les maux de tête, nausées, vertiges et autres effets caractéristiques de la gueule de bois. Et la dose de vaccin serait effective pendant une durée de un an. Certes, un médicament aux effets similaires, du nom de Disulfiram, existe déjà sur le marché, mais celui-ci, particulièrement contraignant, implique une prise quotidienne.
 
Le docteur Juan Asenjo, directeur de Dynamique Cellulaire et de Biotechnologie de l’Université du Chili et à l’origine de ce projet, a été catégorique au micro de la radio chilienne Cooperativa : « Les effets désagréables produits par ce vaccin seront tellement forts que les personnes concernées n’auront plus envie de boire pendant une période allant de six mois à un an. Les buveurs seront littéralement dégoûtés par l’alcool ». Pour élaborer ce vaccin (dont les tests précliniques sur des rats -devenus pour 50% d’entre eux intolérants à l’alcool- sont prometteurs), les scientifiques se sont inspirés d’un gène présent naturellement chez 20% de la population asiatique.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Vaccins Alcoolisme Chili
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx4.93.80) le 1er février 2013 a 17H42
 (Visiteur)

Vaccin contre l’alcoolisme !!! Je croyais que les vaccins c’était une affaire de virus.