Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un robot chirurgical à l’Hôpital Robert Schuman de Metz
Un robot chirurgical à l'Hôpital Robert Schuman de Metz
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 août 2015
Auteur de l'article
Groupe BLE Lorraine, 101 articles (Rédacteur)

Groupe BLE Lorraine

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
101
nombre de commentaires
130
nombre de votes
170

Un robot chirurgical à l’Hôpital Robert Schuman de Metz

Un robot chirurgical à l'Hôpital Robert Schuman de Metz

L’Hôpital Robert Schuman de Metz a fait l’acquisition d’un robot chirurgical Da Vinci de nouvelle génération. Une première en Moselle.

 

Le robot, qui sera entièrement opérationnel au mois de décembre 2015, couvre cinq spécialités de chirurgie : thoracique, urologique, digestive, vasculaire et ORL (Oto-Rhino-Laryngologie). Equipé de quatre bras et d’instruments optiques, il est situé au-dessus du patient. Le chirurgien, qui opère à distance, bénéficie d’une vision en trois dimensions, ainsi que d’agrandissements et d’angles de travail très précis qui permettent d’éliminer les gestes parasites et de pratiquer des opérations moins invasives. L‘intervention chirurgicale du robot Da Vinci devrait écourter le temps d’hospitalisation, les douleurs post-opératoires et le temps de rétablissement. Les cicatrices seront également plus petites.

Ce nouvel équipement technologique a représenté un investissement de 2,5 millions d’euros, entièrement financé par les fonds propres de l’hôpital. Outre le robot, qui a coûté à lui seul 1,8 million d’euros, le montant comprend un équipement spécifique de stérilisation de 130 000 euros, la maintenance annuelle qui s’élève à 150 000 euros et les frais de consommables, estimés entre 1 100 et 2 000 euros par opération, c’est-à-dire de tous les instruments de chirurgie du robot. Ces produits ne peuvent être utilisés qu’une dizaine de fois à peine.

Le robot devrait effectuer quatre interventions par semaine, soit 350 par an en moyenne. Il répond à la fois à la demande des chirurgiens et au maintien de l’attractivité de l’établissement messin aux yeux des jeunes praticiens.

Groupe BLE Lorraine - La passion de la Lorraine. La puissance d'un groupe.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus