Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un fœtus de 26 semaines opéré d’un poumon
Un fœtus de 26 semaines opéré d'un poumon
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
14 mars 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un fœtus de 26 semaines opéré d’un poumon

Un fœtus de 26 semaines opéré d'un poumon

Une équipe de médecins espagnols a annoncé le 13 mars dernier avoir réussi à opérer une petite fille d’un poumon alors qu’elle n’était qu’un fœtus de 26 semaines dans le ventre de sa mère. La petite Alaitz, désormais âgée de 16 mois, est aujourd’hui hors de danger. Cette opération d’un poumon in utero est une première mondiale.

L’Espagne est devenue coutumière des premières médicales mondiales. L’an dernier, un chirurgien de la péninsule, Pedro Cavadas, avait crée la surprise en réalisant une greffe des deux jambes sur un jeune patient. Cette fois, c’est le docteur Eduard Gratacos, chef du service de médecine fœtale de l’hôpital Clinic de Barcelone, qui attire les flashes des journalistes du monde entier en leur présentant un bébé en pleine forme. Son équipe de médecins, au rang desquels le spécialiste de médecine prénatale Julio Moreno et l’expert en cardiologie fœtale Josep Maria Martinez, a réussi à opérer un fœtus in utero. Ce fœtus souffrait une atrésie bronchique, une maladie du poumon rarissime causant une obstruction des bronches mais non moins mortelle car, comme l’expliquent les médecins, « dans ce cas le poumon se développe anormalement et se comporte comme une tumeur ».

L’opération a été réalisée il y a deux ans, mais les responsables ont préféré attendre que les doutes sur sa réussite soient effacés pour la dévoiler au public. Ce qui fut fait le 13 mars dernier. L’intervention a été réalisée alors que la mère, Monica Corominas, n’en était qu’à 26 semaines de grossesse. Eduard Gratacos pousse aujourd’hui un soupir de soulagement : « Sans la thérapie fœtale, le bébé n’aurait pas survécu. Mais d’un autre côté, c’est la première fois qu’une telle opération est tentée et réussit. C’est une manipulation extrêmement délicate qui a été menée près du cœur, dans des tissus de l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarettes. Une simple erreur aurait mené à la mort du fœtus ».

Et malgré la nature de l’opération, l’expert en médecine fœtale sait faire preuve d’humour : « L’opération n’a duré que 30 minutes, parce que dans un cas comme celui-ci, il faut opérer très vite, comme une attaque de banque ». En France, Europe 1 donne plus de détails : « Les médecins ont procédé à une endoscopie pour atteindre la zone obstruée dans les bronches. Ils ont alors perforé celles-ci avant de les reconnecter ». Alaitz a aujourd’hui 16 mois et est en parfaite santé. Née à 38 semaines elle a cependant du être opérée une seconde fois, 13 jours après sa naissance. Elle souffrait en effet d’une insuffisance respiratoire, qui a pu être rapidement traitée.
 

Inscrivez-vous à la newsletter !
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté