Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un biogel pour guérir d’une attaque cardiaque ?
Un biogel pour guérir d'une attaque cardiaque ?
note des lecteurs
date et réactions
20 août 2009
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Un biogel pour guérir d’une attaque cardiaque ?

Un biogel pour guérir d'une attaque cardiaque ?

Un biogel à base d’algues brunes pourrait aider au rétablissement dans le cadre des maladies cardiaques et constituer un futur traitement.

JPEG - 1.5 ko
Un biogel pour guérir d’une attaque cardiaque ?

L’équipe de chercheurs israéliens du Professeur Leor de l’université Ben Gourion à Beer-Sheva a créé un biogel composé d’algues brunes. Ce biogel aurait la faculté de jouer un rôle non négligeable dans le traitement et la convalescence des maladies cardiaques d’après le site Comment ça marche.

 
Le biogel est administré dans le cœur par l’intermédiaire de l’artère coronaire. C’est alors qu’il se modifie en une structure protectrice entre les cellules et les fibres du cœur. Si un patient vient d’avoir une attaque cardiaque, le biogel pourra lui renforcer les tissus du cœur et aider à la réparation des muscles abimés par l’attaque en elle-même.
 
Des essais sur des cochons ont été effectués, puis ensuite sur des humains.
Ces tests ont démontré que le gel diminuait l’expansion de l’infarctus et réduisait la dilatation du ventricule gauche. Il permet également de réduire le temps de cicatrisation, d’inciter la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins et la régénération des tissus cardiaques.
 
L’injection du biogel est un acte sûr. Elle ne cause pas d’arythmie. C’est-à-dire qu’elle n’engendre pas de troubles du rythme des battements du cœur. Elle ne cause pas non plus de choc toxique.Ce dernier correspond à un état d’anéantissement subit produit par certaines maladies, qui semble frapper le système nerveux accompagné d’une baisse de la température centrale, d’une chute de la tension artérielle, d’un état stuporeux, parfois de convulsions, pouvant aboutir au décès. Il est dû à une diminution rapide du volume de sang circulant qui prive les organes d’un apport en oxygène (hypoxie).
 
Nous pouvons distinguer deux sortes de chocs toxiques :
  • le choc hypovolémique par diminution du retour sanguin veineux vers le cœur, que ce soit à la suite d’une hémorragie abondante (traumatisme, postopératoire,…), d’une hypvolémie comme les pertes de plasma chez les grands brûlés, d’une déshydratation aiguë (diarrhées ou vomissements abondants), d’une vasodilatation des vaisseaux périphériques qui stocke le sang dans les petits vaisseaux (chocs anaphylactique), …
  • le choc cardiogénique dans lequel le remplissage cardiaque est insuffisant du fait de troubles du rythme, d’insuffisance cardiaque aiguë, d’une embolie pulmonaire massive…
Le biogel ne cause pas non plus d’obstruction vasculaire.
 
Les chercheurs estiment que ce gel est une véritable innovation profitable pour la préservation des tissus cardiaques dans les moments qui suivent une attaque.
La rapidité de prise en charge d’un accident cardiaque permet de protéger au maximum le cœur et de diminuer les lésions et le taux de mortalité.
Actuellement, le biogel est dans les phases d’essais cliniques. Il devrait être sur le marché dès 2011.
 
Espérons que les essais cliniques soient plus que prometteurs pour toutes les personnes qui subissent un accident cardiaque !
Roseline Buarotti

SOURCES

  • MaxiSciences : Les algues pour guérir les maladies cardiaques.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté