Accueil du site
> Médicaments & Soins > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Un antiépileptique pour soigner la maladie d’Alzheimer ?
Un antiépileptique pour soigner la maladie d'Alzheimer ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
10 août 2012 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Un antiépileptique pour soigner la maladie d’Alzheimer ?

Un antiépileptique pour soigner la maladie d'Alzheimer ?

Testé chez la souris, un médicament contre l’épilepsie du nom de levetiracetam pourrait empêcher les pertes de mémoire. Cette découverte émane du Gladstone Institutes, aux Etats-Unis, et les scientifiques auteurs de l’étude ont fait paraître leurs travaux le 6 août dernier dans la revue PNAS.

Depuis quelques semaines, les chercheurs du Gladstone Institutes sont assaillis par la presse qui cherche à faire un scoop avec un remède miracle contre la maladie d’Alzheimer. Après l’échec récent d’un essai des Laboratoires Pfizer et Johnson&Johnson, a-t-on enfin trouvé le gisement tant attendu ? Ce n’est pas encore pour cette fois. Mais l’on s’en rapproche. Les scientifiques de l’institut, rattaché à l’Université de Californie de San Francisco, ont indiqué «  être conscients de la prévalence croissante de la maladie d’Alzheimer, qui touche 35 millions de personnes dans le monde [dont 860 000 en France, ndlr] » et ont affirmé vouloir « mettre au point de nouvelles stratégies pour stopper la maladie ». Pour preuve, les travaux sont déjà bien entamés.
 
Les auteurs de l’étude ont ainsi modifié des souris de telle sorte qu’elles puissent présenter des altérations, spécifiques de l’Alzheimer, au niveau des réseaux neuronaux. Et un médicament, le levetiracetam, connu dans le traitement de l’épilepsie, leur a été administré. L’effet ne s’est pas fait attendre : Les altérations de l’activité électrique du cerveau des souris ont été réduits, de même que les dysfonctionnements synaptiques, les déficits d’apprentissage et de mémorisation. Résultat : Il n’a pas fallu deux semaines pour constater une amélioration sensible de capacités d’apprentissage et de mémorisation chez les souris. Il s’agit d’une avancée, certes. Mais les chercheurs se gardent de tout triomphalisme : « Le levetiracetam pourrait permettre d’améliorer les dysfonctionnements liés à la maladie d’Alzheimer chez les humains, voire de les prévenir. Mais encore faudrait-il qu nous procédions à des essais cliniques chez l’homme avant d’envisager un éventuel traitement  ».
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Médicaments Alzheimer
Commentaires
0 vote
par laÏka (IP:xxx.xx9.255.46) le 11 août 2012 a 22H55
laÏka (Visiteur)

C’est tout de même pratique ces molécules obsolètes qui tout à coup se révèlent être un médicament miracle pour une autre maladie...Enfin, tout est médiatisé de la sorte et quand on gratte un peu, on peu déjà lire apprentissage "sensiblement" amélioré, ce qui ne veut pas dire grand chose...M

0 vote
par marée (IP:xxx.xx5.46.96) le 12 août 2012 a 16H50
marée (Visiteur)

N’empèche que quand ma maman suivait un traitement (à titre expérimental)durant 3 ans ,ma mère était trés bien et pouvait vivre presque normalement.

Mais voilà ,au bout de 3 ans le délai étant arrivé à son terme ,le médecin/chercheur lui ont retiré ces médocs et mamant a perdu la tête aux bout de quelques semaines.

Alors ça sert à quoi ces tests si le résultat n’est pas pris en compte,ils se fichent de nous !!! La réponse du médecin "madame c’était à titre expérimental pour une durée de 3 ans"point ! Il y aurait eu des effets secondaires,oui peut-être ,mais pas chez ma mère. Dailleurs presque tous les médocs ont des effets secondaires. Ma mère a servi de cobaye...ça c’est certain !!!